Sortir de sa zone de confort?

Je n’en peux plus de cette expression: « Il faut sortir de ta zone de confort! »
Cela n’est généralement pas la bonne démarche quand la tête bloque, bien au contraire. Chercher plutôt à l’étendre… cette zone de confort. Avec des étapes progressive, à son propre rythme.
Je m’explique ici:
https://www.escalade.pro/news/zone-confort/

2 Likes

C’est surtout une expression qui a été confisquée par le milieu managérial … du bullshit l’utilisant, on en trouve à la pelle sur LinkedIn…

1 Like

Du coup ça veut dire « travailler sans compter au péril de sa santé pour un salaire de misère »

2 Likes

Je ne l’avais jamais vraiment envisagé sous cet angle mais oui, il faut étendre sa zone de confort, pas en sortir (surtout qu’on n’est pas à l’usine, c’est du loisir). Il ne faut surtout pas croire que parce qu’on se sera fait peur dans une voie pour la sortir on aura moins peur dans la prochaine voie similaire, au contraire. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas parfois oser mais il y a un monde entre une légère appréhension avant un pas et le stress qui va nous bloquer. La légère appréhension c’est peut être ce qui va étendre la zone de confort, on sait que le pas est délicat, on est concentré, ça se passe bien et on le sort proprement ce qui n’a rien à voir avec le pas passé (ou pas) à l’arrache parce qu’une partie de son attention est placé dans la trouille de tomber.

1 Like

Tout comme étendre sa zone de confort, c’est la nouvelle expression en vogue.

3 Likes

Ah ouais, sortir, etendre, ça change tout.

4 Likes

Ne plus en pouvoir, de surcroit pour une simple habitude langagière ?.. Carrément !

Encore un truc qui va affoler le web

4 Likes

En étendant, il faut tout de même même faire attention à ne pas dépasser ses limites sous peine de sortir

C’est vrai que l’on s’est crée un langage très proche du milieu professionnel:
« Je travaille cette voie, c’est mon projet. »

4 Likes

C’est génial d’imaginer « dépasser ses limites » :sweat_smile:
Ça donne une idée de l’infini… :sunglasses:

1 Like

HELP : je suis en train de sortir de ma zone de confort rédactionnel : je ne peux plus afficher de smiley en fin de message - petit bouton désactivé ( si qq peut m’aider)

1 Like

Tu bloques les popups ?

Ça fait plus sérieux que de dire j’ai tenté et j’ai butté dans la voie en 5sup. :slight_smile:

1 Like

Pour moi, tu confond avec « débrancher le cerveau » ou encore « se sortir les doigts du c. ». Je comprends justement « sortir de sa zone de confort » comme aller aussi dans des styles d’escalades qui ne sont pas son style favori, ce qui correspond bien à ta 2ème définition « élargir sa zone de confort » et est bien une démarche progressive qui permettra l’élargissement de son expérience et donc vers la progression.

C’est juste qu’il faut faire ça de manière suffisamment progressive pour que tu n’aies pas trop l’impression de changer d’un coup tes habitudes.
Donc quand tu dois passer d’une falaise à une autre avec deux styles de grimpes différents, il te faut trouver tout un panel de falaises intermédiaires entre les deux afin de passer de l’une à l’autre en douceur.

Ou bien avec un marteau et un burin, tu tailles des prises qui ressemblent à celles dont tu as l’habitude.

Sortir de sa zone de confort, ça peut amener loin:

Sur le même site.

Cool !

2 Likes

Que de chichi pour rien : tu y vas direct et tu grimpes direct.
C’est simple la vie !

pour ma part, sortir de ma zone de confort c’est accepter de prendre des cours de lindy-hop avec ma copine…pas de tenter un degré au dessus ou un autre type de voie en salle/falaise/bloc :sweat_smile:

3 Likes

Pas sur qu’Alex Honold ne soit pas dans sa zone de confort quand il grimpe El Capitan

ça date de près de 6 mois comme info!