Noeuds de freinage sur glacier: étude de l'ENSA

Pour info (si elle n'a pas déjà été mise sur c2c):vidéo de l'ENSA: http://www.youtube.com/watch?v=HzV6KNEhoGo

génial. merci...

Posté en tant qu'invité par COKTAIL:

super intéressant

C'est interessant tout comme les vidéos précédentes de l'ENSA, mais je serais curieux de connaitre la technique préconisée par l'ENSA pour le franchissement du noeud à la remontée sur corde?

Très instructif.
Merci.

par besoin de franchir le noeud. vu que ton partenaire t'envoie la boucle de corde en rab qu'il a dans le sac/autour du torse pour te moufler.....
:smiley:

il faut 1m50 de neige avant la glace pour que ce soit efficace quand meme... Donc c est pas non plus la panacée. En particulier l'été. Mais c'est une technique toujours bonne à utiliser au cas où.

à condition d'avoir une réserve de corde qui fasse 2 fois l'aller-retour mollotof
comme sur glacier tu t'encordes assez long, c'est pas souvent le cas
j'y vois plus d'inconvénients que d'avantages : sur le film on voit que la différence entre les deux "glissades" n'est pas si grande
en plus faut apprendre un noeud en plus :stuck_out_tongue:

La première chose lors d'une chute en crevasse est de l'enrayer, puis de figer la situation en faisant un ancrage et une reprise de charge sur corps mort ou broches. La remontée sur corde et/ou le mouflage n'est que secondaire.
Il n'est pas difficile de passe un noeud à la montée. Il faut s'y entrainer
Si le reste de corde disponible ne suffit pas à envoyer une boucle à la victime pour faire un mouflage boucle, le bout de corde coté secouriste peut-être envoyé en simple (le secouriste se decorde mais reste longé avec un machard à la corde), fixé au corps mort pour permettre une remontée de corde sans noeud.
Dans le pire des cas, victime blessée ne pouvant remonter par ses propres moyens, pas assez de réserve de corde (ce qui ne devrait pas arriver), impossibilité de prévenir les secours ou d'autres cordées, il faudrait faire un mouflage avec passage de noeud, ce qui s'apprend.

Je pense que les noeuds ont prouvé leur efficacité dans certaines conditions, et c'est ce qu'on apprend maintenant à l'ENSA et dans les écoles de secours en montagne.

Un secouriste.

Merci de cette précision !

Je suis tout à fait d'accord, c'est pour ça que je fais des noeuds. Le truc c'est que je n'ai jamais eu l'occase de tomber sur un document qui donne la façon de franchir ces noeuds, donc pour le moment je joue la logique de la sécurité et ça me va très bien, mais par curiosité j'aimerai bien voir ça si cela existe.

http://www.petzl.com/files/all/fr/activites/sport/Solutions-alipinisme_Catalogue-2012.pdf

bah vi. C'est la base de garder de la réserve de corde.

Le franchissement de nœud pour une personne qui remonte ne pose pas de problème, il faut juste avoir de quoi faire une "longe" de plus pour se sécuriser le temps de défaire le bloqueur relié au baudrier pour le passer au dessus du nœud (en étant en appui sur la pédale relié à un autre bloqueur). Voir les manuels techniques spéléo pour se faire une idée.

C'est plus compliqué pour moufler une corde avec des nœuds, mais la notice petzl présenté dans un lien ci dessus est, comme à son habitude, très claire. Pour des choses plus complexes, voir des manuels de sauvetage spéléo par exemple.

Dans tous les cas, ça mérite un entraînement, d'abord en salon pour apprivoiser le matériel et ses concepts, puis après sur le terrain pour se rendre compte de la difficulté de mise en application.

@mollotof : en étant encordé à 15m, faudrait donc partir avec une corde de 80m si on faisait un aller-retour ..

je serai quand même assez curieux de savoir sur 100 alpinistes combien savent faire un mouflage simple correctement
parmi ceux-ci combien savent faire un mouflage plus complexe
parmi ceux-ci combien sauraient passer les noeuds en remontant seul et/ou en remontant le secouru
tout ceci en réel, pas en exercice.
perso je suis content si déjà je suis sûr que mon second saurait me sortir d'une crevasse.
même si c'est la base ...

la vidéo est néanmoins instructive, notamment pour l'histoire du noeud de plein poing (?) qui casse en charge, c'est la 1ere fois que je vois ça. mais ça ne motive pas à ajouter des noeuds sur la corde (faut faire le bon noeud, ça ne freine pas toujours plus, et ça augmente les manips)
il faut pas oublier non plus que quand ton compagnon tombe dans la crevasse, en stress, il est bien content que tu le sortes vite fait de là. Et là on multiplie le temps par 2 à l'aise

un non convaincu

ca, je comprends que tu ne fasses pas confiance à l'ENSA. Il est de notoriété publique que, non seulement ils sont totalement incompétents en matière d'alpinisme, mais qu'en plus, ils sont vendus au "lobby des noeuds". Du coup, leurs conseils, faut surtout pas les écouter :D.

(ps pour ton calcul de longueur de corde, j'en déduis que tu penses que ton partenaire de cordée va t'entrainer et que tu n'arriveras à t'arreter qu'au bord de la crevasse.).

Ne serait-ce qu'en excercice je demande à voir. Je pense que nous avons tous des exemples de personnes ne sachant pas faire un mouflage ou remonter sur corde et qui font des courses glacières.

pas totalement convaincu non plus....
quand on voit les chutes simulées sur la vidéo, il faudrait que l'on progresse sur le glacier avec 5/6m de mou sur la corde... :rolleyes:
là règle de base imposant une corde tendue, quitte à ce que le premier traine un peu le second sur certains passages de ponts délicats, à moins d'enjamber un pont de presque 10m de large, et qui cèderait, je vois pas bien comment pouvoir reproduire en réel de telles chutes...
quand on voit les limites du système à nœud ( présentées sur la vidéo) en terme de nécessité d'une certaine épaisseur de neige sur les lèvres de crevasse et la complexité supplémentaire pour le mouflage (je parle pas de la remontée sur corde), je suis pas certain que ce soit une révolution....
éventuellement en descente sur une portion raide, mais je pense qu'avant que les noeuds se soient plantés, le second a déjà pris trop d'élan pour s'arrêter...
étant (presque) toujours le plus à l'aise sur les manips de corde de la cordée, je suis souvent derrière ( à me faire trainer :stuck_out_tongue: ) et les qq rares fois ou mon premier a passé le pied à travers un pont, la corde tendue permet de le mettre en forte tension instantanément..

EDIT: en revisionnant la vidéo, j'ai un peu exagéré sur les 5/6 m de mou, mais il y en a au moins 2/3, ce qui reste bcp à mon avis...

et je rajoute également, que contrairement au noeud préconisé sur la vidéo, 98% des alpinistes vont faire un noeud de plein poing ou noeud de vache, qui une fois la chute encaissé, sera un calvaire a défaire avec gants et corde mouillée (pour pouvoir passer la corde dans le système de mouflage, poulies, etc...)...
faut pas que le copain qui fait la truite au bout du fil, soit trop pressé de remonter :smiley:

Est-ce que le noeud de la video peut aussi etre utilise pour l'encordement de la personne du milieu (sur une cordee de 3 p.ex.) ?