Sujet bac montagne

Bonjour à tous,
Je suis en classe de Terminale et à la fin de l’année je passe le « Grand Oral ». Étant donné que c’est ma passion, j’aurais souhaité travailler sur un sujet en lien avec les sports de montagne. Mon oral devra porter soit sur les maths, soit sur la physique. J’ai déjà réfléchis à quelques thèmes possibles : facteur de chute, fonctionnement d’un DVA, forces exercées sur un relai, chutes de séracs… Le sujet doit être une question dont la réponse « pose problème », et surtout pas d’un exposé… Et il faut tout de même tenir 5 minutes sans endormir l’auditoire ! Donc si vous avez des suggestions, je suis preneur.
Merci !
Mathieu

Bonsoir Mathieu !
Je suis comme toi en terminale, et je me creuse également la tête pour trouver mes problématiques de grand oral. D’après les idées que tu proposes, tu sembles plutôt partir vers un sujet où il faut calculer et comprendre comment quelque chose fonctionne, alors ma suggestion va peut-être te sembler un peu trop historique (et pas assez sportif), mais je te le suggère tout de même : une réflexion autour de la mesure de l’altitude/de certains paramètres liés à l’altitude comme la pression. Tu pourrais, par exemple, mettre en regard des méthodes plus anciennes (entre autres, Pline l’Ancien parle des montagnes, mais c’est quand même très hasardeux pour nos yeux de lecteur moderne) et les méthodes actuelles. En effet, pour nous c’est évident, mais ça a quand même dû donner du fil à retordre à un certain nombre d’individus !
Je suis plus littéraire que scientifique alors je ne connais pas du tout tes programmes de spé, mais je suppose que tu pourrais peut-être aussi proposer quelque chose autour de la production d’énergie (peut-on faire un refuge autonome et avec des énergies renouvelables, et si oui comment ? si l’on envisage le solaire, est-ce que l’on a véritablement des panneaux produisant suffisamment pour alimenter un refuge sans recouvrir la paroi de panneaux ?). Je suis une brêle en sciences, mais il doit y avoir un moyen de faire quelque chose, par exemple là tu pourrais proposer un projet réfléchi (plutôt que de simplement énoncer les difficultés potentielles et les solutions envisageables).
C’est ce qui me viens sur le moment, mais je te dirai si j’ai d’autres idées (j’ai bien conscience que mes propositions sont plus « montagne » que « sports de montagne », mais bon…).
Loulou.

Merci beaucoup ! Je ne vais pas pouvoir traiter un sujet historique : ça ne correspond à aucune de mes spés, mais ça aurait été en effet très intéressant. Par contre, je vais sérieusement me pencher sur ton idée concernant la production d’énergie dans les refuges. Je n’avais pas du tout pensé à quelque chose du genre, mais c’est justement pour ça que j’ai laissé un message.
Bonne soirée !

Bonsoir et bienvenue à tous les deux.
Quelques soient vos sujets, ça fait plaisir de voir que tout espoir n’est pas perdu côté orthographe :slight_smile:

Merci !

11 Likes

Comment la météo peut elle influencer l’altitude ressentie ? (everest/K2 diff printemps hiver)

1 Like

Pourquoi en dessous de 30deg, une avalanche n’est plus possible?

[Edit : ] pour voir la discussion sur les pentes de 30° qui c’est ensuivi, c’est ici (matsaya, pour la modération)

1 Like

5 messages ont été fusionnés à un sujet existant : Pente minimum pour le départ d’une plaque

Comment « vol » un parapente? (roulis tanguage, lacet, angle d’incidence, résistance/répartition des forces via les supentes etc.)
Force de choc sur un relai, triangulation, chute avec absorption dynamique (mgh et kx et 1/2mv²) (escalade) etc.
Mouflage explication, effet poulie, etc.

2 Likes

Le travail sur le relais et les forces en jeu me semble très pédagogique, tout en restant accessible.
On fait varier l’angle et le poids, et on regarde ce qui se passe…
Ca particulier de la tyrolienne, ou de la conduite à tenir par une cordée de 3 qui traverse une zone exposée à la chute…

1 Like

Et un brin de mécanique des fluides.

Merci pour vos idées ! Un travail sur les conditions nécessaires au déclenchement d’une avalanche relève plus de la SVT que de la physique. Pour présenter un sujet sur ce thème, il faudrait que j’étudie le cas d’une avalanche en particulier, que j’établisse sa vitesse, son accélération, son mouvement… et ça risque de ne pas être passionnant…
J’aurais bien aimé bosser sur la manière dont vole un parapente, mais je dois relier ma présentation aux programmes de maths et physique, et il ne me semble pas que ça rentre là dedans. Il faut que je vérifie.
Les forces exercées sur un relai, ça me paraît faisable et accessible, d’autant plus que c’est dans les programmes.
Sinon j’avais entendu parler du sérac Whymper, qui menaçait la voie normale des Grandes Jorasses. Ça pourrait être intéressant de travailler sur son effondrement et les conséquences que cela aurait. Mais je ne sais pas si il y a suffisamment d’études sur le sujet.

Ah ben non ça relève plus de la physique.

3 Likes

C’est Météo France qui dresse le BERA, et la météorologie, on voit ça en SVT. Je suis d’accord sur le fait que c’est bien la physique qui se charge d’étudier le « pourquoi et comment cette plaque s’est détachée ». Mais d’un point de vue scolaire, ce type de sujet est plutôt réservé à ceux qui font spé SVT…

Je ne vois pas pourquoi, la météorologie, la nivologie, utilisent les équations de la physique (un exemple ici: [Avalanches : histoires de pentes - [Les tribulations d'un astronome]]). Je ne connais pas le programme de SVT mais peut être que ça concerne plus la climatologie générale?

Il y aurait bien sûr moyen d’étudier les avalanches d’un point de vue physique, mais étant donné que les examinateurs ne seront pas nécessairement des professeurs de la matière traitée, ça risque d’être un peu trop poussé. Mais les catastrophes naturelles sont bel et bien au programme de SVT. Par exemple, les ondes sismiques, qu’il paraîtrait plus logique d’étudier en physique, sont étudiées en SVT.

Si tu trouves les relais trop simples, tu peux aussi t’intéresser au mouflages.
Pourquoi / comme la force se trouve démultiplié.
Mais ca me semble + complexe, je ne sais pas ce qui est ds ton programme…

J’y avais bien pensé mais ça semble compliqué d’expliquer le principe du mouflage sans faire un exposé. Avec les relais, je pourrai peut-être poser une problématique plus facilement. Comment répartir efficacement les forces, par exemple.

Les forces en jeu durant un mouvement du ski, et/ou la transformation de la neige sous la semelle durant ve mouvement ?
Ce n’est que de la physique.

Ou bien le fonctionnement des membranes type mp+, gore-tex …

Ou bien la création de la buée et sa disparition.

1 Like

Je vais me renseigner ! Mais toujours le même problème de coller au programme…

La chimie ce n’est pas bon ?
Sinon tu aurais le dosage pH-métrique ou conductimétrique du rhum arrangé le soir au camp !

5 Likes