Patrick Gabarrou, plus près de Dieu au Cervin

http://www.alpinist.com/doc/web15y/wfeature-a-stairway-to-heaven-matterhorn

Posté en tant qu’invité par tt:

ouh là, j’a cru qu’il était mort :stuck_out_tongue:

Posté en tant qu’invité par matt7:

Pourquoi ?
En tout cas moi le Gab il me fait bien rêver…
et je serais bien content d’être aussi en forme et aussi pêchu dans la tête à 64 balais…
Respect !

[quote=« mollotof, id: 1782138, post:3, topic:158562 »]

[transféré au Bistrot][/quote]

[transféré au Bistrot] Le Gab j’aime bien l’entendre parler… J’ai fait de la cascade, escalade avec un gars catho à fond, il m’a jamais parlé une seule fois de religion et c’est quelqu’un que je respecte beaucoup de part ça technique et son sang froid et justement le fait de ne pas parler de dieu à chaque rappel…

Et j’ai eu le plaisir de le croiser à la cabane de la Dent Blanche : un très grand monsieur de la montagne, vraiment très accessible et sympa (même pour un mécréant comme moi Mollotof :=))

Euh il y a quand même des sacrés blasés ici… :mad: .le débat c’est pas la religion, si on pouvait arrêter avec les poncifs anticléricaux de base, l’article parle d’une ouverture majeure au Cervin et de la passion de la montagne de Gabarrou qui à 65 ans continue à trouver la motivation d’ouvrir des voies incroyables en compagnie de jeunes qui sont moitié moins agés…Vous vous rendez compte de la passion, la motivation qu’il faut pour rester au top niveau, garder la motivation l’oeil pour trouver des nouvelles lignes à ouvrir depuis plus de quarante ans. Mine de rien le Gab il grimpe depuis le milieu des années 70 avec tous les grands alpinistes (Boivin, Marsigny, Bérhault, puis les jeunes générations)… A tous les blasés, allez écouter Gabarrou en conférence, vous en ressortirez impressionnés par la passion & le talent de conteur du bonhomme qui met toujours en avant la beauté de la montagne, l’esprit de cordée et le plaisir qu’il trouve la haut (et ce dans un niveau quand même bien extrême)…& Allez-y ça vous fera du bien de rêver un peu …et on a tous besoin de rêver et de s’évader…surtout avec l’actualité.D’ailleurs j’ai oui dire il y a longtemps dans un refuge qu’il peinait à trouver des compagnons de cordées parfois et que même les plus jeunes guides surmotivés avaient du mal à suivre le gab et qu’il doit renouveler ses compagnons qui fatiguent des grosses journées de 24h00 :lol: "

Une digression sur les religions en général, qui n’a rien à faire dans un sujet d’actu, a été déplacée au Bistrot : /viewtopic.php?id=283480

Retour à Gabarrou qui grimpe encore dans le dur à un âge canonique

Posté en tant qu’invité par math_u_salem:

Cela dit, pour en revenir à la perf de Gab, il y en a qui s’esbaudient de faire cela à son âge.
64 ans n’a rien de canonique, j’en suis pas loin et on est encore en pleine forme, peut être un peu moins de muscles, mais surement plus de cervelle et d’expérience, ça compense largement.
Après 60 ans il y a plein de grimpeurs dans du 7c ou 8a, et ça suffit largement pour 99% des voiens en haute montagne.
Gab c’est un boss, 64 ans ou pas !

Je pense plutôt que pour faire 99% des voies en montagne, il faut avoir un niveau 6B/6C et ceux qui sont dans le 7C/8A pourront se gaver dans les 1% qui restent…

Posté en tant qu’invité par Cosmique:

Des news dans le dernier Vertical
Quelle santé plus 60 ans…

« Plein » dans du "7c 8a " ?.
Disons qu’il en reste quelqu’un(e)s (0,001% de la gente grimpante ?)
Pour le grande majorité à partir de 55 ans ( dont je fais parti), dans la catégorie « amateur(e) », ça ne dépasse pas (plus) le « 6 b » tout terrain.
Et encore il faut s’estimer heureux quand les articulations (et le reste) ne se portent pas trop mal.
« 6b » maîtrisé ( et tout ce qui va d’expérience accumulée avec ) largement suffisant pour fouler, sans se prendre le choux, tous les sommets du monde .
Bref il ne faut pas faire de quelques (très) rares exceptions une généralité. Gabarrou c’est la splendeur de l’exception qui confirme la règle.
Tant mieux pour lui ! .
S’il cherche des « seconds » qu’il me fasse signe ! ,;0))
Reste aussi qu’avec un « petit » niveau ( et de l’expérience) il en reste de belle sortie à faire même si on n’a pas forcement sous la main un « cheval de course » boute-en train avec qui partager quelques (rares) escap(l)ades.

Respect pour ce que fait encore aujourd’hui Patrick Gabarrou. C’est remarquable.

Posté en tant qu’invité par L’arpenteur:

Croisé le Gab sur l’arête du Hörnli lors de sa redescente du Cervin le 7 août après la conclusion de Padre Pio avec Pierre Gourdin.
Enthousiasme, sourire et joie de vivre, ce n’est pas une nuit glaciale au sommet qui aura changé le Gab.
Merci de nous faire rêver.

Bonjour, je suis nouveau sur le forum.
Je recherche un topo de cette fameuse course (accès au pied de la voie…et redescente et refuges à proximité etc) qui a l’air sympa. Je n’ai rien trouvé de probant dans les librairies en ligne.
Quelqu’un aurait-il une piste ?

Le mieux c’est d’appeler directement Patrick. Son num est [Modéré. Ne donnez pas de numéro de téléphone qui ne vous appartient pas en public svp]

Au sujet des numéros de téléphone, si ceux ci sont publics, mettez plutôt le lien vers l’endroit qui le publie:

Ou mieux, utilisez le MP. Celà évite à la modération ou à des membres d’envisager une diffusion non autorisée.
Merci

1 Like

Super film sur cette voie

Entendu. C’était son numéro pro évidemment !

2 Likes