L'appli RockNow au cœur d'un nouveau débat sur les topos

Et c’est reparti pour 5000 posts :wink:

[Edit modération] titre modifié (plus clair).

1 Like

image

1 Like

:-).

Pas forcément. « Ils » sont plus là.

D’ailleurs, il parlent de Whymprrrrrr (et de leur superbe base de topos C2C sans le mentionner) :

mais également tout récemment avec le rapprochement de Whympr et d’Iphigénie (150 000 utilisateurs et 300 000 itinéraires répertoriés),

Aucune solution fiable et centralisée n’existe encore à ce jour

=>

Sinon, j’ai l’impression que de part et d’autres ça crie beaucoup sans qu’on sache vraiment ce qu’il en est niveau plagiat ou pas. Mais comme je n’ai pas poussé l’analyse plus loin que la lecture de l’article de Grimper, je ne prétends pas connaitre tous les tenants et aboutissants ou les positions précises des acteurs en jeux.

@Boar, l’article parle bien de C2C (juste avant le § Vers un nouveau modèle économique), mais sans lien vers le site.

5 Likes

J’aime bien dans l’article les arguments des créateurs de ce site comme quoi c’est difficile de trouver des topos , qu’ils ne sont plus trouvables ou inexistant . Et pour bien prouver leurs arguments, précisément ils se sont servi du topo « escalade phocéenne » pour commencer à référencer ces sites. Topo qui est bien sûr encore à la vente , parfaitement disponible dans les magasins .
En plus comme l’a dit Jean-Claude , ils n’ont pas été capable de trouver les infos pour justement mettre les sites qui ne sont pas dans ce topo .
On peut constater le plagiat (qui de toute façon n’existe pas légalement parlant) par les cotations affichées qui reprennent celle du topo . Et qui pour certaines sont fausses ( car les voies n’étaient pas enchaîné à l’époque ) ou qui ont évoluées. Et qui seront corrigé par des rééditions éventuelles.
Aussi l’absence des nouvelles voies qui ont été équipé depuis l’édition de ce topo
Ce n’est ni plus ni moins que du pillage de données déjà disponible pour en faire un site marchant .
Et quant à la redistribution du matériel, si ces messieurs me lisent , je me positionne en priorité puisque qu’ils ont recopié plus de 300 voies que j’ai équipé ces 30 dernières années dans ces secteurs avec le matos de la fédération.

16 Likes

Merci pour ces précisions. C’est quand même plus clair que ce qui est rapporté dans Grimper.

En effet ça serait intéressant de savoir comment RockNow arrive à avoir les informations sur toutes ces voies aussi rapidement…

1 Like

J’ai lu sur le site theCrag que les noms des voies et les cotations ne sont pas (légalement) considéré comme relevant de la propriété intellectuelle, et que donc c’est légal de copier les cotations des voies. Par contre, la description est elle bien protégé, et donc copier une description c’est illégal. Je me demande ce qu’il en est pour le tracé de la voie… J’imagine que c’est comme pour les cartes, t’as pas le droit de tracer la voie à partir d’un schéma ou d’une photo, par contre tu peux utiliser le topo pour repérer la voie, aller sur place, et puis la tracer à partir de ce que tu vois sur place.

Après évidemment tout ça ne change rien pour les arguments moraux sur le financement et tout.

6 messages ont été scindés en un nouveau sujet : Application Not a Topo

Oui on est clairement sur un pillage, relevant plus ou moins légalement du plagiat, depuis un pays étranger …pour alimenter un site dont la fréquentation génère un revenu via son hébergeur à ces personnes.

Vu la précision des GPS en pied de falaise, je ne prédis pas un long avenir à cette startup…
PS @A_D, t’es pas drôle. Le titre était mystérieux exprès pour attirer les gens. Et ça marchait vu le nombre de postes :wink:

Un nouveau sujet spécifique pour discuter de l’application Not a Topo a été ouvert juste à côté.

1 Like

Le travail est bâclé, les infos moisies … Leur seule source c’est les topos du 13.
Franchement, c’est quoi le modèle économique ?
Je me promène 1 mois dans les bdr pour faire des photos des falaises et enregistrer le point gps puis je recopie les topos existants (pourquoi se gêner, c’est pas protègé on te dit faut se mettre à la page pépère c’est la start UP nation !!) … Et après ?
Ils attendent la parution prochaine du topo des Alpilles pour le recopier mais comment auront ils les infos si les topos papiers ne sont plus rentables ?

