Genou : chondropathie rotulienne

quelqu'un connait un bon spécialiste du genou sur Grenoble ?
Chondrophatie lègère détectée lors de 2 arthroscopies qui commence à être douloureuse.

Posté en tant qu'invité par Mala:

Bonjour à tous!
Je souffre de chondropathie rotulienne depuis 2010 après une luxation de la rotule!
comme beaucoup j'ai eu bandages, genouillère et atèle, kiné... ostéo... et je suis allée voir un médecin du sport qui m'a sauvé...
Je ne pouvais plus faire de posrt (basket, course à pied et même marche et natation étaient douloureuses) rentrer chez moi était difficile, j'habitais au troisième étage sans ascenseur... et puis ce médecin m'a parlé de visco supplémentation (injection de gel dans le genou pour éviter les frottements du cartilage) et là miracle, plus de douleurs et reprise progressive du sport, j'ai même pu reprendre la danse africaine...
Mais là rebelote re douleur... je suis retournée voir un médecin du sport (différent car j'ai déménagé) et je suis repartie pour la visco si le rhumato accepte... RDV dans deux semaines

ca ne guérit pas entièrement mais pendant 4 ans j'ai pu vivre comme je voulais et faire ce que je voulais ou presque...
après le médecin du sport m'a précisé que je ne devrais pas faire de sport à part vélo marche et natation (enfin du crawl!) que tout le reste est à bannir dur quand la course à pied et la danse sont votre joie de vivre. à méditer prendre les avantages et les inconvénients par rapport au risque... surtout quand on travaille à son compte...
important également ne pas prendre de poids pour ne pas écraser le genou... facile à dire surtout quand on arrête le sport...

Je ne sais pas si ça pourra aider certains...mais c'est dit :slight_smile:

Bon courage à tous

Bonjour,
@mollotof As tu trouvé un bon spécialiste du genou ? J’ai une chondropathie stade 3, des douleurs modérées permanence et je désespère de trouver un bon médecin/ kiné qui sache comment traiter mon problème ou a minima qui le donne un vrai avis sur la pratique de l’alpinisme, ski de rando, escalade et randonnée.
Merci bcp !!!

nope.
J’ai mal, mais c’est encore supportable. mes 2 tendinites aux tendons d’Achille sont plus douloureuses. Faudrait pas vieillir moi j’vous l’dit…

Bonjour,
ça y est j’ai (apparemment) enfin un nom à mettre à mon problème de genoux grâce à vos témoignages et c’est pas très rasurant.
J’apporte mon témoignage car apparemment c’est un problème pas toujours bien détecté, dans mon cas mon docteur m’avais diagnostiqué une tendinite rotulienne.
Tout d’abord j’ai 35 ans sportif depuis toujours (football), arrêt du sport à 30 ans, reprise progressive à 32 ans, vélo puis roller puis cap puis natation.
Les symptômes qui dans mon cas sont encore gérable, je dois être au stade 1 et j’ai bon espoir de m’en sortir:
-douleur à la palpation sous la rotule (pointe basse) et son tendon rotulienne. Parfois également sur le haut de la rotule.
-pas ou peu de douleurs pendant le sport. Les douleurs apparaissent généralement qq heures après une activité physique et certains jours sans avoir fait de sport les jours précédents, c’est cyclique. Plutôt une sensation, une gène diffuse dans tout le genou, je sens mon genou toute la journée. Pendant mon sommeil, pas de problèmes.
-des crépitements, craquements quand j’ai le genou flechi. Plus la jambe est plié plus les crépitements sont nombreux, surement parce que la rotule est plus plaqué contre le cartilage. Ces craquements doivent peut être dues à des morceaux de cartilage?
Aout 2018, premiers signes de cette maladie après avoir monté quelques cols à vélo et utilisé un gros braquet.
Arrêt complet du vélo, 2 semaines d’épisode aiguë puis 2 mois avant que ça rentre dans l’ordre. J’ai pu continuer la course à pied donc j’en ai déduis que ça venait du vélo (mauvais réglage peut être).
Février 2019, augmentation de la charge d’entrainement en cap et rebelote (le vélo était donc pas la cause principale). 2 semaines d’épisode aiguë et maintenant 3 mois que ça ne guéri pas. Des jours ça va mais ça revient. Je précise que j’ai considérablement ralenti mon activité sportive avec uniquement une compétition de cap (10 km, trail court) le WE + 1 footing ou une sortie vélo (en moulinant) la semaine. Je m’entretiens avec la natation (crawl avec pull buoy). J’essaie d’écouter mon corps.
Parcours médical:
Mars 2019, RDV chez le docteur qui me diagnostique un déséquilibre postural (bassin). Osthéo-doc, Il me remet tout en place et m’envoie chez un podologue. Je lui parle de mon genou mais ne prend même pas la peine de l’ausculté pour lui c’est une tendinite rotulienne. Vous êtes sur doc? parce que le tendon ça va c’est en dessous que j’ai mal, il veut rien entendre.
Avril 2019, semelles podologue (très sceptique quand à son efficacité pour l’instant), il me dit que j’ai les muscles très tendues ce qui expliquerait également mes inflammations récurrentes aux hanches / fessier). Le genou? tendinite pour lui aussi.
Traitement:
pas d’anti inflammatoire, dans mon cas la douleur est gérable, glaçage de temps en temps.
Je me suis concocté un programme d’1h quotidien de renforcement musculaire (fessier, hanches, quadriceps et ischio) et surtout des étirements qui soulage énormément dans mon cas. Surtout l’étirement suivant, allongé, et on tend les jambes en l’air à 45 degrés, les ischios s’étire ce qui doit permet à la rotules d’être moins plaqué.
Tout est lié je pense dans mon cas et ça viendrait d’un déséquilibre. Je suis optimiste, hier un trail de 11 km, mal les heures suivantes mais aujourd’hui ça va mieux.
Courage à tous les chondropates

