En passant par Cormot

Nous y sommes allés grimper. Première voie, surprise : pas de relais ! Un point, un maillon rapide ...
2ème voie, idem, 3ème voie pareil, 4ème voie... Ben non, on se casse.
Descendre sur un seul point, c'est du n'importe quoi. Je suis le premier à reconnaître le travail des ouvreurs,
mais équiper de cette manière, c'est irresponsable.
Je ne vois pas l'intérêt de sortir sur le plateau, aller faire un rappel et patati et patata, pour une falaise de 35m.
Et le second, on l'assure comment ?

Que l'on équipe engagé, ok, mais expo, non.
D'accord, il n'y a peut être pas encore eu d'accident mortel, mais c'est vraiment pas une raison.

Dommage, la falaise est superbe.

Bonjour,

J'y étais ce WE et ai découvert le même type d'équipement. Il y a effectivement tout ce qu'il faut sur le plateau pour assurer un second du haut ou faire un rappel. La meilleure solution reste encore de prendre le petit bout de sentier qui redescend très rapidement au pied de la voie De la haut on peut prendre le temps de découvrir le magnifique point de vue (c'est sympa aussi ! )
Alors c'est vrai pour un équipement de couenne, c'est un peu déroutant mais ça permet d'éviter les cordes pour moulinettes à demeure dans les voies ...
Une particularité à savourer ... Enfin, chacun son point de vue.

1 Like

Les locaux n'ont certainement pas envie de voir trop de grimpeurs sur leur falaise chérie :confused: où alors ça manque d'équipeurs pour entretenir le site :frowning:

Posté en tant qu'invité par rudos:

Bonjour,

Descendre sur un point n'est pas forcément du n'importe quoi. Au frankenjura et sur certains sites alsaciens (et certainement d'autres) on fait de même.

Sauf que dans ces deux cas, les points sont des scellements surdimentionnés prévus pour supporter des charges très lourdes

Posté en tant qu'invité par Hugues725:

Effectivement.
Et elle ne se portera que mieux, ainsi que les grimpeurs qui aiment y grimper, si les grimpeurs de ton espèce ne la fréquentent pas.
Bonne grimpe sur d'autres sites tels que des SAE.

Posté en tant qu'invité par adry:

superbe falaises. certes engagé voir expo parfois, bonne ambiance. un petit avant gout d alpi sur un beau rocher encerclé de vigne au coeur de la bourgogne. allé voir...

Tout le monde crie "au suicide" lorsqu'il s'agit de descente sur un point mais je n'ai jamais entendu parler de souci lié à cette pratique, les problèmes sont t'ils fréquents?

Allons bon, c'est vraiment un secret bien gardé qu'on ne fait pas de moulinette à Cormot...

Si ça t'embête de descendre sur les énormes anneaux tu peux redescendre à pied, tu en auras pour 2 minutes.

Mais certes, Cormot n'est pas une falaise très adaptée aux débutants...

1 Like

Je m'attendais à ce genre de réponse débile, genre "si t'es pas content, casse toi"
T'inquiète pas, je n'y retournerai pas, tu pourras te vautrer tout seul ....
Si c'est pour éviter la fréquentation, fallait mettre le premier point à 7m du sol, des spits de 8, ou carrément rien puisque les fissures peuvent se grimper sur des coins en bois, comme au bon vieux temps.
Sur une falaise de 35m, ça vaut le coup de retrouver les sensations de l'engagement montagne.

Les personnes qui descendent sur un point ne sont pas toutes mortes, c'est sûr et c'est heureux.
Mais, je ne vois pas l'utilité d'en faire une contrainte à risque quand il n'y a pas lieu de le faire.
Ce procédé est d'ailleurs de plus en plus rare et déconseillé par tous (enfin presque).
Quant à la remarque de Flicflac sur les débutants, je ne vois pas pourquoi les grimpeurs expérimentés devraient plus engager la viande qu'un débutant. Je précise, en plus, que l'équipement des 3 voies que j'ai faites, était béton et pas plus engagé que ça (même moins qu'à Hauteroche).

Posté en tant qu'invité par TDM:

réponse 1 : laisse la dernière dégaine pour faires des mouls, t'aura 2 points. Ensuite, redescend en rappels ( = 2 fois moins de poids ) ou bien par le sentier.

réponse 2 : arrete de psychoter, quand tu voles, tu voles sur un point. (et le choc est plus violent qu'une moul ! ) As tu déjà fait sauter un spit ?

et quand tu voles

Comme le dit FlicFlac c'est bien connu qu'à Cormot on grimpe plutôt en second qu'en moul. C'est un des rares sites "écoles" qui a cette aprticulaité, le plateau du haut est adapté pour cela.
Quant au point unique de scellement pour les rappels pas de souci ils sont largement prévu pour supporter ceux-ci.

ben comme partout ailleurs......

C'est une falaise conventionnée? parce que dans ce cas, les gars n'ont pas fait leur boulot correctement. 2 points c'est la norme.
Si c'est pas une falaise conventionnée, certainement que les équipeurs ont fait des économies sur le relais. Quand je suis dans ce cas (équipeur sauvage), je double le point du relais avec un point de renvoie, genre spit de 8 , relié par un bout de corde.
C'est psychologique, mais ça évite les topics de cette nature, et c'est toujours plus rassurant pour les "cageux". (Norby,je suis avec toi :wink: ). Par contre je sais pas si mon type de relais serait dans la norme et me dédouane en cas de Problèmes?

Enfin de toute façon, dans un cas comme dans l'autre il faut mieux rajouter un point pour éviter les problèmes de responsabilité en cas d'accident.

