Usure normale La Sportiva Trango Tower GTX ?

Bonjour,
J’ai utilisé pendant 5 jours mes grosses en alpi, ce sont des La Sportiva Trango Tower GTX. J’ai une usure au bout de la chaussure ainsi que sous la semelle qui est vraiment importante. C’est le cas pour les deux chaussures.

J’aimerais savoir si c’est elle est normale sur ce modèle.
Sachant que je les ai utilisé que pour l’approche 3 jours sur les 5.
Merci de vos retours,

Trop de cailloux et plus assez de neige ? .
Encore une conséquence du réchauffement climatique ?
Je plaisante .
Une solution : une paire de basket pour l’approche et changement de pompe à l’étage fluctuant des (ex) neiges éternelles :grimacing:
Obsolescence programmée ?
(Origine Wikipedia)


PS je donne une paire en 45 d’une marque et modèle similaire en bon état .

Même problème ici, tu vas voir ce que ça donne avec 10 sorties de plus : La Sportiva Trango Tower GTX :scream:

À ce niveau, on peut parler d’obsolescence instantanée

4 Likes

Oui c’est normal chez La Sportiva.
Pour ne pas user ses Trango : il faut faire l’approche en chaussures d’approche, et faire l’escalade en chaussons d’escalade.
La solution c’est de les faire ressemeler avec une semelle plus épaisse / durable !!

4 Likes

En gros ne pas les utiliser.

4 Likes

Merci pour les réponses, ça me fait un peu regretter d’avoir mit presque 300€ dedans. j’étais pas du tout au courant de leur durée de vie.

ces usures anormales sont valables pour tous les modèles chez La Sportiva? quelles sont les autres marquent qui « chaussent » comme La Sportiva mais ont la réputation d’être plus résistante?

Phénomène très connu chez La Sportiva mais qui ne semble pas déranger grand monde dans le milieu de la montagne…

1 Like

c’est normal pour un modèle léger avec gomme tendre.
La semelle n’est pas morte, juste un peu usée. Et pis ça se ressemelle.

tu gagnes 500 g en prenant des chaussures légères, mais faut compenser avec 1 kg de chaussures d’approche :sweat_smile:

:smiley:

That was his point :wink:

Reste l’alpi en crampons ou itinéraire en mixte, s’il n’y a pas de cramponnage à faire autant rester sur des modèles d’approche

ça c’était avant. Ca n’existe plus maintenant sous nos latitudes (en été toutefois) :confused:

Je ne trouve pas que ça soit normal, j’avais des Scarpa Triolet avant celles-là, ce sont des chaussures dans la même gamme de poids. Elles ont bien plus de sorties au compteur que mes Trango et leur semelle est certes usée, mais tout à fait utilisable. Après moins d’une dizaine de sorties, il y avait déjà un point sur les Trango où on commençait à voir la matière sous la semelle !

Par leurs caractéristiques, ces chaussures me semblent tout à fait adaptées pour des courses classiques en rocher haute montagne avec approche glaciaire. Pour ne faire que de l’alpi en crampons, je pense que je prendrais un autre modèle.

1 Like

Ce qui n’est pas normal, par contre, est d’user jusqu’au bout la semelle et le pare pierres jusqu’à que ça soit très difficilement réparable.
A moins de faire une traversée non stop du massif des Ecrins ou du massif du Mt Blanc, je ne vois pas pourquoi au bout de quelques sorties, une réparation de fortune n’a pas été faite.

Au moins, l’instigateur de ce post, Uvial38, s’inquiète dès le début. Maheureusement, les utilisateurs veulent une gomme de semelle archi adhérente et Vibram fournit une semelle archi adhérente mais peu durable, il n’y a pas de miracle.
Par contre, le pare pierres déjà assez abîmé, je comprends pas trop, car j’ai eu plusieurs Trango et si la semellle s’usait à vitesse grand V, je n’ai jamais eu trop de soucis sur le pare pierres.
PS: les dernières Trango que j’ai achetées, je les ai mises à sécher à la cave pendant 1 an ou 2 le temps d’utiliser mes autres Trango (un peu comme pour les pneus de voiture). Résultats, la semelle est bien plus résistante (au moins deux fois plus)

1 Like

J’habite loin des montagnes, j’ai remarqué un petit trou au milieu de mes 2 semaines de vacances, je vois pas trop ce que j’aurais pu faire sans foutre en l’air mon séjour…

Et sinon, c’est parfaitement réparable.

Un bout d’explication ici sur le côté jetable de certaines semelles chez laSportiva : La Sportiva : le pire SAV des marques de montagne ?

Je reconnais bien l’usure de ta photo, et tu verras dans 5 jours le parre-pierre sera mort et tu prendras l’eau par l’avant. (on n’a pas osé les pousser comme @richardweng)
Ma soeur a du se payer un ressemelage après 10 jours d’utilisation, moi j’ai réussi à faire durer les semelles d’origine un peu plus longtemps. (j’ai tenté de réparer à la shoegoo mais ca ne marche pas)

En tous cas, au ressemelage, demander une semelle plus durable !! (et pour les éventuels futurs acquéreurs, tenir compte des 100€ supplémentaires par rapport au prix d’achat)

1 Like

Le domaine d’utilisation de ces chaussures d’après la marque :

Chaussure en membrane GORE-TEX légère et moderne avec l’esthétique-fonctionnelle unique de la série Trango, conçue pour la randonnée, les vie ferrate et le backpacking même avec des charges lourdes.

Y’a pas intérêt à ce que la randonnée dure plus de 10 jours…

Chez Sportiva, il vaut mieux passer sur la gamme népal Evo trek pour avoir des semelle plus dures, qui présenteront le même problème mais plus tard !
Ci joint une photo des miennes avant leur ressemelage de cet été : modèle de 2014 utilisé 3 à 4 semaines par ans pour faire de l’alpi facile rocheux et courses de neiges en moyenne montagne (raquettes, pas de glace). Après c’est vrai qu’elles sont plus lourdes que les trangos


Sinon, comme DavidL, j’ai pu observé que la semelle s’usait moins vide au fur et à mesure des années, ou alors, c’est moi qui apprend à lever les pieds :wink:

Et les même ressemelées et réenrobées (merci la cordonnerie alpine), reparties pour 5 à 10 ans de rochers !

1 Like

oui la semelle durci.
Le soucis est que du coup l’accroche devient pourrie.
Sur les nepal de ma femme j’ai fait changer les semelles alors qu’elles n’était pas usées car y’avait un grip pourri (achetée d’ocassion)
(les chaussures).