Condi Fontainebleau

Bonjour,

On prévoit un long week-end à Fontainebleau avec des potes à partir de ce jeudi. C’est la première fois là-bas pour nous. Je vois cependant que la météo est un peu mitigée et qu’il y a des risques de pluie. Est-ce que vous pouvez un peu me conseiller quant à la grimpabilité de Bleau dans ces conditions, doit-on abandonner l’idée ? De plus, est-ce qu’il y a des secteurs à conseiller dans ces conditions?

Merci pour les infos :smiley:

Salut,

Avec les prévisions actuelles, il y a de quoi vous faire un beau week-end sans problème. Il n’y a que jeudi que votre séance risque d’être interrompue dans l’après-midi par la pluie. Mais si ce n’est que quelques gouttes, avec le soleil et un peu de vent ça peut redevenir grimpable en 1-2 heures à peine.

Privilégiez donc des coins qui sèchent vite pour jeudi/vendredi: Canche aux Merciers, Rocher Fin, Cul de Chien, 91.1, Diplodocus, 95.2, Gorge aux Châts, Beauvais Nainville, Eléphant, Beauvais Chaumière, Apremont etc.

Pour samedi/dimanche, visez au contraire plutôt des endroits ombragés pour ne pas crever de chaud, et surtout pas trop fréquentés: en ce moment, le week-end, c’est la folie à certains endroits. Donc évitez tous les 3 Pignons, Franchard, Rocher Canon, Cuvier, Apremont, Beauvais, Eléphant.
Des endroits tranquilles, il y en a pléthore. Mais ça dépend aussi pas mal du niveau que vous visez, de votre localisation (c’est grand, Bleau!), de votre pratique (circuits ou bloc à bloc) et du style que vous préférez (pépère, expo, athlétique, dalleux, etc). Quelques beaux sites où vous serez peinards: Mondeville, Troglodyte, La Padôle, Puiselet, Rocher d’Avon, Mont Aigu, Calvaire, Mont Ussy, Drei Zinnen, Rocher de la Reine, Cornebiche, Restant du Long Rocher.
Tu trouveras des renseignements à propos des sites et des circuits sur les sites de référence: Cosiroc et Bleau.info.

Enfin, puisque c’est votre première fois, quelques conseils importants.

  1. Laissez votre magnésie à la maison: c’est vraiment mal vu dans le coin, et ça ne sert de toutes façons pas à grand chose.
  2. Par contre, pensez bien à prendre des chiffons et/ou paillassons pour vous essuyer les pieds. Au moins un par personne. C’est presque impossible de grimper sans, et en plus ça abime le rocher si vous dérapez sur les prises à cause du sable sous les chaussons. L’escalade est vraiment très ‹ à pieds ›, à Bleau.

Salut Francois,

Merci beaucoup pour ton message, on est bien content qu’on va pouvoir bien en profiter alors !

Ok pour jeudi et vendredi, et pour samedi et imanche on est chaud aller dans des endroits calmes.
Au niveau des cotations, c’est dur à dire :stuck_out_tongue: je fais principalement de la couenne, mais je fais du bloc indoor une fois par semaine pour l’entrainement, j’enchaine quand meme des 7A-7B mais je n’ai jamais grimpé à bleau, donc vraiment dur à dire … je pense qu’on va plus grimper dans le 6 pour se faire plaisir. La localisation on peut bouger partout car on est en voiture et en tente. Au niveau de la pratique, on pensait faire du bloc à bloc mais j’avoue que les circuits ca peut être sympa pour découvrir ? Au niveau du style on a envie d’alterner entre de l’athlétique et de la dalle.
On prendra simplement de la magnésie liquide et surtout nos brosses pour pas laisser de traces!
OK, on prendra cela alors !

Merci beaucoup!

