Sollicitation petite enquête participative - course et Covid19

Salutations à tou.te.s,
Je me permets de relayer ci-dessous une sollicitation d'un collègue qui conduit un projet original et modeste de recherche participative autour de la question des masques et gants dans le cadre de la pandémie Covid19.
Merci pour toute participation ou diffusion.
Prenons soin de tous...

Bonjour,
Je suis un coureur amateur, mais aussi sociologue, professeur à l'Université Toulouse Jean Jaurès et membre de l'Institut Universitaire de France (http://www.iufrance.fr/les-membres-de-liuf/membre/1943-franck-cochoy.html). Avec des collègues des universités de Toulouse, de Nice et de l’École des Mines de Paris, nous venons de monter un projet de recherche sur le comportement "outdoor" (y compris course en ville) des personnes pendant la pandémie. Nous avons obtenu un pré-financement de l'Agence Nationale de la Recherche.
Dans ce cadre, nous lançons une petite enquête pour lesquelles vos contributions seraient très précieuses. Comme vous le verrez l’idée consiste à mobiliser, sur le registre de la recherche participative, les coureurs en France. Nous leur demandons de relever, lors d’une de leurs sorties effectuées dans les limites fixées par les autorités (moins d'une heure, rayon d'un kilomètre autour de chez soi), trois informations toutes simples : le nombre de gants, le nombre de masques croisés au sol, et le kilométrage parcouru. C'est facile, ludique, rapide, et très utile pour saisir certains aspects de la pandémie actuelle (problème de la dissémination de déchets médicaux potentiellement contaminants ; disponibilité relative des gants et des masques dans le public ; variation de ces comportements selon les quartiers, etc.).
Merci à toutes celles et ceux qui voudraient participer et nous aider à diffuser l'appel à contribution auprès d'une très large communauté de passionnés de la course ; en retour, la participation des coureurs à l'enquête pourrait contribuer à promouvoir un aspect positif et constructif de l'activité sportive en extérieur, à un moment où elle est décriée.
Voici le lien vers le questionnaire qui vous permettra de découvrir l’enquête : https://maskovid.limequery.org/158524?lang=fr
Nous sommes convaincus que les coureurs peuvent apporter leur contribution à la compréhension de l'épidémie qui nous frappe. Je suis à votre entière disposition pour vous fournir d'autres éléments d'information ; n'hésitez pas à m'écrire à cochoy [at] univ-tlse2.fr pour davantage de précisions. En vous remerciant par avance pour votre attention et votre réponse,
Bien cordialement,
Franck Cochoy.

4 Likes

Bonjour, j'ai répondu à votre enquête.
Cela va vous servir à quoi plus précisément ? Que souhaitez-vous montrer ou tirer de votre enquête ?
Ce n'est pas en courant que l'on porte gants et masques pourtant ; un masque est déjà pas génial à supporter en "statique".
Les seul déchets croisés depuis le début du confinement sont un mouchoir en papier et un paquet de cigarettes vide (je suis proche d'Annecy mais dans une zone "rurale".

Et encore un sondage, qui vous promet de publier leur résultats, mais seulement si on a envie, hein !

Un jour peut-être, ou jamais...

Ne vous inquiétez-pas, vous aurez déjà oublié...

"Nous sommes un collectif de sociologues des Universités de Toulouse, Nice et de l’École des Mines de Paris."

Et bien dis-donc, déjà, ça promet, nos "sociologues" en herbes !!!

"Les informations que vous nous fournirez nous aideront à évaluer l'importance relative de ces déchets médicaux dans l'environnement, leur localisation et leur évolution, et donc à mieux cerner les risques associés"

Ah bon ? Vraiment ? Les déchets ?
Mais quel rapport avec vos questions posées ?
Ben chapeau, les "sociologues" en herbe...

"Nous rendrons les résultats de l’étude accessibles sur un site Internet encore à définir..."

Ben voyons !
Sont très forts nos petits jeunes "sociologues des Universités de Toulouse, Nice et de l’École des Mines de Paris"...

Des Spams et des Fishing dans ce genre, on en reçoit tous les jours, merci...

Même si ce n'est pas une enquête sur laquelle je travaille, je me permets de réagir vu que j'ai relayé. :slight_smile:
Je peux comprendre que l'on soit agacé par les enquêtes et sondages, en général... et sur C2C en particulier. Entre travaux d'étudiant.e.s, enquêtes de chercheur.se.s et parfois sondages d'organisations plus ou moins déguisées, le forum est régulièrement (trop ?) mobilisé. C'est la rançon du succès d'être aujourd'hui un canal privilégié vers la communauté des "montagnards".
Après :
1) rien n'oblige à participer ! Lecteur offusqué passe ton chemin
2) s'il y a un souci (éthique, pertinence ou relation avec l'objet de C2C...), je fais confiance à la modération pour intervenir.

Sur la promesse de faire un retour sur les résultats, tu as raison. Trop souvent cette phase est oubliée, et c'est bien dommageable (c'est le minimum par rapport à des contributeurs qui donnent du temps et des connaissances).

Je me permets quand même de témoigner de contre-exemples ici (auxquels je suis parfois lié) :
- Sur la base Sérac (je fais partie du collectif), l'accidentologie et les retours d'expérience, des liens sont fait avec les rapports et publications liées.
- Pour une petite "étude" autour de l'alimentation, j'avais sollicité des témoignages... et fait ensuite le retour de la publication liée - https://forum.camptocamp.org/t/retours-dexperience-sur-conservation-alimentaire-en-expedition-article-termine/183055
- Pour une étude plus consistante d'une collègue sur risque et escalade, idem, Cécile était revenue vers tous avec les résultats https://forum.camptocamp.org/t/questionnaire-comportements-perceptions-du-risque-en-escalade/153083

Ce qui peut être frustrant, c'est parfois le décalage dans le temps entre une contribution, et des publications de résultats (trop) longtemps après...

En ce qui concerne les questions sur le fond de l'enquête (lien entre questions et enjeux, utilité - ce que questionne légitimement @unCplus) j'espère que mes collègues pourront répondre.

Pour le reste des commentaires ("sociologue en herbes", "petits jeunes", spam et autre), voilà qui est un peu gratuit. Mes collègues seront heureux d'être renvoyés à une jeunesse lointaine, mais ce sont des sociologues on ne peut plus aguerris (je n'ai pas dit qu'ils étaient vieux :grin:)... Ce qui en l'espèce n'est pas très important : des jeunes sociologues en formation seraient tout aussi légitimes à venir poser des questions, pour peu que l'outil et la démarche tiennent la route (et, oui, qu'ils n'oublient pas de venir partager les résultats).

1 Like

Je sais pas si vous avez déjà couru ou fait du vélo sur une route normale ??? A quand une étude sociologique pour connaitre le profil de ceux qui balancent emballages mac-do, yaourt, canettes de boissons énergisantes, de bières fortes, paquets de chips, paquets de clope avec la photo de foie pourri, etc !!! Il y a aussi une autre population qui balance les emballages de gel par exemple dans les cols. Facile en ce moment. Si le pognon pouvait payer des chomeurs pour nettoyer le bords des routes... Par contre pour réduire le problème je pense que c'est foutu, pas de solution... à moins que vous n'ayez une idée ?