1 mois plus tard…(le gars du message précédent)
Retourné chez le doc et cette fois il m’a bien confirmé une chondropathie rotulienne… ça rabote, ça rabote.
Une boite de chondrosulf (???) et un rendez-vous dans qq mois chez un spécialiste du genou pour des infiltrations de…(???)
Voilà, aujourd’hui, pas dévolution, toujours aussi mal dès que je sollicite mes genoux. Le rapport douleur/plaisir du sport penche trop du coté de la douleur, donc arrêt du sport. Seul la natation passe bien dans mon cas, avec mes 4 séances quotidiennes je risque de me transformer en poisson, au moins ça me permet de progresser dans ce domaine.
Je lâche rien, je vais continuer ma séance de renfo muscu/ étirements quotidiennement en espérant trouver la solution.
ça tatonne pour corriger la cause de ce problème. La piste privilégiée dans mon cas est que je suis très raide et que j’ai sans doute négligé les étirements des quadri / psoas / hanche et que ça plaque trop la rotule et qu’elle est sans doute un peu haute. Message très intéressant du kiné « jambon fumé » (message 306) qui donne un éclairage différent sur le renforcement du vaste interne. Dans mon cas mes quadriceps sont bien costaud, je vais pas m’attarder trop dessus.
Bon pour l’instant, je vois pas de différence, toujours aussi raide, j’ai envie de voir s’allonger ce quadriceps mais dans cette maladie il va falloir être patient, garder la foi et ne rien lacher

Le déremboursement du chondrosulf est stupide, les patients et les médecins le trouvaient très utile, et il n’y a rien pour le remplacer si ce n’est les anti inflammatoires, aussi ou plus chers, et plus dangereux.
J’ai eu plusieurs fois ce problème de rotule, plus en courant qu’en faisant de l’escalade, il a été résolu par la kiné et le chondrosulf remboursé à l’époque.
Ce problème est revenu de temps en temps, j’ai trouvé par internet une firme qui vend un produit qui se rapproche du chondrosulf, à base de glucosamine et chondroïtine.
Sinon je trouve très efficace les emplâtres d’argile, il faut en mettre tant que la douleur subsiste, je les mets pendant la nuit pour ne pas être gêné, pas trop difficile d’entourer le genou avec un tissu et des bandes.

L’acide hyaluronique n’est plus remboursé non plus…

Hello,
Sujet recurent sur beucoup de sites de montagne entre autre.

Pour Kazed:
Vous etes encore jeune, sportif, et l’usure des genoux commence à apparaitre.
Il faut juste avoir conscience de quelques petites choses:

  • Que vous le vouliez ou non, cela ne va pas s’arranger avec le temps, avec l’age.

  • Mais en gerant bien vous pourrez encore aller très très loin, mais ça veut dire avoir conscience du problème naissant et savoir parfois lever le pied! et se soigner.