Franchement si vous n’êtes jamais allés à Bleau, ne visez pas trop haut, c’est vraiment très particulier comme style, et la salle n’y prépare pas franchement ! (Bon y’a aussi des gros toits mais c’est pas la majorité de ce qu’on trouve) Les circuits orange à rouge c’est vraiment le top pour apprivoiser le grès local. Malheureusement ça peut être patiné (m’enfin les classiques en 7a aussi, genre le Toit du cul de chien…). Un circuit bleu très chouette pour découvrir et pas trop fréquenté, alors qu’il est juste à côté du parking, c’est celui du Guichot. Y’a aussi du orange et du rouge, et les dalles en 6a/b du début du secteur sont déjà un bon test ! Le Mont Ussy est effectivement agréable et peu fréquenté malgré la proximité de Fontainebleau. Apremont y’a souvent du monde au parking mais finalement pas tant de grimpeurs je trouve, c’est un massif complexe et très étalé et si vous allez plutôt vers l’Est vous devriez pas être trop emmerdés. Si vous voulez vous mesurer au 6a dalle bleausard, faites donc Science-friction !

Le weekend si vous voulez aller sur les sites fréquentés soyez au parking pour 9h, c’est vraiment infernal en ce moment, j’ai jamais vu ça en 6 ans dans le coin. Si le parking est plein ne vous garez ni devant chez des gens, ni le long des routes, le premier (deuxième ?) weekend post-déconfinement les gendarmes ont aligné plus de 300 PV !

Vous avez réservé un camping ? Parce que ce weekend La Musardière n’avait toujours pas l’air d’être ouvert, et si la page de l’ONF est à jour les bivouacs légaux (La Solle, Bourron-Marlotte) sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Je ne sais pas si les campings de Boulancourt et des Courtilles du Lido sont ouverts.

Et pour les prévisions météo ça devrait le faire, Meteofrance est toujours très pessimiste ici alors qu’au final on a souvent droit qu’à 2-3 gouttes localisées, surtout en ce moment. Hier je suis allé marcher plutôt que grimper parce que ça avait bien flotté la veille à 19h, mais en fait 5km plus loin tout était sec.

Avec ton niveau, tu as pas mal de possibilités. Garde quand même en tête que généralement les cotations sont (très) sévères, en plus du fait qu’il faut se familiariser avec le rocher. En gros, je dirais qu’il faut être bien à l’aise dans le 7a couenne pour commencer à attaquer le 6 Bleau. Mais y a pas de règle absolue, loin de là.
Si tu veux essayer des circuits, ce qui est pour moi de loin la forme la plus agréable de la grimpe bleausarde, tu dois pouvoir te faire plaisir dans du rouge (TD), voire du blanc/noir (ED). Mais aussi dans du plus facile, en privilégiant l’enchaînement et le ‹ à vue ›, par exemple sur les bleus de l’Eléphant, du Cul de Chien, ou du Cuvier, qui sont tous majeurs. Enchaîner un beau circuit du début à la fin est un plaisir comparable à celui de faire une grande escalade en montagne. Ca n’a pas vraiment d’équivalent en salle.

Quelques suggestions comme ça (mais il y a tellement de possibilités pour un début…):
Bas-cuvier pour bleu/rouge/noir/blanc et hors-circuits de grande classe (mais pas le week-end!).
Rouge et blanc plutôt ‹ soft › au 95,2.
Rouge long et magnifique au 91,1.
Bleu sublime et Noir pas trop dur à l’Eléphant.
Rouge plutôt dur (et nombreux hors-circuits) au Cul de Chien, ainsi qu’à la Canche et au Rocher Fin.
Rouge et bleu très sympas, et quelques hors-circuits majeurs à la Gorge aux Châts.
Oublie le Diplo, pas assez dur pour vous.

Pour ce qui est des sites ombragés/tranquilles, parmi mes conseils laisse tomber le Puiselet, Mont Aigu, Calvaire, Troglodyte ou Cornebiche, sans doute pas non plus assez durs pour vous. Sauf si tu veux t’attaquer au Noir du Puiselet, mais là c’est des cojones en béton armé qu’il te faudra apporter (ou une corde…).
La Padôle peut faire un bon objectif, y a vraiment beaucoup à faire (2 circuits rouges, entre autres). Tu peux aussi ajouter Le Petit Bois, où la foule reste souvent concentrée à côté du parking, alors qu’il y a plein de choses un peu plus loin. Ou certains sites d’Apremont (Envers, par exemple, ou Dames), comme mentionné par Adrien.

