C2C et Openstreetmap

Ignorant en la matière, j’aurais bien aimé connaître la politique de C2C vis-à-vis des informations relatives à nos activités dans Openstreetmap. J’ai en effet récemment découvert l’existence de tags relatifs par exemple à l’escalade, et le fait qu’ils étaient pas mal utilisés, quoique pas visibles sur les utilisations usuelles d’OSM (mais par exemple sur cette carte: https://tsac.climbing.nl/map?lat=10.833305983642491&lon=27.773437499999996&zoom=2&layers=260).
Il y a d’ailleurs un projet (apparemment encore très peu abouti) de site collaboratif sur l’escalade (en GPL) qui fait fond sur les données d’Openstreetmap en la matière: https://openbeta.io/ (mais j’étais peut-être le seul à en ignorer l’existence!).
Pour les zones classiques de C2C la couverture de C2C est bien sûr meilleure, mais pour les zones « exotiques » (par exemple l’Asie) la couverture d’OSM est nettement supérieure.
Toujours à propos d’OSM, je me demandais pourquoi la cartographie C2C utilisait un de leurs rendus les moins adaptés à nos activités?
PS: je ne savais pas trop quelle catégorie utiliser pour ce message, si je me suis trompé ne pas hésiter à en changer la catégorie

Bonjour

pour les premières questions je ne sais pas mais en ce qui concerne

les fonds IGN pour la France ou Swisstopo pour la Suisse sont bien évidemment bien plus adaptés mais l’audience de C2C dépasse largement les restrictions de consommation imposées par ces services, à moins d’y mettre le prix (sans compter qu’aucun des 2 ne peut être utilisé pour n’importe quelle région couverte par C2C). Ces fonds sont donc disponibles dans la carto C2C mais pas par défaut. Idem pour les fonds OSM, pour lesquels il vaudrait mieux utiliser les déclinaisons (payantes) avec lignes de niveau etc. Les fonds Google Maps ne sont pas compatibles avec l’outil carto que nous utilisons.
Les fonds ESRI Map utilisés par défaut sur C2C présentent un bon compromis couverture/informations/conditions d’utilisation.

c’est vrai que le fond OTM, visible ici au hasard : LeTour-Posettes par les Frettes-Ardoisières-Le Tour - Visu GPX , rend super bien.

je dis sans doute des bêtises, mais il me semble que les limitations n’étaient pas pour limiter la diffusion, mais pour ne pas trop charger leurs serveurs. on avait parlé du coup de monter un serveur pour cela. une des 1000 choses qui cherchent des bras pour avancer.

Autant je croyais effectivement savoir que les déclinaisons OSM les plus adaptées à nos usages étaient payantes, autant j’ignorais que cela était également le cas de la « Cycle Map », qui contrairement à ce que son nom pourrait sembler indiquer est déjà bien adaptée pour nous (les pentes sont bien visibles, et les courbes de niveau indiquées, ce qui n’est pas le cas de la déclinaison actuellement utilisée sur C2C), et plus riche que la carte ESRI.
Je suis dispo pour aider, si je le puis (sauf que je n’ai aucune compétence pour monter un serveur).
PS: je suppose qu’OTM ce n’est pas Open Transportation Map? Mais quoi alors?

La carte OpenCycleMap est produite par Thunderforest, tous comme les déclinaisons topo OSM les plus courantes (OSM Landscape & OSM Outdoors notamment).
http://www.thunderforest.com/

La version « gratuite » de leur API donne droit à 150 000 tuiles par mois. Je ne sais pas ce que ça représente par rapport au total de tuiles chargées sur C2C. Sinon, les versions payantes montent vite en coût.
http://www.thunderforest.com/pricing/

Par contre, il peut être possible que C2C serve lui-même ses propres tuiles dérivées d’OSM, j’imagine. Les données existent, la licence permet la réutilisation… Avec quelques bonnes volontés, j’imagine que ça peut être faisable.

La version « gratuite » de leur API donne droit à 150 000 tuiles par
mois. Je ne sais pas ce que ça représente par rapport au total de tuiles
chargées sur C2C.

Environ une semaine de trafic à la louche :slight_smile:

On se retrouverait donc vite limités. Et pour assurer le premier niveau de la version payante, il faudrait pouvoir assurer ~ 1 200 €/an.

À priori, les données SRTM sont dans le Domaine Public. Tu penses que C2C pourrait hoster ses propres tuiles ? Si oui, on peut dériver les courbes de niveau et l’ombrage du relief depuis ces données. Ce ne serait pas parfait, mais ça donnerait déjà un aperçu de la topo.

OTM open topo map ne semble pas géré par thunderforest : OpenTopoMap

Bien vu. Les tuiles sont sous licence CC-By-SA. J’imagine qu’on peut voir avec eux pour récupérer la donnée.
Ils proposent une API qui sert directement les tuiles, mais je ne sais pas si ça supporterait le trafic généré par C2C (et BTW, je suis pas fan de l’idée de pomper comme des dingues sur leurs serveurs).

