Risque fort d'avalanche sur les Alpes du Nord - Communiqué Météo-France

Communiqué rédigé par le Point Focal Avalanche de Grenoble pour l’information des pratiquants en montagne sur la forte augmentation des risques de déclenchement à skis dans les prochains jours sur les Alpes du Nord
Communique Special Avalanche_Alpes_Nord_20210112.pdf (180,2 Ko)

2 Likes

Communiqué Spécial Avalanches de Météo-France

rédigé le MERCREDI 13 JANVIER 2021 À 15:00

Le risque d’avalanches restera fort jeudi dans les Alpes du Nord.

De nouvelles chutes de neige, assez importantes, vont s’ajouter à celles qui ont débuté mardi.
Toujours accompagnées de vent, elles viendront ce jeudi alourdir un manteau neigeux déjà très instable. Il se formera de nouvelles plaques, souvent piégeuses car d’aspect poudreux, et qui pourront être volumineuses. Présentes dès des altitudes assez basses, elles pourront se déclencher très facilement au passage d’un skieur ou randonneur.

Jeudi, le risque d’avalanche sera fort (niveau 4) dans l’ensemble des Alpes du Nord.

Vendredi, le manteau neigeux restera très instable.

La plus grande prudence est donc recommandée aux randonneurs.

Pour plus de précisions, consulter les bulletins d’estimation du risque d’avalanche, sur le site Internet de Météo-France https://meteofrance.com/meteo-montagne/alpes-du-nord/enneigement ou avec les applications sur smartphone.

                                    Contact presse:
                            - Météo France Grenoble
                            - E-mail : [focal.alpes@meteo.fr](mailto:focal.alpes@meteo.fr)

Communiqué Spécial Avalanches de Météo-France rédigé le JEUDI 14 JANVIER 2021 À 15:00

Le risque d’avalanches reste fort vendredi dans les Alpes du Nord. De nouvelles chutes de neige assez importantes se produisent dans les Alpes du Nord dans la nuit de jeudi à vendredi. Elles s’ajoutent aux chutes de neiges récentes qui ont débuté mardi et viennent encore alourdir un manteau neigeux toujours mal stabilisé et maintenant épais dès les altitudes modestes, souvent autour de 1 m dès 1500 m d’altitude. De nombreuses plaques, piégeuses car souvent d’aspect poudreux, sont présentes dès la moyenne montagne. Elles pourront se déclencher très facilement au passage d’un skieur ou randonneur et mobiliser d’importants volumes de neige. Vendredi, le risque d’avalanche sera fort (niveau 4) dans l’ensemble des Alpes du Nord. Samedi, le risque de déclenchements accidentels d’avalanche restera élevé. La plus grande prudence est donc recommandée aux randonneurs.

Pour plus de précisions, consulter les bulletins d’estimation du risque d’avalanche, sur le site Internet de Météo-France https://meteofrance.com/meteo-montagne/alpes-du-nord/enneigement ou avec les applications sur smartphone Météo France et Météo Ski.

1 Like

Communiqué Spécial Avalanches de Météo-France

rédigé le VENDREDI 15 JANVIER 2021 À 15:00

Le risque d’avalanches reste fort samedi dans les Alpes du Nord.

Samedi, malgré le retour d’un temps plus calme, le manteau neigeux reste très instable dans les Alpes du Nord. Au cours des trois derniers jours, 40 à 70 cm de neige fraîche se sont ajoutés à la neige déjà présente. A 1500 m d’altitude en versant nord, l’épaisseur totale de neige est désormais souvent voisine de 1 m, voire plus en Haute-Savoie, un peu moins dans les massifs internes.

De nombreuses plaques, piégeuses car souvent d’aspect poudreux, sont toujours présentes dans de très nombreuses pentes. Elles pourront se déclencher très facilement au passage d’un skieur ou randonneur et mobiliser d’importants volumes de neige, surtout au-dessus de 1500 m d’altitude environ.

Samedi, le risque d’avalanche est fort (niveau 4) dans l’ensemble des Alpes du Nord.

Dimanche, le risque de déclenchements accidentels d’avalanche restera élevé, ne baissant que très lentement et localement.

La plus grande prudence est donc recommandée aux randonneurs.

Pour plus de précisions, consulter les bulletins d’estimation du risque d’avalanche, sur le site Internet de Météo-France https://meteofrance.com/meteo-montagne/alpes-du-nord/enneigement ou avec les applications sur smartphone Météo France et Météo Ski.

