Reglage Plaquette Relais

Bonjour,
Quelle est la bonne position de la plaquette du bas ( avec l’anneau)
verticale ?


ou horizontale ?

La seconde, horizontale :wink:

La seconde pour la position de l’anneau par contre la chaine à l’air vrillée, donc pour moi les 2 relais sont mal placés.

1 Like

Dans les deux cas c’est mal équipé. Le dernier maillon de la chaîne doit être vers le haut, proche de la plaquette et non à l’horizontale, ou vrillé.
Le problème avec ce type de relais (avec un seul anneau) est que soit on positionne correctement la plaquette (verticale) mais alors le maillon est plaqué contre la paroi, soit on la place à l’horizontale pour que l’anneau soit perpendiculaire, et plus facile à gérer.
Un anneau parallèle sera plus délicat à gérer pour le rappel (bien mettre le noeud derrière et non devant !!!) mais ne posera pas de problème pour assurer puisqu’on va devoir ajouter un ou deux mousquetons pour assurer, donc placer son système d’assurage.
Mais encore une fois c’est mal équipé, car mal placé.
Néanmoins la position 2 sera à privilégier dans ce cas, avec un seul anneau.

chaine vrillėe car la plaquette du bas a tourné

Question de quelqu’un qui n’y connait rien. La position de la plaquette influence elle suffisamment peu sa résistance pour que l’on privilègie la facilité de coulissage de la corde ?
En particulier en grande voie où le relais peut prendre des kN ?

Slt Mollotof,
La plupart du temps ce type de relais est placé en fin de voie, pour effectuer la descente. Couenne ou GV. Rarement en début de longueur, où il peut y avoir un choc sur le relais en cas de chute.
Leur inconvénient est dans le fait qu’il n’y a qu’un seul anneau. Dans l’absolu l’anneau doit être placé parallèle à la paroi (comme photo que j’ai jointe), avec un maillon de chaine placé vers le haut. Mais du coup il va falloir faire attention lors de la descente en rappel pour la récup de la corde ! (noeud derrière !)
Celle ci sur la photo du départ, risque de tourner, c’est pour cela qu’on la place en général à l’horizontale, car le point de fixation est au centre de l’axe, et non décalé pour travailler correctement en verticale.
Mais par ailleurs, et ce n’est pas pour critiquer inutilement car chacun fait en fonction des moyens fournis, mais pour informer, lorsqu’on équipe on choisit en général, soit un double anneau, soit une plaquette avec axe longitudinale qui lui permettra de travailler dans son grand axe en la plaçant dans ce dernier. (cf. photo)
Mais, mais, encore une fois, si le relais est en fin de voie la tension sera fixe en descente (moul’ ou rappel) donc pas d’inquiétude outre mesure.

ff6c1fbfdc07c08bcd76814786c6

Ben en grande voie où on redescend dans la voie (ce qui est fréquent) on en voit plein. Évidemment, en couenne, où le relais ne va guère prendre plus de 20 kN, on s’en cogne.

De manière générale on s’en cogne. Ton relais est ultra béton , jamais tu petera quoi que ce soit du relais sur une chute .

Alors on peu branculer techniquement si on veux mais il n’y pas particulièrement de mise en danger.

5 Likes

Roooh t’es pas drôle. C’était précisément le but de mes questions :slight_smile:

jamais vu de double anneau pour ma part. Des fois y’a un anneau mais souvent c’est un maillon rapide.
Et en grande voie, si y’a une chaîne entre les points, c’est déjà du luxe.
Généralement plutôt un vieux machin effiloché qui devait être un ficelou au siècle dernier.

En couenne 90 % du temps ça ressemble à la photo du 4è post (avec souvent un maillon à la place de l’anneau)

C’est pas le même relais en début et en fin de longueur?

Hello,

Ton relais Fixe en acier galva devrait avoir cette gueule (photo) une fois bien mis : donc plaquette du bas en position horizontale, pas de vrilles sur la chaine, et pas ou très peu de « mou » sur la chaine : à vue de nez je dirais que tes 2 goujons ne sont très légèrement pas assez écartés (l’équivalent d’une longueur de maillon en plus serait parfait), mais je pinaille :slight_smile:

Tu sais depuis combien de temps à peu près il est posé dehors ce relai galva sur tes photos?

