Escalade et cinéma

Une belle analyse des représentations de l’escalade dans le cinéma, dans cet article fouillé aux conclusions intéressantes et instructives :

1 Like

Et pourquoi vouloir de la fiction ?
J’ai bien aimé la vie au bout des doigts, sur le fil des 4000 celui-ci se termine mal à mon grand désespoir j’aurais aimé continuer à suivre les exploits des 2 Patrick.

1 Like

mon grand bleu en escalade c’est un grand blond… et « la vie au bout des doigts » LE film.

2 Likes

ça me rappelle ce que disait un joueur de tennis suédois (Mickaël Pernfors) finaliste de Rolland Garros en 1986 quand même, à propos du tennis: « C’est génial d’y jouer, mais parfaitement ennuyeux à regarder à la télé »…

1 Like

Lol…