:cry:

8 plaques déclenchées hier aux 7 Laux ! Et pas des plaquounettes.
Plus la peine de dépenser des fortunes en gazex, catex et hélico, il suffit de faire appel au randonnex, le domaine sera sécurisé rapidement.

1 Like

Plus que ça même dans ce petit secteur, il y a d’autres fiches : Avalanche Belledonne, secteur col de pipay, Hors piste 7 Laux - 16/01/2021
Dommage que le site data-avalanche ne permette pas de donner un permalien vers un secteur + une date

2 Likes

Ne pas oublier nos belles, voire trop belles petites Vosges ( voir le CR de Plov hier au Col du Fallimont au Hohneck, bien tentant mais que je n’avais pas voulu skier vendredi) et où, hier deux jeunes se sont faits embarquer…un est blessé, l’autre semble-t-il pas encore retrouvé à cette heure…

Effectivement, ces petits coins du Honeck sont de vraies Alpes en miniature avec les risques et dangers correspondants. C’est dans un de ces couloirs que j’ai été embarqué par une avalanche pour la première fois, il y a… euh… plus de 50ans, ce qui ne nous rajeunit pas, mon bon meussieu (d’ailleurs, qu’est-ce qui nous rajeunit ? Je vous le demande)

Il n’y a plus de déclenchements d’avalanches accidentels, c’était avant, maintenant il y a des purges intentionnelles, savamment calculées, justifiées et bien expliquées …

Un autre moyen que l’airbag pour limiter les blessures quand une avalanche nous fonce dessus :

Il n’y a pas que dans les alpes du Nord que ça craint.
Ici (secteur Vallouise) plusieurs chutes de neige assez conséquentes, des épisodes de vent avec beaux panaches de neige.
Sur le site de l’Anena ils recensent 11 décès par avalanche en France depuis le 1er janvier.
https://www.anena.org/11077-bilan-des-accidents-d-avalanche-2020-2021.htm

Plus précisément 10 décès par avalanche depuis le 13 janvier, ça fait beaucoup en 2 semaines. Et 1 décès le 22 décembre.
La saison dernière il y avait eu 12 décès, le record le plus bas, il est vrai avec une saison écourtée mais en comparaison le mois de janvier n’est pas encore terminé.

1 Like

Peut-être que le manteau neigeux est plus dangereux ce mois de janvier que celui de l’année dernière ?
Peut-être que dans ce contexte de risque de reconfinement il y a plus de monde en ski de rando en ce moment que l’an dernier en janvier ?

n’oublions pas qu’avec cette période ou les stations de skis sont fermées, le nombre de personnes qui évoluent en ski de rando ou en raquettes à considérablement augmenté, donc mathématiquement aussi, le nombre d’accidents potentiels. c’est bien entendu désolant, mais pas grand chose à y faire !! il y a également beaucoup plus de monde qui évoluent en montagne sans connaissances particulières du milieu montagnard, et sans connaissances également de l’utilisation d’arvas. Dans certaines stations, il est possible de louer un « kit » ski de rando sans que soit proposé aux clients le kit arva/pelle/sonde, est-ce normal ???

N’oublions pas non plus qu’en général ce ne sont pas les débutants qui ramassent, mais des profils plutôt expérimentés. Les débutants, eux, ils restent sur les stations (fermées), les classiques (pas trop raide en général). Ce qui n’empêche pas que ça puisse être dangereux, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.

4 Likes

Bien sûr que c’est normal, idem pour les raquettes.

Tout à fait et je serais curieux de connaitre les profils des victimes d’avalanche cette saison, je doute qu’il y en ait beaucoup qui soient des débutants sans expérience qui font de la rando parce que les remontées sont fermées.

C’est tout à fait ça, ce qui fait augmenter le nombre d’accidents ce n’est pas la fréquentation mais bien les conditions nivo.

Ca j’en doute. Je ne doute pas qu’il y ait plus de monde mais ce n’est pas le facteur déterminant.

A mon avis il n’y a aucun débutant dans ces victimes, et même 90% ont probablement plus de 3 saisons de ski de rando.
C’est juste que les saisons passées étaient bien mauvaises en décembre/janvier (et même février), et que les skieurs expérimentés se lâchent cette saison en oubliant les précautions élémentaires, et en oubliant qu’il y a 10-15cm de faces planes ou gobelets dans le manteau, généralisé sur une grande partie des Alpes, ce qui est devenu moins courant ces dernières années, où on s’habituait à des coup de pluie à 3000m en décembre ou janvier…

C’est même plus simple que ça, comme toujours les accidents surviennent quand les conditions sont mauvaises et comme les conditions sont mauvaises en ce début de saison il y a des accidents.