Posté en tant qu'invité par Hugues725:

Et oui, mais que veux tu, je trouve qu'on voit beaucoup trop d'abrutis venir se plaindre sur les forums que tel équipement ne serait pas comme il faut, que tel refuge ne serait pas gardé comme il faut, etc...
C'est détestable.

1 Like

Posté en tant qu'invité par zig:

Au moment du rééquipement de Cormot, la longueur standard pour une corde, c'était 60m. les équipeurs ont donc volontairement proscrits les moulinette pour éviter les accidents de corde trop courte. Deuxièmement le réta au sommet fait parfois partie de la difficulté et du caractère des voies de Cormot. Enfin il y a une volonté de garder à la falaise une singularité qui a son intérêt pédagogique pour aborder les grandes voies. Évidemment,ça ne plait pas à tous le monde et au fil du temps des maillons ont été laissé sur le dernier point des voies pour faciliter les moulinettes (plus conviviales). Ces points uniques pour mouliner ne sont donc pas le résultat d'un équipement mal fait mais celui du détournement d'une philosophie jugée obsolète. Je trouve que l'état actuel assez satisfaisant :
Il permet les 2 pratiques en limitant sans doute les travers du tout moulinette.
Une broche scellée supporte environ 4 tonnes la 2ème c'est plus pour faire joli. Quant à l'équipement général de la falaise, à mon avis c'est un modèle.

1 Like

Merci Zig, pour ton explication sur la "philosophie" de l'équipement à Cormot. Mais comme tu le dis, la philosophie première jugée obsolète, induit actuellement qu'il faut une corde de 70m minimum pour grimper.
Le fait que des maillons aient été posé sur le dernier point, indique que la descente peut se faire sur ce point.
Or même si un point peut supporter quelques tonnes, rien n'empêche la qualité du rocher, la qualité de la résine, la qualité de l'équipeur, l'érosion du temps, d'abaisser nettement cette résistance.
Pour répondre en vrac à quelques remarques,
1) un vol sur un point est moins dangereux même en cas de rupture, vu que, hormis le 1er, ceux du dessous sont encore là. Quand bien même, ce serait le 1er, une chute de 3 ou 4m est sans doute moins mortelle qu'une de 35m.
2) En grande voie, je n'ai jamais vu un rappel sur 1 seul point (je parle de falaises type Presles, Ailefroide, et de moins hautes type dentelles, St julien, etc ..)
3) Qui dit relais ne dit pas forcément moulinette, et qui dit 1 point ne dit pas forcément "pas moulinette" puisque bien sur, on peut laisser les 2 dernières dégaines.
4) Sur une longueur, je ne vois pas l'intérêt pédagogique pour aborder les grandes voies.
5) Pour rejoindre Zorg de Mars, à mon avis, la responsabilité de l'équipeur dans ce cas, peut être mise en cause.
6) Je ne me plains pas. Je n'avais pas compris la philosophie, mais encore une fois, elle me paraît obsolète et dangereuse. Un homme averti en vaut deux (points au relais :wink: )

Posté en tant qu'invité par TDM:

Bien sur, mais répond à ma question : as tu déjà vu un spit se casser lors d'un vol ?

euh, faire un rappel sur un spit ou une broche est quelque chose de courant et n'a rien d'un acte rare dans une carrière de grimpeur ( je parle pas d'un rappel sur un friend ou un piton ... ) Les falaises dont tu parles ( Presles, Ailefroide ) sont complètement aseptisés, c'est de la SAE indoor. ( ou French climb à l'étranger )

dans pas mal de coin où j'ai grimpé, les relais se font parfois sur un piton, ou mieux une broche ( dolomites, espagne... )

1 Like

Non, et j'en suis bienheureux ! :wink:

Preuve que non, ça m'est trés rarement arrivé.

A priori, nous ne recherchons pas la même chose en escalade. Et j'espère que nous trouverons toujours quelque chose à notre goût ! :slight_smile:

L'intérêt ? Apprendre à grimper en second plutôt qu'en moulinette - ce qui n'est pas tout à fait la même chose. En second :
- il faut démousquetonner
- parfois on ne voit pas ou l'on n'entend pas le premier quand il assure (il se trouve qu'à Cormot c'est une situation courante quand on assure depuis le plateau)
- on part en second pour "finir" la longueur, contrairement à la moul. où l'on peut extroyer plusieurs essais.

Posté en tant qu'invité par zig:

Non pour 2 raisons:
Comme je l'ai dit ( mais as-tu bien lu?) les équipeurs ne sont pour rien dans ces moulinettes sur point unique, ce sont des grimpeurs inconnus qui les ont laissé.Les équipeurs ne peuvent être tenus pour responsable que de ce qu'ils ont fait.
Dans le topo, il est bien précisé qu'à Cormot , l'assurage des seconds se fait du haut et que les moulinettes sur un point sont proscrites.Donc si tu viens à Cormot soit tu suit les règles dictées par les gestionnaires du site soit tu en fais à ta guise( comme la plupart d'entre nous) mais tu ne cherches pas d'autres responsables.(Si tu as acheté le topo anglais je te suggère de te retourner contre son auteur qui a insuffisamment prévenu les grimpeurs des risques encourus. Je te soutiendrais volontiers dans cette démarche.)
Enfin une petite astuce: si vraiment l'idée de mouliner sur une broche te chagrine, il te suffit de faire un téléphérique avec un machard et au cas ( plus qu'improbable) où la broche lache tu ne feras qu'une chute anodine de quelques mètres...