1 Like

« Et c’est reparti pour 5000 posts »

J’adore C2C, je contribue plutôt pas mal, j’utilise beaucoup, mais à chaque fois qu’il y a ces discussions, je me demande pourquoi nous, C2C, on ne se remet pas plus en question, avec un peu plus d’honnêteté et d’humilité.

« On est clairement sur du pillage ». Au fond, quelle est la différence entre ce qu’on fait ici sur C2C et ce que font les Suisses et autres startups ? Il y a beaucoup de topos sur C2C qui sont des copies conformes des topos papiers, où le recopieur a au mieux vérifié par lui-même que les infos étaient correctes. Mais pas toujours. La finalité de partage part certainement d’une bonne intention, et il n’y a pas de bénéfices financiers en vue, mais pour ceux qui ont rassemblé toutes les infos en amont, voire créé les voies, on peut bien imaginer que ce soit rageant.

Est-ce que ce qui est important, c’est la légalité (propriété d’une voie, de son nom, de la cotation, copyright des documents téléchargés dans les itis etc) ou bien est-ce que ce qui est important, c’est l’éthique, la morale, la participation active au patrimoine des grimpeurs (ouvertures, accès, équipement, entretien, etc.) ?

5 Likes

Va-z-y, balance des liens qu’on puisse juger sur pièce !
C’est bien beau de continuer à calomnier c2c depuis 5 ans, mais j’en ai un peu ma claque.

3 Likes

Un truc con mais les auteurs des topos ont bien en tête deux ou trois coquilles de leurs ouvrages pour qu’on vérifie à quel point ils ont pompé? C’est comme ça que RockFax s’est fait clouer.

Par contre je suis très curieux de voir à quel point ce genre d’explosion d’applis ou autre vont pousser l’évolution du financement. Ca fait des années que quand je vois certains financements participatifs sur des broutilles ou des blagues dans certains domaines je me dit que ça serait un truc à essayer. En trouvant une règle pour que la répartition entre les secteurs fréquentés et les petits se fasse correctement. Après ça le topo n’aurait plus cette raison d’être financière et les équipeurs pourraient diffuser leur secteur ce qui couperait l’herbe sous le pied des applis « vautours ». Les topos « beau livres pour la maison » qui apportent autre chose continueraient de toute façon à se vendre mais pour moi ils sont un peu à part. Je dis pas qu’il y a pas des trous dans la raquette mais je trouve que c’est presque possible que ce soit financièrement meilleur pour les équipeurs (j’inclus dans le terme équipeurs tous ceux qui se tapent le débroussaillage des chemins, les réunions locales et tous les à coté moins cools que de spiter une ligne) et que ça règle certaines questions.

2 Likes

Merci Bubu.

Un exemple qui me permet de n’accuser personne : Fissu Fissa à la Baume Noire. C’est moi qui l’ai rentré ! D’ailleurs, je remarque aujourd’hui que je n’ai même pas crédité le topo qui m’a permis de découvrir puis de parcourir cette petite voie, Escalade en Drôme Provençale. J’ai néanmoins parcouru l’itinéraire, et je n’ai pas mis de scans du bouquin. Tout bon ?

Mon message n’avait pas du tout pour objectif de calomnier, mais plutôt d’inciter à la remise en question, sans agressivité, mais avec juste un peu d’honnêteté et d’humilité.

3 Likes

Salut Xavier,

Merci pour la réflexion, on pourrait sûrement plus sensibiliser les gens à donner leurs sources. Et plus sensibiliser les gens à la problématique de l’entretien. As-tu une idée de comment le faire ?

On a déjà mis des choses en place comme mettre en avant l’absence des infos historiques, on a mis en place un lien « soutenir les acteurs locaux », il y a tout l’espace pour donner les infos sur l’éthique des topos et où les acheter, pour informer sur les actions d’entretien et d’appel à coup de main. Mais après il faut des gens avec les connaissances et la volonté de partager ces infos. Comment inciter ?

Pour ton exemple, tu as cité le topo en ressource externe, il est en effet mieux de lier l’objet livre: je te laisse faire. Et il faudrait aussi corriger les balises longueur.

Après une voie est ce qu’elle est, si c’est un dièdre sur 30m ce sera écrit comme ça sur tout topo.

1 Like

Et donc ?
Ca m’étonnerait fort que le texte que tu as saisi dans les champs « Description » et « Remarques » soient identiques (à qq petites modifs près) à ce qu’on trouve dans le topo papier, où j’imagine qu’il n’y a qu’un tracé sur photo ou un schéma, sans description texte longueur par longueur.
Tu as rédigé ta propre description après parcours de la voie, il n’y a aucune copie ni plagiat du topo papier.