Digression sur l'anorexie tirée de "Belle perf féminine en escalade"

Une série d’articles sur l’anorexie par Stasa Gejo sur 8a.nu aussi

Staša Gejo talks eating disorder part 2 - 8a.nu News

En particulier le dernier paragraphe m’interpelle : During the BMI screenings some athletes even take a peek to see who weighs how much… I don’t understand the point. But from such peeking, I heard a rumour (which might not be true) that someone (not to be named) weighs 34 kg. I really hope it isn’t true."

Etant donné le timing on a du mal à ne pas faire le rapprochement… Ca fait très accusateur.

après les anorexies sont pas forcément dus à des troubles alimentaires (volontaires du moins).

L’IMC est un indice très mauvais pour comparer le poids des athlètes. Déjà le sexe et la taille n’est pas bien prise en compte, et ensuite l’ossature et la musculature non plus. Y’a d’autres indice bien plus intéressants (mais moins simples il est vrai). Y’avait eu un bon article là dessus dans un sport et vie.

Toutefois y’a pas besoin d’indice pour remarquer que Laura est hyper maigre.

C’est totalement du délit de faciès de ma part, mais Laura a quand même vachement le visage typique de l’anorexique. Les joues extrêmement creusées, tous les os visibles. Ses cuisses ont l’air plus fines que ses mollets. C’est la seule sur la scène compétitive qui me semble être dans cet extrême. Toutes les autres sont sur un spectre assez large de morphologies mais aucune n’a l’air « malade » comme Laura.

EDIT : tu as raison le terme approprié est « anorexie mentale » quand on parle d’un trouble alimentaire.

oui c’est sûr qu’elle a en général pas une super mine.
Après ce n’est pas forcément un volonté et qui compte c’est qu’elle se sente bien.
Comme dit Stasa c’est pas parce que tu es hyper léger que tu grimpes mieux.

Si on regarde dans le cyclisme, y’a aussi des excès et les athlètes qui ont exagéré n’ont pas duré longtemps. Typiquement un Bradley Wiggins, qui est descendu vers 4 ou 5 % de masse grasse. Il l’a dit lui même c’était impossible à tenir.


À voir , il faut rester vigilant surtout chez les jeunes…
4 Likes

Superbe, merci.

1 Like

tout le long du film il est dit pour les gens concerné: I’m find, she’s ok… parfois on ne veux pas voir la réalité…

Je ne suis pas du tout « star system » ou « people » de la grimpe, alors pour me faire une image, j’ai cherché « laura rogora ». Avant d’avoir eu le temps de valider, gougle me proposait un 3ème mot : « poids ».
J’aurais pu m’attendre à escalade, performance, record ou autre… Mais c’est finalement cette triste réalité qui sort.

Je n’arrive pas à admirer des performances sources, ou moteurs de tant de mal-être.
Ce docu est magnifique en cela qu’elles (et il !!) disent que le jeu n’en valait pas la coupe (c’est ce que j’entends en tout cas).

3 Likes

le problème n’est pas récent et ne touche pas que l’escalade, voici un article de Charlotte Durif qui date de 2014 où elle parle de dopage…


Il ne faut pas jeter la pierre sur les victimes de ce système mais sur les Fédés les organisateurs et les médias qui relaient les perfs sans pointer du doigt les défaillances qu’impose ce cercle vicieux…

Comme nous, donc.

3 Likes

Je suis allé voir car je ne la connaissais pas.
Je tombe sur ce lien :


Euh, je ne vois pas le PB.
Je vois une grimpeuse jeune, souriante, légère, musclée, avec des cuisses et des bleus partout.
Bref une passionnée.
J’ai déjà vu plus maigre comme grimpeuse (et bcp moins forte).

je n’ai pas dit qu’il y avait un problème, qu’elle n’était pas musclée (peut-on ne pas l’être à ce niveau ?) ou passionnée (pareil, peut-on ne pas l’être à ce niveau ?)

Perso je n’ai jamais vu aussi maigre comme grimpeuse (ou autre sport) mais je ne prétends pas en connaitre beaucoup. Juste celles qui font les championnats IFSC depuis une dizaine d’années.

Sur la vidéo d’Erebor on ne voit pas très bien c’est pas bien filmé. Tu peux regarder n’importe quelle vidéo de championnat du monde de bloc ou de lead c’est mieux filmé.

Tu dis qu’elle n’a pas bonne mine.
Elle transpire la santé je trouve.
Je ne vois pas un sac d’os, ni des cuisses plus petites que les mollets.
Pourquoi ce buzz contre elle ?

Où tu vois une anorexique ?

Ok, c’est donc purement subjectif

1 Like

Purement sur les photos. Ni plus ni moins.

je préfère les vidéos c’est plus parlant.
Typiquement tu peux regarder les JO par exemple.

Ce n’est pas moi qui dit qu’il y a un problème d’anorexie dans l’escalade (principalement féminine), c’est les grimpeuses elles-mêmes (quelques années plus tard).

Y’aurait pas aussi une tite responsabilité de la part des compléments alimentaires, alicaments et autres panacées réputées nous conduire au podium ? Après tout, puisque « le sport » est devenu un marché sur lequel chaque marque y va de sa promesse…

Désolé mais une recherche sur l’anorexie te montrera des photos où les personnes n’ont pas bonne mine.
Sûrement pas une sportive musclée avec une silhouette tout à fait normale pour une jeune fille svelte.
https://www.lesoir.be/art/9-13/article/soirmag/bandeau-soirmag/2015-06-10/anorexie-un-fleau-en-hausse

Il y a plusieurs degrés d’anorexie, comme pour l’obésité.
Finalement la norme se retrouve rarement dans les silhouettes vues au quotidien. Les uns seront toujours un peu gros, d’autres toujours un peu maigre… sans parler de notre prisme personnel (goûts, référentiel).

She’s find…comme dans le film….