Attention, comme dit Adrien, tu ne pourras pas poser ta tente n’importe où. Par contre, je crois bien que l’aire de bivouac de Bourron-Marlotte est réouverte. A confirmer.
Voici le détail des 3 zones de ‹ bivouac › autorisées: Zones de bivouac autorisées en forêt de Fontainebleau
Il y a aussi le camping de Buthiers, s’il est ouvert, qui peut faire une bonne base pour tous les sites du Sud, à commencer par Buthiers où il y a aussi de très beaux circuits pour vous, en général pas hyper-fréquentés (mais pas très ombragés).

Amusez-vous bien!

Salut Adrien et François,

Ouai franchement on y va pas du tout avec une optique de niveau, on a juste envie de profiter et de découvrir ce site majeur :slight_smile:

Non on a pas réservé de camping … On comptait en effet aller dans les zones de bivouac autorisées mais je n’avais pas vu qu’elles étaient fermées … En tout cas on commencera par Bourron-Marlotte

Au niveau des circuits dont tu parles, c’est simplement un enchainement de blox d’un niveau similaire et que l’on suit un par un au fil d’un itinéraire ? Quel est l’avantage alors par rapport à se ballader de bloc en bloc et choisir plutot la ligne qui nous plait ?

Merci pour vos renseignements! Et si vous venez à Bleau le week-end n’hésitez pas à venir avec nous!

T’as les deux en fait. A la base t’as des circuits typés « montagne » faits pour être enchaînés en posant le moins possible le pied au sol et avec des blocs engagés, des descentes parfois compliquées, et où le but c’est d’en baver un peu en s’enquillant 50 numéros (jusqu’à 100 pour le orange de Beauvais Hameau !). Tu peux bien sûr les faire en porte à porte, mais ça sera parfois compliqué de traîner le pad car ces circuits sont souvent dans des chaos rocheux complexes. Et sinon t’as les circuits en porte à porte, la majorité, tu peux aussi tout enchaîner si ça t’amuses mais tu peux aussi simplement papillonner. C’est plus des « topos grandeur nature » où la couleur permet de repérer des blocs homogènes en difficulté. Perso j’aime beaucoup enchaîner des circuits mais c’est aussi pour garder une forme correcte avant d’aller en grande voie ou en montagne !

Comme dit François Buthiers c’est chouette aussi, et d’après leur site le camping de Boulancourt est ouvert. C’est un peu excentré mais rien qu’avec Buthiers il y a énormément à faire et pas mal de belles choses. Je viens de voir sur la page Facebook du camping de la Musardière qu’ils ont rouvert hier. Franchement réservez parce que j’ai peur que ce soit pris d’assaut ce weekend, hier dès la réouverture des frontières y’avait des fourgons belges et allemands, les Hollandais ne devraient pas tarder non plus ! De la Musardière vous allez à pied à la Gorge aux châts, très fréquentée mais très sympa, et vous êtes aussi à proximité des autres sites des Trois pignons, dont le 95.2 qui sèche bien (mais là encore très fréquenté).

@Francois_G453303 T’es allé au Puiselet récemment ? Parce que la dernière fois que j’y ai fait un tour, début d’automne je crois, j’ai écourté ma séance : premier bloc, nid de guêpes, deuxième bloc, nid de frelons, et ensuite j’ai vu qu’un bouc (!) qui n’avait franchement pas l’air commode me toisait du haut des blocs (je trouvais aussi que ça sentait la crotte de bique et qu’il y avait beaucoup de crottes de chevreuil… Ah bah tout s’explique). Plus pas mal de lichen. Du coup je n’ai pas demandé mon reste ! Dommage, y’a de belles fissures (à rebrosser).

