Fédération Française de la résine ... quel avenir!

Dans cet article du monde du 19 décembre on peut trouver une déclaration de l'actuel Président de la FFME ! : “Pierre You, le directeur de la FFME, voit dans les salles la principale voie de développement de son sport.” :frowning:

Cela a le mérite d'être clair ... comme politique d'avenir! :confused:

A la prochaine élection nationale, (qui doit élire les dirigeants pour les 4 années à venir), une liste d'opposition à cette politique du "tout pour la compétition" qui délaisse de plus en plus les activités historiques de notre pratique (le outdoor), s'est manifestée.

Si certains veulent plus d'infos sur ce mouvement ... d'opposition, (je précise que je ne suis pas impliqué ... juste sympathisant :slight_smile: ) et même le soutenir, lisez le blog de la liste alternative :

http://alternativeffme.blogspot.fr/

Plus il y a de monde dans les salles, et plus il y a de places au pied des falaises pour les autres!

FFME ça veut bien dire Fédération Française des Murs d'Escalade non ?

Je me dis parfois qu'au CAF d'Annecy il y a autant de grimpeurs sur les murs chaque semaine l'hiver que de grimpeurs en falaise du printemps à l'automne. Ca ne veut pas dire que les grimpeurs préfèrent la résine mais qu'ils n'ont pas besoin des clubs pour grimper en falaise.

Je connais ce leitmotiv ...
Ouvre tes neurones ... et essaye de penser un peu plus loin que le désir égoïste de ta seule tranquillité! Sans se fédérer les grimpeurs vont rapidement être interdits de tout accès aux sites naturels car le monde évolue vers une responsabilisation et que ce soit sur les terrains privés ou les municipaux ... si personne ne défend ta pratique, tu seras chassé par les interdictions! Seul tu ne pourras rien faire ... surtout pas signer des conventions rassurant les propriétaires!
Si notre fédération axe son activité à 90% sur la compétition et le tout résine, il n'y aura plus aucune volonté ni aucun salarié pour venir régler les conflits et faire du lobbying sur les élus locaux!
L'individualisme n'est pas l'avenir de l'homme ... les chasseurs cueilleurs du paléolithique le comprenaient déjà :lol:

Ce n'est hélas pas aussi simple que ça...
Si l'escalade en salle se développe au détriment de l'extérieur, l'image de notre sport auprès des autorités diverses, des tribunaux, des médias... risque de se réduire à la résine. Et ce serait particulièrement délétère pour l'escalade en falaise : finies les conventionnements et autres autorisations : "L'escalade, c'est en salle ? eh bien j'interdis ma falaise !"
Plus les conséquences auprès des non-initiés... "Ils sont allés grimper sur une falaise ! Mais ils sont fous, c'est extrêmement dangereux...!". Déjà que ce n'est pas toujours brillant actuellement (il suffit de lire les journaux pour s'en rendre compte...)
Ah bé grillé par Bruno...

Merci Bruno pour le lien, ça a l'air assez intéressant.

Posté en tant qu'invité par DidierC:

Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est qu'à mon sens l'escalade en salle, sans être inintéressante, reste un sport "comme les autres": c'est quand-même très proche de la gymnastique ou d'un autre sport athlétique en salle. L'environnement est rassurant et aseptisé, les prises faciles à voir (on peut même tenter des jetés à vue!), l'ambiance très "citadine"...

Alors qu'en falaise, c'est tout autre chose: on retrouve le même aspect athlétique, mais tellement de choses en + ! l'ambiance, le gaz, le paysage, les odeurs végétales, les brusques changements de temps, le plaisir d'apprendre à lire le rocher, la peur, les bonnes et les mauvaises surprises...

Bref comme disait Patrick: "c'est pas qu'un sport". Et pour moi ça fait toute la différence et la richesse de cette activité...

Je suis pas partie prenante, mais je fais un peu de pub pour cette liste dissidente, opposée aux options politiques des actuels dirigeants ... car visiblement au siège national de la FFME l'élection vraiment démocratique est pas trop d'actualité ... et l'équipe en place essaye plutôt de leur mettre des bâtons dans les roues! :confused:

Posté en tant qu'invité par Evidence:

Il n'y a que toi qui compte sur ta fédération pour s'occuper de l'escalade non compétitive.
Faut il rappeler que la délégation du ministère concerne la compétition ! : code du sport Article L131-15.
Le rôle d'une fédération délégataire est simplement de gérer la compétition. C'est déjà pas mal si elle y arrive sans trop de dérive.

Posté en tant qu'invité par Evidence:

Si comme si tu comptais sur la Fédération Française de Ski pour aller voir les élus locaux pour gérer l'extension des stations de ski.
Réveille toi ! Ouvre les yeux et relis les textes de lois.
Manifestement, il n'y a pas que les grimpeurs au look SDF dans des camions pourris à Orpière (je te cite) qui n'ont rien compris.

qui s'en occupe alors?
Je te signale que à la FFME il y a un CTN "escalade" qui s'occupe, comme il peut ... en restant aux ordres de l'équipe dirigeante, des dossiers des sites naturels ... (Marco), donc ils ont bien pour mission de gérer aussi cette partie de notre activité, puisque les cadres sont fournis par le ministère!
A Presles, c'est bien la fédération qui a du monter au créneau pour faire valoir auprès des élus l’intérêt de notre pratique ... si la fédération abandonne ce créneau des SNE (ou s'en désinteresse totalement) les interdictions vont pleuvoir, et ce n'est pas une bande de copain ou un équipeur isolé qui va se défendre!

