Douleurs aux genoux en rando

Après 1200 m de dénivelé j'ai des douleurs intenses au genoux, à la descente.

Je ne pratique pas régulièrement, certes, mais mon corps et mon coeur ne souffrent pas pendant la rando, seuls mes genoux rendent la fin insoutenable.

Je précise que je bois régulièrement à la montée et descente.

Quelle est la cause des douleurs ?
Les remèdes ?

Posté en tant qu'invité par fred001:

-les bâtons mais je pense que tu en as déjà? ..bien les utiliser
-un sac pas trop lourd (moins de 10kg)
-descendre coulée plus proche de la course que de la marche => mais il faut un sac légé et la forme car c'est usant musculairement.

Posté en tant qu'invité par fred001:

pour les causes physiologiques, je ne sais pas => inflammation des tendons/ligaments..

OK pour les bâtons, je les emporterai.
Mon sac fait 3 kgs env.

Posté en tant qu'invité par fred001:

Si tu n'utilisais pas de bâtons télescopiques tu verra la différence et notable. Et à force on les trouve très utiles aussi à la montée, dans les passage délicats/glissants...

Posté en tant qu'invité par fred001:

Si tu n'utilisais pas de bâtons télescopiques tu verra la différence est notable. Et à force on les trouve très utiles aussi à la montée, dans les passage délicats/glissants...

Salut Loulette.
Les bâtons ça a été dit, indispensable. Ne prends pas de bâtons trop courts, des bâtons qui arrivent sous les aisselles sinon ils ne seront pas efficaces, tu serais penchée sur l'avant en descente et tu n'aurais pas de puissance en montée.
En descente il faut essayer de trottiner, il y aura moins de chocs.

Enfin très important les chaussures. Si elles sont trop courtes, le pied se rétracte pour ne pas toucher le fond de la chaussure. Pour rétracter le bout du pied, tu as un muscle de tibia, sous le genou, qui reste en contraction, et qui dans la descente peut générer la tension du genou (cette tension du muscle est imperceptible). Change une fois complètement de chaussures, essaie avec des baskets et vois si tu ressens une différence.

Autre solution, la semelle, à faire chez un spécialiste.

@+

Des bâtons qui arrivent sous les aisselles ?? Mais alors tu es vraiment un lutin ?

1 Like

Posté en tant qu'invité par vcedricc:

Mon amie ayant eu, plusieurs fois le même pb (que se soit entre 800 et 1900 m de D+), est allée consulter le toubib du sport, voici la réponse :

  • Cela peux venir du ménisque (d'où une radio à faire),
  • Obligation de prendre des bâtons (et oui, le toubib sur ce coup se fait plus ferme),
  • Sac alléger au maximum.

Par contre, il n'a pas précisé s'il fallait provisoirement limiter la dénivelée ou la distance ?! (mais on le fait quand même par principe de précaution)

Dans son cas particulier, la douleur apparait au bout d'un temps, mais sur des terrains vallonés, les montées sont supportables (à moins d'être très raides, limite à devenir de l'escalade facile). Dans la plupart des cas, c'est vraiment les descentes le gros soucis.

Bref, voilà, je ne sais pas si ça t'aidera...

A mon avis, le seul vrai bon conseil que tu peux trouver, serait d'aller voir un toubib ?!

Puisque la douleur est un signe d'alerte de ton organisme, qui en théorie n'est pas normal (sur ce cas précis en tout cas). Puis ça te permettra de savoir exactement ce qui se passe et de ne pas agraver la situation en continuant et en cherchant des solutions du mauvais coté...

Salut Loulette,

Dans ce que tu racontes il y a un détail qui devrait peut être t'inciter à consulter un médecin: tu as mal avec 3kilos dans le dos, c.a.d... rien du tout ou presque. Si tu avais mal avec plus de 10 kilos on pourrait imputer ta douleur à la sollicitation excessive dûe au poids. Mais là, sans poids, apparemment ça sollicite beaucoup déjà.

Les bâtons c'est indispensable tout le monde te le dira. Et si tu t'en sers vraiment bien pour soulager le poids sur tes genoux, tu peux filer chez Décath t'acheter une paire de petits gants de vélo à 4 euro car sinon c'est ampoules et échauffements garantis sur la paume des mains.

Depuis cet été je me bande le genou à la descente (pas à la montée) avec une bande qui s'appelle COHEBAN. Si elle t'es prescrite par ton médecin elle sera partiellement prise en charge (je crois que sans prescription c'est dans les 7 euros et avec c'est 1,5 de dépassement non pris en charge par la sécu). C'est du latex (faut pas être allergique) et c'est auto-adhérent. Pas compliqué à mettre ni à enlever. Et je sens vraiment la différence. Ca + les bâtons, j'ai presque l'impression d'avoir des nouvelles rotules!!! . Ca ne gêne pas la marche (c'est toi qui dose le serrage) mais ça limite bien le mouvement. Evidemment, si tu as un problème de menisque, ça ne changera rien. Mais si c'est une fragilité articulaire ça t'aidera. Et dans ce cas, si tu as un peu de courage, le renforcement musculaire est un élément de solution (en isométrie = tout simplement assise sur ta chaise tu lève à l'horizontale une jambe, tu tiens 5 secondes, tu redescends, tu recommences etc...).
Pour savoir si c'est tendineux, il faut palper autour du genoux en appuyant bien, tu dois sentir tes tendons. Tu appuies bien fort et si tu montes au plafond à un moment précis, c'est que c'est ça.