@fixxx : Inutile de remettre et de redire ce qui a déjà été fait… :wink: (regarde les posts plus haut.)

@mollotof @Dibona : Dans la grande majorité des cas, les relais de longueur sont deux points non reliés et non un relais chainé. Le relais chainé sera parfois placé en fin de voie, comme je l’ai dit plus haut, pour la descente en rappel. Et encore que…
En couenne c’est fréquent, et même « normal ».

@bulubuluplopplop : Le relais chainé avec deux anneaux est la « Rolls » des relais. Mais plus cher… Donc souvent il y a juste un relais avec un anneau, ce qui est déjà très bien, ou bien, une chaine avec MR et plaquettes.

J’ajoute aussi, car souvent cette question est posée en formation : peut-on se vacher sur un maillon de la chaine du relais ?
Tout dépend du relais, s’il est normé et homogène, ou non. Dans l’affirmative oui on peut (si on a des mousquetons qui rentrent dedans), dans la négative, non, il vaut mieux éviter, pour ne pas dire, non il ne faut « absolument » pas le faire…en théorie.

Et quand la descente en rappel est dans la voie, ce qui est assez courant, la plupart des relais de la voie sont chainées. A part pour les voies récentes, les relais sur chaine en grande voie ont été posés lors d’un rééquipement.
Mais en tout cas, j’ai plus souvent vu tous les relais de la voie sur chaine sauf le dernier (car descente à pied dans ce cas), que le contraire (juste le dernier relai sur chaine, les autres non équipés pour le rappel ou sur ficelou et maillon par les grimpeurs qui butent).
Et bien sûr, j’ai encore plus souvent vu tous les relais sur chaines.

En gros, en proportion décroissante des grandes voies que j’ai grimpées :

  • aucun relai sur chaine
  • tous les relais sur chaine
  • tous les relais sur chaine sauf le dernier
  • juste le dernier relai sur chaine
1 Like

Ce genre de relais Fixe est prévu normalement pour de la couenne et donc pour pouvoir redescendre et faire de la moule éventuellement pour le second, donc plaquette à l’horizontale et anneau perpendiculaire au rocher pour limiter le frottement. L’intérêt de l’anneau est que contrairement à un maillon rapide le point d’usure n’est pas le même et donc il vieilli mieux. Il doit pouvoir bouger pour ne pas que la corde frotte toujours au même endroit, quand la chaine est vrillée ce n’est pas le cas ou plus difficilement, ce n’est pas en soit dangereux mai ça vieilli plus vite.


Voilà comment je pose mes relais depuis 30 ans…
Pour longues voies ou couennes.
Pose de celui du bas en premier, puis je cherche le point « haut » pour faire le 2ème trou et ainsi tu as toujours la chaine qui tire sur les 2 points en même temps.

4 Likes

tiens, tant qu’on est à se questionner sur l’équipement …

si je ne me trompe, la norme d’équipement dit qu’un point dans une voie école doit tenir 25 Kn, et qu’un relais doit être constitué de deux points tenant 25 kN et reliés par une chaine de résistance équivalente
or ce relais fixe, largement répandu sur nos falaises, a deux plaquettes différentes, et celle du bas ne tiens que 18 Kn

autre chose, la règle pratiquée par la fédé demande aussi de mettre des goujons de 12, afin d’obtenir cette même résistance de 25 kn
or si les goujons de 10 inox sont effectivement sous les 25 kn, les goujons de 10 zingués sont au dessus, et donc peuvent être utilisés sans problème (économie à l’achat et au perçage)

A titre informatif, j’en ai mis que en Suisse donc aucune réglementation actuellement. Et j’en ai bien du poser plus de 1000 et à ce jour tout est en ordre à part un qui a des taches de rouille…

je penses tu as inversé zingué et inox dans ta phrase :wink: