Question de sécurité au sujet des relais

Bonjour,
J’ai eu la chance de tâtonner dans une grande-voie pour la première fois hier et j’ai été surpris par la confection des relais.
La voie est notée A0, il s’agit de la voie Mario e Cecilia en Vallée d’Aoste (Italie).
Les relais consistaient en deux plaquettes visées dans le rocher reliées entre elles par un anneau de corde simple relativement tendu et noué par un nœud de pécheur double (triple dans certains cas). Il n’y avait pas de contre écrous sur les plaquettes, un simple écrou que l’on pouvait parfois dévisser à la main (avec un peu de bonne volonté) et donc du jeu.
Sur le point bas un anneau était solidaire de la plaquette, la corde reliait cet anneau avec la plaquette du haut. Notez que la plaquette du haut ne disposait pas de maillon rapide, le bord tranchant de la plaquette était directement en contact avec la corde.

Ceci étant ma première grande-voie en site naturel, je me pose naturellement des questions de sécurité au regard de cette installation. Peut-on considérer comme sûre une corde exposée en plein Soleil à longueur de journée et directement apposée sur une plaquette possédant des bords tranchants (on pouvait voir que la corde était écrasée à ce niveau). Également concernant le jeu sur certaines plaquettes du relais. Est-ce normal ?
Merci d’avance.

Non !
Une corde ancienne doit être considérée comme douteuse.
Mieux vaut placer ses mousquetons et utiliser sa propre corde, ou une sangle à soi.

Et concernant les écrous qui sont desserrés, il n’est pas rare de redonner un coup de clé s’ils sont trop lâches.
Parfois tu trouveras des pitons, qu’il faudra parfois refrapper.
Et prévoir toujours de la cordelette pour remplacer les anneaux existants s’ils sont trop vieux.

Tu étais leader ? Si non, ton leader aurait dû te dire tout ça, et faire les réajustements nécessaires.

Merci de vos réponses, oui j’étais leader. La voie étant cotée A0, non difficile et nous maîtrisions les techniques d’assurage avec mon binôme alors nous nous sommes lancé. La voie est encore toute neuve donc j’imagine que le risque est minime mais de voir un relais monté mais non chaîné m’a un peu surpris. Je vais voir s’il est possible de contacter l’ouvreur.

Il est rare de trouver des relais chaînés en grande voie, surtout si on ne rappelle pas dessus. Tu triangles les 2 points, et si tu veux rappeler dessus, tu fous une cordelette dessus, qui sera doublée, triplée au cours du temps et de l’usure visible de la cordelette.

Donc le fait qu’une des plaquettes ne possède pas d’anneau/maillon rapide ne gène pas ? Les bords tranchants sont très agressifs pour les cordes. D’après ta réponse, chaque grimpeur est donc tenu d’abandonner du matériel s’il veut effectuer un rappel ? Il me semblait justement que les plaquettes d’un relais étaient pourvue d’un anneau rapide de manière à y passer la corde et effectuer son rappel.

Je répondais au sujet de la chaîne.

Il faut alors mettre un maillon rapide sur le relais (effectivement normalement c’est mieux que ça encore sur voie bien équipée, je laisse parler les experts pour les détails), c’est étonnant qu’ils n’y soient pas. La voie ne débouche pas par le haut ?

Une grande-voie équipée peut n’avoir que 2 points à demeure pour les relais. Souvent le point le plus bas possède un anneau ou maillon pour le rappel. Mais ce n’est pas une généralité.
Il faut alors trianguler soi-même, et oui, en alpinisme et grande voie (équipée ou pas) il faut prévoir de laisser des bouts de sangles ou cordelette aux relais. Si tu as de la chance les cordées précédentes ont déjà dépensé la cordelette pour toi, mais ce n’est pas un critère à prendre en compte. Dans ton sac tu dois avoir entre 10 et 20 mètres de ficelle à abandonner, et un couteau au baudrier (parce-qu’avec les dents…).

1 Like

La voie débouche par le haut mais le rappel est également possible d’après les topos.

Le meilleur type de relais actuel pour les rappels:


Sur le point du haut, il est encore plus intéressant de mettre un maillon rapide avec un anneau, ce qui permet de remplacer l’anneau usé par les frottements; version Michel Piola, le top!
Par rapport aux relais où tout repose sur un maillon unique (même si les points sont reliés), il y a une meilleure sécurité, puisque la corde passe dans deux points. En outre, pas besoin de chaîne ou de cordelettes…,

6 Likes

OK ! bien reçu :slight_smile: Cette voie était libellée comme équipée par les topos. Je pensais que (pour les triangulations) trois mousquetons et une sangle suffisaient, les deux plaquettes disposant d’anneaux et permettant donc un rappel, en faisant passer la corde directement dans les deux ancrages.

Merci voilà, je pensais que ce type de relais était la norme pour les voies dites « équipées ».

