Retirer friend

bonjour

lorsque vous posez un friends pour un rappel, vous faites comment ensuite pour le retirer ?

Tu ne peux pas le retirer.
Si possible il faut abandonner un piton ou un câblé/excentrique dans ta fissure.
Ou une sangle sur un becquet avec de la chance.

Tu veux dire placer un piton Ă  la place du friend ?
Il faut être sur qu’il tienne

J’ai + confiance dans un piton enfoncé qui sonne clair ou un câblé bien choqué durant le coincement qu’un friend qu’on hésite à abandonner.

Bonjour @camillecoc12,
Ce qui me surprend dans ta question, c’est qu’elle donne l’impression que cette situation est courante. Tu descend souvent en rappel sur un friend ?

1 Like

Tu remontes (sur la corde en grimpant, comme tu veux…) et tu retires le friend. Bon, c’est clair qu’après tu ne peux toujour pas descendre en rappel sur ce friend…

C’est bizarre comme question quand même …

ben après tu désescalades ! simple

En prenant garde de ne pas oublier le friend en haut.

On doit pouvoir bricoler un système similaire au décrocheur Allain : le poids d’une personne permet de bloquer le friend, sinon un ressort débloque le friend (en donnant qs ondes sur la corde pour l’alleger).
Je précise que c’est pour rigoler, c’est bien trop foireux comme système.

La seule fois que je suis descendue en rappel sur un friend c’était pendant mon stage cobaye aspirant guide.
Le dernier, cad le guide, a désescaladé. C’était Max Bonniot (rip).

Tout les rappels que j’ai fait il y avait des pitons ou relais de posé.
Ce week-end, il y avait un rappel où n’y avait rien. J’ai donc posé un friends et je suis reparti sans.
Vous posez piton du coup quand il n’y a rien ?

Ou bien cordelette nouée à coincer, ou câblé.
@Bubu et un friend en parapluie, ça doit être jouable. Mais faut pas trop secouer durant la descente… Et je ne servirai pas de cobaye

dac
mais ce qui m’étonne c’est que la crete que j’ai fais dans les alpes est assez fréquenté et il y a un endroit où j’ai rien vu et presque obligé de descendre en rappel.
si tout le monde abandonnait un coinceur ou autre, il devrait y en avoir plein…

Conclusion : la plupart des personnes désescaladent ce passage, ou au moins le dernier à descendre. Ou alors il y a un bequet permettant de faire un petit rappel juste avec la corde, sans rien laisser, juste avec la corde passée derrière le béquet, ce qui suppose qu’elle ne se coince pas dans une fissure à la base du béquet.
C’était où exactement ?

1 Like

Crete Sud est du Wendenhorn

Deux possibilités, soit ça se descend sans rappel, soit tu as loupé un ancrage.

Je ne connais pas, mais la descente comporte des rappels et de la désecalade :
https://www.camptocamp.org/routes/678416/fr/wendenhorn-arete-se

Si tu n’as rien vu, ce n’est sûrement pas parce que les gens qui rappellent là posent un friend qu’ils récupèrent. Comme les autres l’ont dit, (quasi) personne ne descend en rappel sur un friend. A fortiori sur un itinéraire ‹ assez fréquenté ›.
Si tu n’as rien vu, c’est forcément pour une des raisons suivantes:

  • Il y avait bien un relais de rappel, avec des sangles en place (sur becquet et/ou piton(s)), mais tu ne l’as pas vu. Ça arrive. MĂŞme aux meilleurs…
  • Tu t’es trompĂ© dans l’itinĂ©raire, et la voie ne passe pas lĂ  oĂą tu pensais. Ça arrive. Tout le temps. MĂŞme aux meilleurs!
  • La voie passait bien lĂ , mais ça se dĂ©sescalade sans trop de peine ni de danger, et donc personne ne rappelle.

Avant d’entreprendre un rappel là où tu ne vois aucun équipement en place sur un itinéraire fréquenté (même s’il l’est peu), tu dois envisager très sérieusement ces 3 hypothèses, et ne te lancer que si tu es sûr et certain de ne pas te tromper ni d’avoir d’autre option. En y consacrant le temps nécessaire pour chercher le relais ou l’erreur d’itinéraire qui t’aurait échappé. Improviser un relais de rappel à en endroit inopportun peut avoir des conséquences très graves. Ce qui heureusement n’a pas été le cas cette fois-ci, et tant mieux.

À retenir: dans les montagnes françaises (et suisses, et italiennes), si tu es dans une voie régulièrement parcourue, tu n’auras (quasiment) jamais à installer toi-même un relais de rappel. Au pire, tu peux avoir à le renforcer s’il paraît abimé. C’est seulement quand tu sors de l’itinéraire classique (réchappe, fourvoiement, etc) que ça peut t’arriver, et il faut alors être bien conscient de cette situation, et adopter une attitude d’extrême prudence.

Attention aussi à comprendre que ce n’est pas parce que tu trouves un relais de rappel que c’est la bonne voie. Il suffit que d’autres se soient trompés avant toi et soient descendus à un endroit inapproprié. C’est très courant.

Pour conclure, je ne peux que te conseiller de te rapprocher d’un club de montagne (il y en a sûrement dans ta région), d’organismes type Ucpa, ou bien de guides afin d’acquérir une connaissance de la montagne auprès de gens expérimentés avant de te lancer seul. Ça ne s’improvise pas, et souvent l’inexpérience ne pardonne pas, même dans des niveaux faciles.

Bonnes ascensions!

Ok, merci pour vos precisions.
Francois tu dis que personne ne descend sur un friends, parce que c’est dangereux ou parce qu’on a pas envie de le laisser sur place ?