Retour en Himalaya pour Marc Batard

ça se précise !..

7 Likes

Embouteillage au C4 (env 7000m) à l’Annapurna et abandon de la première tentative de sommet des expés commerciales. 35 grimpeurs « en attente » de corde fixe (larguée par hélico ?), nombreux parmi eux grimpent avec O2…

Marc Batard et ses compagnons (qui grimpent sans O2 et en « style alpin ») avaient eux prévu de laisser passer le « gros de la troupe » avec un décalage de 24h, pour éviter la foule…

Le 15/04/21 :
« Il y avait tellement de glace bleue au-dessus du Camp 4 que l’équipe de fixation a manqué de corde à 7400 m.
Maintenant, au moins 35 grimpeurs sont coincés de manière précaire au C4, attendant plus de corde pour une nouvelle tentative. »

« Apparemment, les organisateurs [Seven Summit Treks et Imagine Nepal] ont demandé qu’un hélicoptère vole depuis Katmandou pour larguer 800 m de corde neuve directement vers les camps les plus élevés. »
:flushed:

Le 14/04/21 :

"Marc Batard à l’Annapurna : « Si j’étais raisonnable, je n’irais pas ! »

Marc Batard, 69 ans, devrait rejoindre le sommet de l’Annapurna ce vendredi. Une tactique bien réfléchie pour minimiser les risques liés notamment à la présence d’autres expéditions.

Dans quelques heures, des dizaines de grimpeurs devraient s’approcher du sommet de l’Annapurna. Marc Batard et son équipe patientent sagement avec un jour de décalage.
La tactique est simple : éviter la foule des grands jours. Marc, Yorick, Bertrand et Pasang grimpent sans oxygène « légers et rapides ».
Demain, ils devraient filer jusqu’au Camp 3, puis dans la nuit de jeudi à vendredi : départ pour le sommet !
Retour au camp de base prévu samedi. Si tout va bien, il n’y aura qu’une seule nuit au-dessus de 5.500 mètres."

https://www.altitude.news/sports/alpinisme/2021/04/14/marc-batard-annapurna-si-j-etais-raisonnable/

1 Like

Impressionnante cette face N pleine de séracs !.. :hushed:

Comme toi je trouve cela…
:flushed: :crazy_face:

Les joies des grandes expe commerciales

1 Like

Je n’osais pas trop y croire à cette histoire de largage de cordes depuis hélico à 7.000m, mais ils l’ont fait ! (cordes, bouteilles d’O2, bouffe, et j’espère quelques packs de bière, tant qu’on y est !)
:anguished:
On vit quand même une époque formidable !!!

Après un « snafu » au cours duquel les alpinistes ont manqué de corde au-dessus du Camp 4, un hélicoptère a largué 800m de corde haut sur la montagne pour soutenir une autre tentative ce soir.

“Giripremi expedition leader Umesh Zirpe coordinated with Kathmandu for additional supply of rope, oxygen cylinders, and food,” they reported.
«Le chef de l’expédition Giripremi, Umesh Zirpe, s’est coordonné avec Katmandou pour un approvisionnement supplémentaire en corde, en bouteilles d’oxygène et en nourriture», ont-ils rapporté.

L’équipe pakistanaise et le chef d’expédition de SST, Chhang Dawa Sherpa, ont confirmé que l’hélicoptère avait réussi à réapprovisionner le camp 4 et à larguer 800 m de corde de plus au camp 4 «inférieur»."

Photos et article en anglais :

Il aurait pu en profiter pour les hélitreuiller directement au sommet…

4 Likes

Yep !
Mais là, à 7.000m - 7.500m on atteint (on dépasse !) déjà les limites du domaine de vol de l’hélico ! (Eurocopter/Airbus AS350 B3, actuellement le seul capable de monter 'là-haut"…).

Le Camp 4 aujourd’hui vu de l’hélico « ré-approvisionneur » :

Vous n’avez rien compris, les gars ? Ce sont des expés co-mmer-ciales.
C’est à dire qu’il n’est pas question d’éthique ou de je ne sais quoi, mais de se faire du fric sur ces abrutis d’occidentaux assez cons pour aller se geler les roubignoles à 8000.
Moyennant quoi, tout est permis.
Notez que je n’y vois pas d’inconvénients s’ils ramassent leur merde en partant, ce dont je doute.

3 Likes

Si si, moi j’avions bien compris, mais là, je crois que c’est une première quand même alors : Félicitations à SST et compagnies !!!
:wink:

Bon alors au Camp 3 de l’Everest, ça va être marrant maintenant
Si jamais je m’appercois que j’ai oublié :

  • « Allo l’hélico ? Oui, au C3, la tente jaune à droite… Alors juste ma paire de gant de soie que j’ai oublié au CB, un Double Cheese, une grande frite et un pack de 16, please… »
4 Likes

C’est vrai…
Même s’il y avait eu un « touch and go » au sommet de l’Everest mais sans doute dans des conditions/avec une machine particulière.

C’était il y a qq années. Et un peu plus que du touch and go. Si je me souviens bien, pour être homologué, il fallait que l’appareil reste en stationnaire pendant deux ou trois minutes au sommet.

"C’est le 14 mai 2005, au petit matin, que Didier Delsalle (pilote d’essais sur hélicoptères) a battu le record du monde de posée en altitude, en se posant [touché patins] sur le sommet de l’Everest durant 3 minutes 50 secondes, le tout contrôlé par une batterie de caméras et autres sondeurs afin de valider le record.