  • Kiné et musculation c’est effectivement nécéssaire pour entrenir, muscler (ce qui previent partiellement les problèmes) mais aussi avoir des appuis corrects (il ne faut etre bancal pour faire sumple!)

  • Prevention/ soin: Viscosupplementation-PRP, ça marche très bien (l’acide hialuronique fait office de lubrifiant, c’est connu-pour faire simple-, l’injection des plaquettes permet la cicatrisationdles lésions, et « combat » l’inflamation.

  • Savoir aussi laissez le temps de la recuperation (phyisque, muscu, articulaire => En faire peut etre un peu moins mais mieux!), mais ça quand on est jeune c’est un message qui ne passe pas (je suis bien placé pour le svoir!), et pourtant si j’avois su! lol

  • Visco/PRP, n’est plus remboursé, c’est totalement stupide, c’est pas donné (160 euro la ou je les fais) mais c’est vraiment efficace (il y a forcement des pathologies ou ça l’est moins, mais ça c’est le rôle du toubib que de les diagnistiquer!)

-Condrosulf et autres types de médoc, perso et ce depuis que mes problèmes serieux sont apparus (il y a 15a!) ça ne fait rien, mais peut etre etait ce déjà trop tard!

Mon temoignage s’appuit sur mon experience!
A 58a je n’ai plus de genoux et une cheville detruite, après plus de 50a de ski a haute dose, 45a d’alpi, d’escalade, et tout les autres sport qui usent bien et les gamelles associées…
Aujourd’hui c’est grace aux visco que j’arrive encore à faire de la montagne à bien plus petit niveau c’est sur! et moins haute dose (après qd meme un passage par la casse chrirugie tellement c’est usé!), mais je suis encore sur mes skis, sur mes crampons, dans mes chaussons!

Alors vraiment, faut pas hésiter en prevention et en soin à faire pratiquer les visco (pour info je suis un des rare cas pour la cheville et c’est vraiment positif!)

Bon courage et serieux jeune homme, apprenez à gerer vos genoux et vous irez encore loins même si le problème est installé et parfois sera limitant (quand vous serez vieux lol).

A+
Patrick

Bonjour,
Incroyable de voir que tant de personnes sont touchées.
J’ai personnellement réussi à venir à bout de ma chondropathie rotulienne, même si l’équilibre reste toujours fragile.
J’ai d’ailleurs écris un article de blog sur le sujet, si cela peut en aider certains.


Je parle d’ailleurs de plusieurs remèdes que je n’ai pas lus sur ce forum.
Bon rétablissement à tous !
Geoffrey

5 mois plus tard… (le gars des message precedent)
Déjà merci Patrick pour ton message très intéressant.
Bon ben pour moi c’est toujours la galère, les douleurs sont toujours présentes, aucune amélioration.
Le diagnostique définitif, gonartrose débutante, amincissement du cartilage rotulien, grade 2 selon le doc, enfin le cartilage est bien abîmé, irregulier et fissuré sur l’IRM.
Alors c’est parti pour le traitement avec une infiltration de synvisc one pour commencer puis arthroscopie pour nettoyer si pas d’améliorations.
Le doc m’a déjà parlé de prothèse du genou mais trop jeune, franchement je m’attendais pas à ce qu’il me parle de ça, c’est parfait pour casser encore un peu plus le moral.
Voilà c’est dur à accepter, à ce jour je pense que le sport c’est fini pour moi mais ça c’est secondaire.
Pour finir message à ceux qui ont encore leur genoux sains, si vous avez des petites douleurs, des sensations bizarres ou des craquements dans les genoux, levez le pied et consultez un doc car après c’est trop tard

Bonjour tout le monde,
Alors je fais egalement suite a un post que j avais mis sur ce forum il y a maintenant 2 ans. Je vais eviter de faire dans le melodrame mais je trouve que c est interessant pour tout le monde de savoir ce que les autres font et comment ils s en sortent.

Alors pour moi, il y a 2 ans j avais 33 ans, des genes continues dans le genou gauche. A l époque je pouvais sans trop de douleur faire du ski de rando ts les we, de l escalade, de l equitation et de l alpi.
Diagnostic : chondropatie rotulienne stade 2
J ai fait d abord des sceances de kine, pris du chondrosulf, fait des étirements et je me suis fait faire des semelles par un podologue.
Pas d amélioration et meme plus de douleurs permanentes.