Oui, c’est exactement ça.
On peut rajouter que certains de ces enchaînements (mais plutôt dans les niveaux plus faciles) ont été conçus pour être parcourus sans mettre le pied au sol. Dans ce cas, l’idée est de passer à vue et de ne rien laisser au pied (pas de crashpad). Certains vieux bleausards ont leur paillasson clipé à leur ceinture pour pouvoir enchaîner sans retourner le chercher!

Bonne question, à laquelle chacun peut avoir sa réponse!
Pour ma part, je trouve très agréable qu’un connaisseur ait déjà ‹ choisi › un ensemble harmonieux de voies intéressantes, et qu’il ne me reste plus qu’à suivre ce choix. Un peu comme quand tu répètes une grande voie.
Tu verras que ce n’est pas forcément facile de repérer depuis le bas quelles sont les voies de ton niveau ni même quelles sont les plus belles. Et que les blocs sont si nombreux que tu ne tombes pas forcément dessus ‹ par hasard ›. Mais bien sûr, si tu préfères choisir par toi-même c’est tout à fait faisable, et honorable. Le mieux est d’essayer un peu des deux et de te faire une opinion.
Je trouve un peu dommage que beaucoup de nouveaux grimpeurs n’essaient même plus les circuits alors que peut-être certains y trouveraient beaucoup de plaisir. Question de mode, bien sûr. Je fais donc un peu de ‹ pub › pour ce style, qui fait aussi la spécificité de Bleau.

Oui, j’y vais régulièrement, c’est un de mes massifs préférés, et sûrement l’un des moins fréquentés. Conséquence, il est vrai que le lichen guette rapidement. J’aimerais bien qu’il y vienne plus de monde pour que les blocs restent propres, mais quand même pas trop pour qu’on y reste tranquille… :wink:
L’autre jour il y avait un groupe de grimpeurs de salle déconfinés qui y avait atterri par hasard. Ils étaient plutôt contents même si un peu déconcertés par le concept de circuit et par le fait qu’une fois en haut des blocs il fallait en redescendre…
Il y a bien un nid de frelons vers l’extrêmité sud-est de la platière sommitale, au-dessus du 11 bleu, mais il ne gêne pas trop car aucune voie n’y passe. Te souviens-tu où sont ceux que tu as vus?
Un circuit jaune tout neuf de 50 numéros a été tracé l’année dernière. Il est en très bonne condition. L’orange et surtout le bleu sont un peu effacés mais en cours de brossage et de retraçage, cette année pour l’orange, un peu plus tard pour le bleu.
Quant au bouc qui y a élu domicile, ça fait au moins un an. Plusieurs amis l’ont vu, moi pas encore. Pas remarqué de crottes, mais il doit bien y en avoir, oui. Bref, je pense (j’espère) que le massif a de l’avenir, même si en ce moment ça vaut encore le coup d’y venir avec sa brosse. Et plutôt en saison sèche.

Je cherchais les fissures et/ou les blocs un peu hauts autour du 6a vers la fin du circuit noir, au Mont Sarrasin donc. Je ne me souviens pas des blocs exacts mais je crois que les frelons c’était vers les 10 à 15 noir. C’était peut-être sur le bloc du 10 noir précisément. Pour le bouc j’étais dans les couloirs très ombragés en contrebas du chemin, du côté des 27 à 33 noir.

Le jaune je crois que je l’ai fait oui, sympathique.

J’aimerais bien faire un tour à Videlles qui a l’air de compter pas mal de fissures, mais j’ai cru comprendre que c’était un stade de délabrement encore plus avancé que le Puiselet. Et puis ça fait « loin » de la maison.

OK, ce n’est donc pas le même que le mien. Je jetterai un oeil la prochaine fois.

Oui, ça c’est les blocs sur le flanc nord du pignon, qui doivent être très lichéneux. Ils ne doivent plus être beaucoup faits, ou alors en brossant pendant 1h avant de grimper.

Pour tout dire, je ne connais pas bien ce noir, trop dur et surtout trop expo pour moi. Mon espoir se borne à réussir un jour les numéros 3 et 4, qui sont très beaux et plutôt propres.

Difficile de te conseiller là-dessus: je n’y suis pas allé depuis au moins 25 ans…