Cet exploit a nécessité de nombreux essais sur place, à cause notamment des vents soufflant à plus de 300 km/h à ces altitudes et à la raréfaction de l’oxygène.

Le pilote français devait trouver des zones de courants rabattants et ascendants afin de pouvoir effectuer son vol. Didier Delsalle raconte : « J’ai trouvé un courant ascendant tellement fort que j’ai pu monter quasiment sans puissance ».

L’exploit réside également dans le fait que l’hélicoptère utilisé était un de série, l’Écureuil AS350 B3, auquel on avait uniquement retiré les éléments inutiles de confort, comme les sièges passagers, pour réduire finalement le poids de 120 kg, avec seulement 1 h d’autonomie de carburant."

Vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=WXNXSvnCtKA

4 Likes

Spectaculaire !!!

Oui, spectaculaire, un record encore inégalé depuis 15 ans, et une opération spéciale financée par le fabricant Eurocopter/Airbus à des fins… de promotion commerciales !

Maintenant, ces hélicos à 7.000m au Népal ou au Pakistan (comme la recherche des 3 alpinistes disparus au K2 cet hiver), OK pour tenter de sauver des vies, pour les secours…

Mais pour apporter du matériel d’ascension, des bouteilles d’O2, de la nourriture, des cartouches de gaz, des cordes à plus de 7.000m ???
Sérieux ? :flushed:

C’est maintenant une nouvelle discipline : de la « grimpe assistée par hélicoptère » (la GAH)…

Donc les mecs et les nanas, s’ils font le sommet de l’Annapurna et qu’ils en redescendent (ce que je leur souhaite !), ils pourront dire : « J’ai fait l’Annapurna, mais sans l’hélico, je n’aurais jamais pu monter là-haut ! ».

Quelle bizarrie ce nouvel « himalayisme » commercial, vous trouvez pas ?

3 Likes

Il y avait déjà la grande cohorte du taxi hélico pour tous ces incroyables alpinistes si véloces et affûtés… un pas de plus dans la connerie himalayenne.

2 Likes

Oui, les taxis aux camps de base, on connaissait déjà depuis quelques années…
Maintenant, ça se passe au Camp 4, à 7000 mètres ! (et je pense que là, avec cette histoire, ça va faire jaser…)

Je ne sais pas ce qu’en pense Marc Batard, perdu dans ce beau bordel de l’Annapurna (snafu !), mais bon… (il doit être au C2 ou au C3, ou alors dégoûté !)…

Moi je dis, il faut vite améliorer les performances de ces hélicoptères qui plafonnent misérablement à seulement 7500 mètres ! :stuck_out_tongue:

Ils n’atteignent même pas le Col Sud de l’Everest (C4), alors que voulez-vous faire, maintenant ?

C’est quand même Airbus Helicopter qui n’y met pas du sien, non ?

Finalement, c’est pas plus con que de payer un guide pour aller au Mont Blanc ou de ravitailler le Goûter par hélico.
Simple question d’échelle, si je puis dire.

3 Likes

Le Mont-Blanc, on le fait direct depuis l’église de Chamonix en A/R sans s’arrêter aux refuges en moins de 5 heures, en basket et en collant-pipette !

Ce n’est pas la même échelle, en effet !!!

Faut se mettre un peu jour, quand même ! :grinning:

Annapurna : sommet reporté de 24h, hélicoptère appelé à l’aide !

"Personne n’est arrivé aujourd’hui au sommet de l’Annapurna, et pour cause : petit problème de manque de corde… Seule issue : abandonner. Sauf si… on avait un hélico sous la main ! Et c’est bien un hélicoptère qui a transporté du matériel aujourd’hui à près de 7.000 mètres sur l’Annapurna.

L’industrie des expéditions commerciales n’en finit pas de nous surprendre. La nuit dernière, les alpinistes devaient rejoindre le sommet de l’Annapurna. Mais plusieurs heures après leur départ, les grimpeurs ne semblaient pas avoir beaucoup avancé. Et pour cause : « en raison d’une situation inattendue », l’ascension n’a pu avoir lieux. Il s’agit là d’une citation de l’organisateur, l’agence népalaise Seven Summit Treks. Derrière cette « situation inattendue », plusieurs sources citent un manque de cordes fixes pour continuer jusqu’au sommet.
Annapurna : les cordes fixes manquantes arrivent par hélicoptère !

Un manque de cordes ? Les conditions de glace jusqu’au Camp 4 auraient nécessité d’en utiliser plus que prévu sur des passages plus bas. Résultat, une fois arrivés au Camp 4, il n’y avait plus assez de corde. Juste de quoi équiper jusqu’à environ 7.400 mètres d’altitude. Drôle de surprise en pleine nuit ! Qu’à cela ne tienne, les clients ont été encouragés à retourner et à rester au Camp 4. Quelques heures plus tard, un hélicoptère larguait la corde nécessaire, de l’oxygène supplémentaire ainsi que de la nourriture au Camp 3. Les sherpas ont ensuite fait le travail pour transporter toute cette cargaison jusqu’au dernier Camp. Les alpinistes sont donc prêts à repartir vers le sommet ce soir.

Ce manque de corde fixe pouvait-il être anticipé avant d’en dérouler le dernier brin ? Le recours à l’hélicoptère était-il inévitable ? Décidemment, les certaines agences d’expéditions repoussent sans cesse les limites de l’alpinisme…"

Lire aussi : Héli-doping ou comment grimper les 8.000 sans trop se fatiguer…

https://www.altitude.news/sports/alpinisme/2021/04/15/annapurna-sommet-reporte-helicoptere-appele-aide/