En janvier 2019, j ai fait une grosse poussée de douleur qui a duré 1 bon mois. Du coup j ai du arreter tres tot ma saison de ski, l escalade, l alpi et je suis retournée voire mon médecin : il m a prescrit des sceances d isocinetisme.
Pas d amélioration.

Finalement il m a prescrit des injections d acide hyaluronique. J en ai fait 3. Ca m a soulagé au quotidien : moins de douleurs permanentes, mon genou craque moins mais un mois apres la derniere injection, je refais 3 randos dans les alpes et la bingo ! Grosse douleur qui a mis plus de 3 semaines a disparaître.

Entre temps comme je ne fais presque plus de sport (pas de sport lors de crises, pas de sport pdt les injections puis je me suis dit que j allais vraiment mettre mon genou au repos comme conseillé par ma rumatho), mon dos s est significativement demuscle et maintenant en plus des douleurs au genou, j ai de relles douleurs au bas du dos et aux hanches …

Maintenant mon medecin me propose des injections de PRP … honnetement je n y crois pas du tout mais je pense que je vais tenter. Est ce que quelqu un a un retour la dessus ?
Il m a aussi parlé de nettoyage articulaire. Mais ca me fait variment peur. J ai peur que ca ne fasse qu empirer les choses. Quelqu un a une expérience à partager la dessus ?

Je désespère de retrouver une condition physique qui me permette de faire ce que j aime : activité de montagne mais je m accroche et je me dis que ca va peut etre prendre bcp de temps mais je vais finir par trouver la solution / le medecin competent.

Si quelqu un a des adresses de

  • rumatho specialiste des problèmes de genou ou a minima concerné par les problèmes de ses patients sur Lyon
  • specialiste des problèmes du genou (que ca soit chirurgien, medecin du sport ou rumatho …) sur la region rhone alpes
  • bon kiné sur Lyon
  • bon osteo sur Lyon
    Je suis preneuse !!!

Merci a vous tous !

Salut « Mou » la chondropathe rotulienne de stade 2 (comme moi).
On a un parcours assez similaire dans la galère.
Je te conseillerais de te mettre à la natation, ça te permettra de garder un dos musclé et de te dépenser un peu en attendant de pouvoir refaire du « vrai » sport.
Oui un ostheo ça peut t’aider et avoir un chirurgien orthopédique concerné est important (pas comme le mien que j’ai vu que 10 mn en tout sur 2 RDV mais après c’est compréhensible, les spécialistes du genou travaillent à la chaine car ils son rare).
Pour l’arthroscopie et le nettoyage articulaire il n’y a aucune étude qui montre que ça améliore les douleurs, mais personnellement je pense que je le ferais, juste pour le mental. Dans mon cas mon genou craque énormément quand il coulisse, mon cartilage semble bien usé, irrégulier et fissuré donc si on peu lisser tout ça et ne plus entendre ces bruits insupportable, pourquoi pas.
Le PRP il y a qq témoignages sur ce fil qui disent que ça peut aider. Moi mon doc ne m’en à même pas parlé.
Dsl pas de la region Lyonnaise donc pas d’adresse a te donner.
Bon courage et bonne patience surtout

Moi je souffre… du genou. Je ne sais pas mettre de grands mots là-dessus (peut-être chondropathie rotulienne ce qui, en bon français, signifie juste que tu as mal au genou… bon, il y a peut-être l’idée du cartilage en plus)
Bref, il y a une année, je pleurais en marchant (véridique) dès que je faisais plus de 1000 m de dénivelé négatif raide (ce qui ne m’empêchait pas de le faire, on est fou ou on ne l’est pas). J’étais incapable de monter à une échelle sans soulever mes jambes avec les mains. Le ski, ça devenait de plus en plus mortel. Bref, je me voyais en fin de vie… en tout cas sportive.
J’ai fait des examens superficiels et on m’a dit que ce n’était ni le ménisque ni les ligaments croisés, peut-être le cartilage.
J’avais aussi vu un physio qui me recommandait d’arrêter avec les grosses chaussures. Je pensais que c’était impossible, alors je ne le faisais pas. Je travaille sur le terrain et le reste du temps, je me balade en montagne. J’ai besoin de mes grosses en permanence.
Mais je me suis dit « avant d’aller plus loin, je vais tenter d’appliquer à la lettre ce qu’il me recommande, juste pour voir ».
Allei, soyons fous, j’essaie d’arrêter les grosses.
Je me suis acheté des petites chaussures un peu résistantes pour bosser, mais pas montantes.
Ma douleur au genou a diminué rapidement, je pouvais de nouveau grimper à une échelle. Alors j’ai poursuivi la logique, je suis allé marcher en montagne en baskets. J’avais de moins en moins mal. Mais je ne passe pas à en basket partout où j’aimerais aller. Alors je dois retourner aux grosses.
J’ai donc réfléchi : qu’est-ce qui peut me faire mal au genou quand je porte des grosses chaussures. Le serrage du coup de pied? J’ai complètement desserré le coup de pied. Miracle, j’ai beaucoup moins mal aux genoux.
Je ne suis pas guéri, mais je revis tout de même, je ne pleure plus jamais en marchant.
Je ne dis pas que je vais vous guérir avec ce truc, mais essayez, vous ne risquez rien. Pour être sûr, essayez de marcher en baskets.
Bon, je dis ça comme ça. Si ça peut servir à une seule autre personne, j’en serais content.