Posté en tant qu'invité par Evidence:

Arrête de nous faire rigoler !
Ca se saurait si le ministère savait ce que font tous ses cadres ! Etant donné ton cursus professionnel, tu le sais très bien.
De toute façons, la loi est clair : la délégation ministérielle concerne la compétition.
Le reste n'est qu'une auto-proclamation n'engageant que ceux qui y croient.

Tu réponds pas à ma question ...
Si comme tu le penses la FFME n'a pas à gérer les activités autre que la compétition ... qui va s'en occuper?

Pour le monde des fonctionnaires d'état ... je crois que tu es en plein dans l'erreur ! Tout fonctionnaire est en place pour exécuter les décisions de sa hiérarchie et il est dans tous les ministère assez surveillé :wink:

Qu'est-ce que tu n'arrives pas à comprendre ? Que les grimpeurs aillent en salle plutôt qu'en falaise ? Mise à part la compétition c'est avant tout une question de météo ou de géographie, plus rarement une question de choix.

Posté en tant qu'invité par CH:

J'ai juste une question bête : ça sert à quoi votre FFME ? Parce qu'en Suisse, ça n'existe pas et on n'a pas d'ennuis particuliers et pas d'interdictions généralisées.

Posté en tant qu'invité par Evidence:

Arête de nous faire rigoler. Avec des dinosaures comme l'état français (ou même des structures privés aussi lourdes), il est certains qu'il y a une perte en ligne énorme entre la volonté à la tête et les actions réellement menés au bout de la chaîne. Même dans des petites structures privés de 100-200 personnes, ce n'est pas simple de faire descendre les réelles volonté-décision prise à la tête. Pourtant, il n'y a pas des dizaines de niveaux hiérarchiques, on peut virer les mecs et la direction n'est pas soumis aux aléas de la politique !

Qui va s'en occuper ? Tout simplement celui qui le veut bien. Mais ne compte pas sur la loi, l'état et les délégations. Le code du sport est clair : délégation = compétition.

Exact allez tout le monde en salle et laissez nous Céüse et Ventavon!!!
Bon soyons serieux!!!
Ceci dit merci Bruno les choses prennent une tournure alarmante et cela fait comprendre aussi peut-être pourquoi entre autre le comité 66 met aussi peu d'ardeur à réouvrir les routes de la grimpe.
Les salles rapportent tellement plus que la falaise ..........

Posté en tant qu'invité par Evidence:

Qui s'occupe des sentiers en France ?
- la Fédération Française d'Athlétisme ?
- la Fédération Française de Ccyclisme ?

Est ce ces fédérations utilisent les subventions et les ressources de l'état pour gérer les sentiers en France ou pour gérer la compétition ?

Je ne serais guère étonné que le nombre de médailles gagné soit un des premiers critère d'évaluation de l'efficacité de la gestion de ces fédérations et donc de la délégation - subventions.

Les fédération des sports olympiques ne gèrent que la compétition c'est évident, mais pour l'instant la FFME n'est pas dans ce cas et reste au même plan que la fédé de randonnée qui s'occupe des sentiers, et dans ses dossiers de subventions il y a beaucoup de place pour l'escalade outdoor loisirs ... mais par contre pas dans ses actions et surtout pas dans sa politique!
Je ne cerne pas bien le sens de ton intervention ... très négative selon mon ressenti
Pour gérer notre activité (je parle des écoles d'escalade), tu suggères quel organisme (compte tenu que les municipalité les préfectures et les ministères ne discutent jamais avec les individus isolés! ) ?
Certes il existe des fédérations comme la FFCAM sur le même créneau ... mais visiblement ils ne s'activent pas pour reprendre les conventions à leur compte quand il y a un gros problème me semble t il!
Quand le Président de la FFME affiche ouvertement dans un journal aussi important que le Monde, que seul l'escalade en salle a de l'avenir selon lui, nous sommes logiquement fondés à penser qu'une réelle menace plane sur les grimpeurs de pleine nature ... ! Et il me semble important de le faire savoir.

En ce qui concerne la FFRandonnée, il me semble que la délégation ministérielle accodrée à cette fédération comprend l'organisation de rando-challenges (mix randonnée et course d'orientation) avec à la clef un championnat de France.

Posté en tant qu'invité par escaladenature:

Sachant que j'ai toujours eu du mal avec les listes et personnes un peu trop dictatoriales je souhaite succès et longue vie à la liste alternative, et ce d'autant plus qu'elle défend l'escalade nature à l'encontre de l'escalade $$$

Au fait qui vote ? Si ce sont les licenciés il se pourrait bien que je prenne ma carte...