Salut Loulette,

une autre piste est de savoir si tu as ou non des problèmes de dos. Si oui (genre scoliose), il se peut que ton bassin soit très légèrement désaxé et que ça ait modifié légèrement l'axe de tes genoux. Si tes genoux rentrent trop vers l'intérieur et que tu as mal dessous à l'intérieur, c'est une piste. Cela se rectifie en partie par de la kiné et ensuite, bâtons obligatoires et genouillère (en néoprène) conseillée. Le genou, ça peut être beaucoup de choses ! Le mieux est d'aller voir un bon médecin du sport. Bon courage

Annapurna

En fait il te dis que tu a les genoux cagneux la.........

opossuM :smiley:

Peut-être un problème de pieds plats ou creux ?? Ton médecin peut facilement voire ça !

Posté en tant qu'invité par Tete de mort:

sois très à l'ecoute de toi même, et surtout ne fais pas comme tous ces gens que l'on croise en montagne mihomme-mi robocop : genouillère, strap, baton, etc etc

si tu as mal avec un baton et un mini sac de 3kg, il y a qq chose qui ne va pas, ne te défonce pas les genoux, arrete la rando, va te soigner. Par ailleurs il y a des tas d'autres sports où les genoux ne prennent pas autant de chocs. Au choix : vélo, natation par exemple.

je comprendrai jamais ces gens qui s'autodétruisent et se font prescrire 40 séances de kiné après, c'est du n'ilmporte quoi. "ouais non mais moi c'est ma passion, tu comprends, je peux pas m'arreter "

Posté en tant qu'invité par vcedricc:

Bref, tellement de possibilités différentes...

... je crois que l'on se rejoint un peu tous !!

La meilleure solution étant d'aller chez le médecin pour savoir exactement de quoi ça viens et savoir quoi faire, quitte à être au repos un minimum de temps (si tu n'y vas pas et que ça s'agrave avant de te décider à faire une petite visite au cabinet, la guérison et la période d'arrêt du sport, seront certainement plus longue).

Merci pour vos témoignages et remèdes proposés : batons et gants (je n'y aurais pas pensé) Je vais aussi tester la bande adhésive. Quant au dos, je n'ai pas de problème particulier.

en fait....je n'ai pas les genoux cagneux mais .....j'ai les "panards plats" en language chti. Et pour les pieds plats, effectivement le port d'une semelle est conseillé.

je me suis imposée le repos une semaine et le temps y est propice...Je retiens aussi la chose la plus sage, qui est d'aller consulter un médecin sportif. Ce qui m'amène à la question du choix d'un médecin sportif, mais je posterai un nouveau topic pour cela.

ça, c'est un autre sujet....un sport est d'abord un bien-être, ensuite il devient une passion et fini par être un besoin. Le bien être des sportifs passe souvent par l'effort et la douleur. S'ils s'arrêtaient dès qu'il y a douleur, les humains se transformeraient en grosses vaches, dans un champ de marguerites....Je suis d'avis qu'il faut se forcer au repos dès que l'on se froisse un muscle, mais ensuite pourquoi changer de sport si ce dernier procure du bien-être ?

Tant que l'on ne court pas pour une médaille, la pratique d'un sport à un niveau non-professionnel n'entraîne pas l'auto-destruction d'un corps. Comme pour tout, il faut respecter ce corps et apprendre la modération

Le sport favorise peut-être un peu l'usure, soit. Tout comme les voitures qui se font bichonner au garage, puisque nous avons nous aussi, d'autres moyens, pour prolonger nos carcasses, autant les utiliser....

D'ailleurs, je prends le conseil de la natation et du vélo, comme un bon moyen d'équilibrer avec la rando et en même temps que je poste ces lignes, je mets en application les exercices de "kiné-à-la-maison" sur ma chaise. On en reparlera...

salut!
même problème que toi, sur 12h de course j'en passe 6 à pleurer et à me demander si faut appeler l'hélico!
du coup j'ai consulté généraliste et chirurgien, radios à gogo, scanner et arthroscanner, le diagnostic est long mais ...
ca aurait pu être les ménisques mais non c'est les cartilages et ce n'est pas mieux... ils appelent ca un "synfrome rotulien" qui fait souffrir bon nombre de sportifs. les solutions : kiné ultrasons visco supplémentations, physio et phyto thérapie, voir ils opèrent! j'espère être guérie avant!
et bien sur ne pas oublier l'ostéopathie parfois miraculeuse!
si tu es sur grenoble je peux te filer des adresses sures, car les charlatants du bistouri rôdent...

sinon, ce n'est pas une solution géniale, mais tu peux prévenir le mal avec des anti inflammatoires (gaffe au ventre) ou simplement de l'aspirine qui a la même fonction, avant la descente entre autre.
ca m'a éviter de me faire porter par les copains quelques fois!