Hello,
Chondropathie rotulienne 2 et une telle gêne à 35a…Ça promet pour tes plus vieux jours!

Mais pas de panique! Tu n’es qu’a 2 sur une échelle de 4 même si tu as une grosse gène. Et il y a quand même des moyens de protections efficaces qui existent aujourd’hui.

Mon expérience, moi qui ait 23a de plus que toi: J’ai commencé à avoir ce type de problème très jeune (premiers problèmes à 16a au Hand !)

Pour moi maintenant, les genoux sont très très usés, je suis au niveau 4, on m’a viré un tiers de chacune des rotules- patellectomie (première fois à 44a et la deuxième l’an dernier). Recup top pour la première, difficile pour la seconde (mais je commence à vieillir!)…
Je n’avais plus le choix quant à la chirurgie, et ce n’est vraiment pas une partie de plaisir ce truc!

Mais j’arrive encore à skier grimper faire de l’alpi mais j’ai plus 30 ans hein…

Alors pour prévenir ce type d’échéance qui est finalement assez commune chez les gens de mon âge (peut être toi dans un quart de siècle!) et qui font de la montagne, ski et autre sports massacreur d’articulation depuis… des décennies:

Visco + PRP me permet vraiment sur les deux genoux (et la cheville parce que je me suis niqué une cheville) de retrouver une certaine souplesse (celle qu’on a quand on approche la 60aine hein !) et de contrôler la douleur (je dis contrôler, pas supprimer!)

La visco PRP, tu as la lubrification de l’acide hyaluronique et le plasma qui est anti inflammatoire et un gros effet de protection/réparation (?) du cartilage (je en suis pas médecin, mais il y a de la littérature sérieuse la dessus)

J’en fais une par an sur les trois articulations flinguées, en tout cas pour moi ça marche et même bien, même si je suis très loin de mes articulations d’il y a 20a.

Donc visco, et PRP si besoin, c’est du soin et du préventif. Ça n’est plus remboursé, ce n’est pas donné, mais ça peut être très performant!

Ensuite et très important, kiné, travail de la posture, fessiers, et proprioception. Depuis que je m’y colle et sérieusement, les genoux travaillent dans le bon axe, et c’est l’ensemble du corps qui travaille correctement (ce n’est pas le genou qui compense une mauvaise position), donc moins de douleur, d’usure (pour ce qui me reste encore à user lol)

Enfin, arthroscopie, en préventif si tu as déjà des lésions.
J’en ai fait sur chaque genou avant les opérations sur les rotules (je n’ai pas d’avis), mais un nettoyage, s’il est nécessaire ça peut prévenir des dégâts à venir.

Sur RA il y a plein de centre de traumato du sport donc tu auras le choix.

En gros mon avis est le suivant: là où tu en es, les pb commencent à venir. Prends toi en mains, et fait le nécessaire pour prévenir des pb sérieusement plus importants dans les années à venir (et le temps passe vite!). Même si ce que tu feras, visco/artthro, kiné ne sont pas forcément agréables.

Et puis apprendre à récupérer, laisser du temps au temps, mais ça c’est mission impossible quand on est jeune. Pourtant c’est primordial! Mais tu ne le comprends que quand t’es vieux lol.

Donc il y a plein de choses qui vont te permettre de récupérer et prévenir des problèmes naissants, mais qui peuvent devenir très galères.

Bon courage!
A+