Tu penses que C2C pourrait hoster ses propres tuiles ?

Sur le plan technique, tout est possible :slight_smile: , mais je ne peux pas parler au nom de l’association par contre.

Eux non plus ne seraient pas fans: « Ich würde gerne die OpenTopoMap als Karte in mein Webprojekt oder meiner Applikation (« App ») einbinden. Was muss ich beachten?
Dies ist jederzeit gerne möglich, sofern unser Server z.B. durch Massendownloads nicht zu stark beansprucht wird. » (https://opentopomap.org/about). En français ça fait (traduction libre): « Je voudrais utiliser OpenTopoMap comme carte dans mon site web ou sur mon application. Comment faire? Réponse: Nous l’acceptons volontiers, pour autant que notre serveur ne soit pas trop mis sous contrainte par des téléchargements de masse ».
Leur implémentation des données OSM paraît exactement ce qui est nécessaire sur un site comme C2C.

Dans la mesure où C2C repose de façon non négligeable sur OpenStreetMap, qui à travers OpenTopoMap nous fournit notre carto par défaut, je me demande s’il ne serait pas de bonne politique de faciliter aux utilisateurs de C2C l’apport d’informations à OSM. Je m’explique: on étudie sur C2C un iti, donc on regarde notamment la carto, et là on peut s’apercevoir qu’il y a quelque chose qui manque ou qui est erronné sur OTM. Alors bien sûr si on est motivé, et qu’on a déjà l’expérience d’OSM, on peut aller sur OSM pour effectuer les modifications nécessaires, mais un contributeur qui ne connaît que C2C ne fera pas la démarche; en revanche, si sur la carto C2C (pour ce qui est d’OTM) il lui est proposé d’effectuer des modifications (ce qui le renverrait sur OSM), il sera plus enclin à le faire. Et ainsi la carto qu’on utilise sera plus précise, ce qui sera un gain pour nous, et non pas seulement pour OSM. Les différentes composantes de l’écosystème du libre ont tout intérêt à s’épauler, et pas seulement à s’utiliser les unes les autres.
Ceci dit, je ne sais pas à quoi concrètement pourrait ressembler la solution…

3 Likes

Très bonne idée !

Un bouton (icône à définir) dans le coin bas-droite de la carte, à côté du bouton « Informations » actuel, qui renverrait vers l’aide d’OSM ?
Ca ferait peut-être un peu doublon avec ce bouton d’info qui renvoie déjà vers OSM si on clic sur le lien qui s’affiche…
Ou alors retravailler ce bouton « infos ».
image

Pour être cohérent avec l’identité graphique de C2C, on pourrait avoir un bouton « stylo » pour indiquer la possibilité de modifier

Après, l’obstacle qui persistera, c’est que les utilisateurs de C2C devront d’abord se créer un compte OSM, ce qui risque d’être rédhibitoire.

Dans un premier temps renvoyer à un article qui explique tout ça ? Osm est modifiable façon wiki et etc et si vous voulez modifier tapez ici ?

1 Like

Oui, ça rajoute un clic de passer par un article, mais ça permet de mieux expliquer le contexte.

Il n’y a plus qu’à l’écrire !

1 Like

à chaque clic que tu rajoutes, tu perds 50% de contributeurs potentiels je pense…

Dans ce cas je ne sais pas : si sur notre article on explique pourquoi il faudra se créer un compte OSM, on pourrait réduire cette barrière la ?

Il faut arrêter de faire une usine à gaz.
Déjà que C2C est réputé pour être compliqué d’utilisation et que ça en repousse beaucoup.

3 Likes

Dans un premier temps, on pourrait rajouter sur la carte OTM, en haut à droite (espace pour l’instant libre, contrairement aux autres coins), un bouton « modifier » (= icône crayon), qui renverrait:

  • soit à une page qui dirait (je reprends pour l’essentiel ce qui est marqué sur OSM): « Cette carte, basée sur OpenStreetMap, est entièrement créée par des gens comme vous, et chacun est libre de la corriger et la mettre à jour. Inscrivez-vous pour commencer à participer. » Avec un renvoi vers https://www.openstreetmap.org/user/new?referer=%2Fedit
  • soit, solution qui éviterait un clic, l’icône crayon renverrait directement vers la page correspondante sur OSM, c’est-à-dire vers la page mentionnée précédemment (https://www.openstreetmap.org/user/new?referer=%2Fedit)

Dans un deuxième temps, il faudrait voir s’il serait possible que C2C fonctionne comme OSMAnd, cad que une fois inscrit sur C2C on puisse directement modifier OSM. Pour le coup ce serait beaucoup plus pratique pour les utilisateurs, donc beaucoup plus efficace en termes d’incitation à contribuer. Je veux bien m’en occuper en contactant OSM France, s’il y a accord sur le sujet.

2 Likes