Salut les éclopé(e)s ,-)

J'ai aussi un problème d'usure des cartilages, et peut-être d'arthrose, avec un kyste synovial qui se forme parfois dans le creux du genou, surtout au ski.
Mon rhumato m'a laissé le choix entre marcher dessus jusqu'à ce que l'os soit usé de façon à ce que ça ne fasse plus mal, et la viscosupplémentation.
J'ai pris la viscosupplémentation, ça marche jusqu'à ce que ça soit usé et après il faut recommencer car ça coince et le genou s'enflamme. C'est partiellement remboursé une fois par an.

Il m'a aussi proposé des injections préventives pour un gros truc genre expé ou raid à ski. On verra, pour le moment j'évite les médocs, sauf l'aspirine pour les muscles, et encore. Et la cortisone ne fait pas forcément bon ménage avec le diabète.

Je ne respecte absolument pas la limite prescrite de 600 à 800 mètres de dénivelé quotidien, loin de là. La moindre course d'alpi c'est 1500 à 2000 mètres de descente. Pour le moment le genou tient, même s'il est toujours un peu sensible.

J'avais par contre un autre problème de pieds complètement idiot, c'est que mes crochets intermédiaires étant desserrés laissaient filer les lacets et du coup le pied venait taper sur le bout de la chaussure, avec la torture qu'on imagine pour les doigts de pied. J'ai arrangé ça, du coup je descends normalement en trottinant, en posant bien le bâton avant le pied. Je choissit de préférence les descentes raides pour que ça dure moins longtemps tout en marchant quasi à quatre pattes, ce qui soulage les pieds et les genoux.

Mais je retiens le truc de Rozenn, le COHEBAN

Henri

Salut,
Moi aussi, j'ai eu mon lot de problèmes de genoux il y a 2 - 3 ans. Au point d'arrêter d'aller en montagne.
Pareil, j'ai tout tenté : kiné, osthéopatgie, mésothérapie, IRM, radio, genouillère.... Syndrôme rotulien. En gros, y a pas grand chose à faire.
Sur conseil d'un ami, je suis allée voir un podologue, spécialisé dans le sport. Depuis j'ai des semelles orthopédiques, la guérisson a été radicale !!! C'est logique, d'ailleurs : il faut prendre soin de nos pieds, ce sont les premiers à touche le sol
Cet été, j'ai pu enchîner des 2500 m de dénivelé négatif. Je pensais bien que jamais je pourrais faire subir à mes genoux un tel effort. Aucune douleur.
Bon courage à toi, Loulette

Posté en tant qu'invité par Trollus:

Et en perdant 3 (ou 10) kg, ça ferait comme s'il n'y avait pas de sac... (juste une piste à explorer)

J'ai eu de multiples pb de genoux il y a une dizaine d'années (inflamations des tendons rotuliens, ménisques fissurés, syndrome de l'essuie glace - c'est une inflammation du tenseur du fascia lata qui frotte contre le condyle externe du fémur - cartilage qui 'effritait... associées à quelques entorses des LLE et LLI, toujours en rando) au point où je ne pouvais même plus courir plus de 10 sans souffrir au point de me rouler par terre (j'avais l'impression que mon genou gonflait au point d'exploser...).

J'ai perdu 10 kg et tout est rentré dans l'ordre (avec quelques aides médicales et chirurgicales il est vrai, mais minimes : nettoyage au niveau des cartilages par arthroscopie et des infiltrations).

Maintenant, zéro souci. Je peut courir 2h sans aucun pb(je n'ai pas essayé plus) et plus aucun pb en montagne (descente ou montée), qque soit le dénivelé (max 3200m une fois, jamais réessayé... mais régulièrement 1500 à 2000m).

Evidemment, je ne quitte plus mes bâtons lors de grands dénivelés (au moins 1 même en montagne)

La seule douleur que je ressens encore, c'est en VTT après environ 4 à 5h et parfois même 2h en appuyant un peu plus alors que le vélo sollicitemoins les genoux (en terme de chocs j'entends bien...)

Pour avoir qques données morpho, je pèse aujourd'hui 82kg pour 1m88. A l'époque de mes problèmes de genou, je pesais 92kg. C'est à peu près la seule chose qui a changé (en dehors des douleurs qui n'existent plus et de mon régime alimentaire - je ne suis plus étudiant et je peux m'acheter plein de légumes)...

Bon, c'est juste au cas où la piste du -3 à -10kg pouvait être exploitée. Bon courage.

Christophe