C’est très probablement la raison pour laquelle il n’y a pas les anneaux que montre @ridgepo , à ce moment ils ne sont utiles que si tu prends un but.

Il n’empêche que des broches, c’est mieux que des spits :slight_smile:

1 Like

En grande voie dire " équipée ", tu trouveras un peu tout et n’importe quoi en termes de relais : relais chaînés, non chaînés, sur spit ou broche, avec ou sans maillon etc… Comme le dis Le Musard, 10m de cordelette et un ou deux maillons rapides font partie du fond de sac de base.

Après, pour relayer sur deux points bétons, c’est pas forcément nécessaire de trianguler : en général quand les spits/broches du relais me paraissent corrects, je les relie simplement avec une dégaine et roule. Je triangule uniquement si le relais est sur piton ou en TA si il faut compléter.

2 Likes

On espère que ce sera de plus en plus le cas, mais faut pas rêver…

Bonjour,
Je suis étonné que l’on est pas déjà fait cette réponse mais il serait intéressant que tu apprennes avec des gens compétents. (Des amis avec de l’expérience, des sorties encadrées CAF ou autre…).

Je ne prends pas 20m de ficelle. On fonctionne autrement. Généralement, le premier triangule avec une sangle dynema de 150 avec mousquetaire s’il n’y pas d’anneau ni de maillon rapide. Le second récupère le matos.

Les 10/20m de ficelle c’est surtout en alpi dans les descentes de rappel (et à l’occasion en glace, mais ce n’est plus le sujet).

Quant à trianguler, je préfère le faire à la corde, c’est moins compliqué. Et en général on n’est que 2, je n’emmène pas d’ami mousquetaire :innocent:

1 Like

Tu es tombé sur un relais classique non chaîné, rien de plus. Equipement très courant.

Par ici, dans les voies classiques de niveau raisonnable (6a, je n’ai pas été voir beaucoup plus haut) les relais chaînés sont largement majoritaire au point que les nouveaux grimpeurs ne savent pas comment faire avec un relais sans chaîne même après avoir fait plusieurs grandes voies.

On a même maintenant des relais chaînés et doublés (2 relais à chaque fois) dans des voies qui ne se descendent normalement pas en rappel.

Un des problèmes qu’on rencontre maintenant pour l’initiation c’est qu’il est difficile de trouver des voies avec des relais sans chaîne. On a beau expliquer comment relier les points, pour beaucoup ça reste de la théorie qu’ils ont rarement à utiliser.

Une solution : acquérir de l’expérience en faisant d’autres grandes voies, avec des gens qui auront peut-être plus de bouteille que toi dans ce type de pratique. En variant un peu de zone géographique si c’est possible pour toi, pour être confronté à différentes situations (en plus de varier dans les styles de grimpe ou de rocher).

Plus tu verras et pratiqueras de configurations différentes, plus ta connaissance grandit, logiquement, et plus tu seras capable de t’adapter à ce que tu trouveras dans le futur.

Pour le fond de sac, perso j’ai un maillon rapide qui me sert à tenir le sac à pof s’il faut en laisser un, deux ficellous si jamais il faut réchapper en en abandonnant un et yallah. Au pire du pire j’abandonnerai du matos (mieux vaut ça que crever quand même), mais la situation ne s’est encore jamais présentée. Et à force d’en faire, on trouve aussi du matos, donc ça fait un stock « abandonnable ».
Après, pour les relais, deux mouskifs (ou trois) et une sangle et zou.
Mais bon, comme dit plus haut, l’aisance dans les manips et la confiance en elles vient à la fois de la pratique et des connaissances des techniques de réchappe en cas de problèmes.

Au final, je trouve que les grandes voies avec relais chaînés sont globalement assez exceptionnelles. Généralement, t’as deux plaquettes, et ensuite tu t’adaptes avec ce que tu trouves.

1 Like

Ok super merci pour vos réponses. La prochaine fois je ne serai pas étonné et emmènerai en plus quelques maillons rapides (ou mieux encore, les mousquetons CT à 3.25 eur chez le Vieux, moins cher que des maillons rapides certifiés ^^).
En soit pour cette voie je ne suis pas non plus parti les mains vides, nous avions tous les deux deux anneaux de corde (pour faire une pédale au cas où ou trianguler si besoin), suffisamment de mousquetons pour faire une triangulation ou abandonner qqch pour faire un rappel si besoin (j’ai une longe double, deux ficelous (de ∅6 par contre), et 2 mousquetons en rab).
C’est juste que cette configuration des relais m’a vraiment surpris. je m’attendais au minimum à un anneau dans chaque plaquette et pas à une corde pourrissante au Soleil et en train d’être sectionnée par les bords de la plaquette du haut.

Merci pour vos réponses, la prochaine fois je prends de quoi trianguler proprement même si la voie est indiquée « équipée ».