Nepal into the wild

Rejoindre le Tibet par un col d'altitude depuis les plaines indiennes en traversant à pied le Népal et la chaîne de l'Himalaya du sud au nord. Pas de sentier répertorié, pas d'hébergement sur le dernier tronçon en altitude. Un pari fou réalisé seul pour la dernière étape de Chaïnpur à la frontière tibétaine. Le Népal "INTO THE WILD " !!!!

1 Like

Sympathique vidéo . C’est simple et épuré mais je me suis évadé en ta compagnie quelques instants.

Merci

J'ai regardé rapidos mais sans le son. Du coup j'ai trouvé les passages où on te voit sous la tente un peu longuets, et je les ai zappés. Mais si ca se trouve tu y racontes des choses passionnantes :wink:
Par contre quand tu dis qu'il 'n'y pas de sentier répertorié tu as l'air souvent sur un sentier quand même.

Ben oui, mais sentiers non répertoriés ne signifie pas absence de sentiers.

C'est quoi un sentier répertorié ?
Il est où le répertoire ?
S'il y a un sentier il y a toujours moyen de le savoir...

Eh bien, à mon avis, ça doit être un sentier qui figure sur une carte ou dans un topo.

Un bout de plan griffonné, ou même une indication orale des locaux, on sort du répertorié ?
Vu la gueule du sentier qui a l'air quand même confortable, en tout cas bien tracé, j'ai du mal à croire qu'il était si inconnu que ça.
Ça n'enlève rien au fait que ça a l'air d'être un coin très peu couru sans doute pas au programme des agences classiques. Et en ça merci pour la découverte (@tristan_du_nepal tu as un tracé de ton itinéraire ?)

Bonjour

Plusieurs questions
tu avais un permis ou tu t'en ai passé sur ce trek
tu parle Népali ?
A priori tu étais en autonomie de nourriture ?
tu a un tracé disponible sur carte numérique par curiosité , je vois bien ton point de départ mais je vois pas ton point d'arrivé

Les seules infos qu'on trouve sur le sentier sont celles qu'on obtient auprès des népalais des villages en contrebas. Le passage vers le Tibet correspond à une vieille route commerciale qui n'est ouverte que deux à trois mois par an. C'est ce que m'a expliqué un népalais du village de Kada au cours du mois de février. Par contre la grande majorité des népalais ne se sont jamais rendu sur place. Les discours sont toujours les mêmes, "ne va pas là-bas, c'est dangereux, il n'y a que des rochers, de la glace et du froid". Du coté des agences de trek, aucune info à obtenir de leur part. Personne ou presque ne connaît ce secteur.

Effectivement, le sentier n'est pas mauvais (sur la seconde option), mais il est très compliqué d'obtenir des infos. Localement presque personne ne connaît l'itinéraire. Je parle népali et je me suis suffisamment renseigné sur place. Et du coté des agences de trek sur Kathmandu, personne ne connaît ce secteur. De mon coté, j'habite dans l'ouest népalais (parc national de Bardia) depuis six ans et je me rend régulièrement dans le secteur depuis 1995.

J'habite au Népal depuis six ans et je me rend sur place depuis 1995. Cet itinéraire est une vieille route commerciale vers le Tibet. Trouver la bonne info relève presque de la mission impossible. Je parle couramment népali ce qui aide beaucoup. Mais simplement se rendre dans la ville de départ (Chaïnpur) du trek nécessite environ trois jours de bus. Ensuite, une demi-journée de jeep avant de commencer le trek. Une fois sur place dans les villages, les gens savent qu'il y a un passage vers le Tibet, mais très peu de personnes le connaissent.
L'info est très difficile à obtenir, et je ne parle même pas des agences de trek de Kathmandu qui ne connaissent absolument pas le secteur.

Le gros avantage de cet endroit est que c'est l'une des rares zones de haute-montagne ou aucun permis n'est nécessaire. Je parle népali depuis plusieurs années et c'est un avantage non négligeable car il est très difficile de trouver du monde parlant anglais dans les villages de début du parcours. Ensuite, il n'y a plus personne en dehors des deux mois d'été ou le sentier est parcouru par des groupes de népalais qui se rendent au Tibet pour des raisons commerciales.
Le point d'arrivée s'appelle Ural La (col Ural) et mène vers la ville de Burang coté tibétain. Elle est indiquée sur la majorité des cartes.

Merci du retour

Si tu parles du Urai La, a ma connaissance il fait partie du district de Dharcula, qui est restricted. Mais bon dans ce coin là les gens ne savent même pas ce que sont les restricted areas alors... J'ai fait le GHT Nepalais et Indien l'année dernière et ta vidéo me rend un peu nostalgique, tout ça me manque. Je comptais passer plusieurs mois dans le "Far West" Nepalais l'année prochaine, je n'en suis que plus motivé après l'avoir regardée.

Merci pour les infos. Donc quand tu dis ancienne route commerciale en fait elle est encore plus ou moins en service? Ça expliquerait que le sentier continue d'être entretenu sinon il aurait fini par disparaître.

L'endroit n'est pas loin effectivement du district de Darchula. Le col Ural la se trouve dans le district de Bhajan. Plus exactement à la limite ouest du district de Humla et à l'est du district de Darchula.
La zone restreinte à l'ouest du col Ural la est la zone de conservation du mont Api (NAPA) pour laquelle un permis est nécessaire. L'Ural la est en dehors du NAPA.
Je me suis également rendu près du mont Api il y a deux ans (à Kandeshwori) ou un permis est nécessaire (officiellement) mais je n'ai trouvé personne pour l'obtenir sur place, ni d'ailleurs à Kathmandu.
Si tu envisages de retourner dans le Far-West un de ces jours, je m'y rends à nouveau avec un ami biologiste (qui réside à Bardia comme moi) en mars pour essayer d'observer le léopard des neiges. J'ai trouvé de nombreux indices lors de mon dernier séjour en dessous du col Ural.

Oui, il semblerait qu'elle soit toujours utilisée deux à trois mois maximum par an de mi-juillet à mi-octobre. Ils échangent des produits dans la ville de Burang (tu peux la trouver sur une carte) au Tibet, probablement à une semaine de marche supplémentaire après avoir passé la frontière. Un sacré périple ! C'est ce que m'ont expliqué des villageois du village de Kada lorsque je m'y suis rendu une première fois en février dernier, et qui m'a motivé pour me rendre sur place huit mois plus tard. Il semblerait également de des bergers installent des campements saisonniers en été. Mais malgré le fait que je parle népali, il est très difficile d'avoir des infos fiables. je suis parti dans l'inconnu sans savoir exactement ou cela me mènerait.

D'accord, merci pour ces informations ! Je me doutais bien que dans ces coins là, personne ne saurait ce qu'est un "Restricted Area Permits", après tout c'est déjà le cas au Dolpo et Rolwaling... Je serais au Népal à partir de Septembre 2020, et dans le Far West probablement de février à mai 2021. Je t'enverrai sans doute un message pour avoir quelques infos si cela ne te dérange pas !

OK, je serais probablement à Bardia ou dans le secteur à ce moment. N'hésite-pas à appeler ou passer dire bonjour. Mes amis gèrent l'auberge Bardia Wildlife resort, facile à trouver J'ai construit ma maison juste à coté sur un terrain qu'ils m'ont donné.
Je compte bien retourner régulièrement explorer la zone au nord du mont Saipal entre Chaïnpur, Simikot et la frontière tibétaine. On pourra en parler et éventuellement explorer certains endroits ensemble.
Mon mail tristanrenaut@hotmail.com