Versant S Haut-de-Cry (Valais)

Salut,

Ca fait un petit moment que je suis attiré par le versant Sud de cette montagne. Un itinéraire de montée particulièrement tortueux et délicat est décrit, de manière succinte, dans le guide CAS des Alpes Vaudoises (LK1305/1306. Maurice Brandt, Guide des Alpes et Préalpes vaudoises, Edition CAS 1985). Hormis ce texte, je n’ai trouvé qu’un seul compte-rendu de rando dans la région, celui-ci:

http://www.hikr.org/tour/post7010.html

Je me suis rendu au départ de l’itinéraire il y a 2 ans (pt 1403m au-dessus de « Bacha »). Il n’y a pas le moindre balisage et encore moins des traces de sentier. Et comme le terrain est particulièrement tortueux sur cette face S, il est difficile de prévoir par où passe l’itinéraire (notamment entre Creux Moren et Tita di Larzes).
Quelqu’un aurait-il quelques tuyaux sur cette face sud?

Merci

Salut

La description dans ce compte-rendu sur Hikr est assez précise, mais en allemand. As-tu besoin d’une traduction?

Les chasseurs de Chamoson connaissent cette paroi impressionante assez bien. En 2005 je suis descendu du sommet vers L’Airette et un groupe d’entre eux m’a pris en stop jusqu’à Ardon. Ils étaient monté par la paroi sud, par le « Passage de la Jacqueline », pour disperser le cendres du père d’un parmi eux au sommet.

Malheureusement je n’ai pas gardé le contact, mais peut-être tu peux entrer en contact par exemple par le responsable du Refuge du Gurit (à l’époque c’était Léonard Terrettaz à Chamoson).

A+ zaza

Merci pour ces infos!
J’ai lu le compte-rendu en diagonale. Je vais le traduire en détail; avec la description du guide CAS, ça devrait me donner une bonne base. Et si ça passe pas j’essaierai de trouver des conseils à Chamoson :wink:

Bonjour clash et Zaza… Si tu arrives à faire une traduction correcte, je suis curieux d’en profiter.

Attention par là, le haut de Cry est une montagne assez vicieuce. Ravines paumatoires, douche de pierre, peu de repère humain. De plus, l’endroit est si peu fréquenté que même le fameux passage de la Jacqueline se situe à plusieurs endroits différents si on écoute certains locaux. Certains le situent comme le col tres effilé entre la tête de Vertsan et la Haut de Cry, et d’autre le situent dans le secteur de Tita de Larze.

Je me suis fait une belle frayeur et une chute qui m’a rapé de tout les coté en explorant le secteur ( un peu au feeling il faut avouer ) il y a quelques années. après m’etre paumé et trompé de ravine en redescendant.

A bientot.

Le topo du CAS pour le ski de randonnée décrit plusieurs itinéraires pour le Haut de Cry par le versant est - tous interdits aujourd’hui, hélas!!! Les auteurs mentionnent que même le versant S a été skié…ceci semble assez surprenant.

PS: La montée par l’arête est est très jolie et probablement moins délicat, voici quelques photos:
http://www.hikr.org/tour/post50749.html

hehe… je t avais posté un message sur ce rapport hikr a l epoque.

Idéalement j’aimerais faire la montée par le versant Sud et la descente par l’arête Est, mais c’est peut-être un peu ambitieux. On verra. Pour les chutes de pierres, je prévois le casque, et la chance…
Je posterai un lien vers le compte-rendu ici si j’y vais cet été !

Le versant sud par l’itre du Bouis ne pose pas de problème particulier. C’est long quand même…

Mais dans ma logique à moi, il vaut mieux monter dans le difficile et le paumatoire et descendre là où tout va bien que le contraire. Je te le deconseille.

Enfin, chacun fait comme il veut.

Mais l’Itre du Bouis, c’est le versant nord-est, pas sud, non?

Pardon, j 'ai mal compris. Je pensais que tu comptais monter par Einzon et l’itre du boui pour redescendre coté Tita de Larze.

Posté en tant qu’invité par Bru57:

Bonsoir
Je viens de faire l’arrête ESE du haut de cry,ici
J’ai le projet de faire la face sud par Tita ( 1601) du CAS. cet été.
J’ai déjà effectué une reco il y a 2 ans jusque dans la Gure, juste sous Tita, puis retour arrière. je pense que la montée à est le passage clé. Je connais donc cette première partie.

Si ça intéresse quelqu’un pour cette prochaine tentative j’en serais ravi! :wink:

Bru57

Icihttp://www.hikr.org/tour/post98020.html

Bonjour,

Il y a 25 ans j’avais début vingtaine et la forme de ma vie, ç’avait marché pour cette fascinante et monumentale face sud. Mon itinéraire fut comme celui décrit par lbru57. Si mes souvenirs sont bons le bloc à escalader exigeait de s’agripper à un vague bord en pente et croire que la main n’allait pas glisser. Comme Lorenzo ne parle pas de cet obstacle bien qu’il ait suivi le même parcours jusqu’à la Tita di Larzes, je suppose qu’on pouvait éviter l’obstacle en restant à gauche et en rejoignant la Gure plus tard. Je me souviens de plusieurs moments d’euphorie, dont un peu avant le col sommital, mais mon compte rendu parle de mal de pieds… Pour la re-descente je craignais d’avoir à dés-escalader le bloc du coup j’avais suivi la crête jusqu’à pas loin de l’entaille avant la tête de Vertsan, alors ayant bifurqué dans un « entonnoir » (dixit mon compte-rendu) or l’accès à l’entaille n’offrait pas d’accès évident – finalement de bonnes prises m’avaient permis de poursuivre. Shocking, dans ce couloir la civilisation avait laissé une mini-topette de Coca-cola (et pour parler de l’itinéraire de montée, certaines flèches peuvent rassurer mais c’est pas toujours très beau à voir !! Balises plus élégantes bienvenues). À la fin je pense avoir trouvé le « Pessot », dévaloir à gauche depuis le creux de Morin: pas loin de deux cents mètres à 50-60 degrés, en partie en dülfer – il a fallu rester d’autant plus concentré que du sable restait sur le rocher. Quelques vieux pitons étaient visibles et me rassurèrent sur la direction prise.

En me douchant j’ai repéré une tique qui n’avait pas encore commencé son dîner… il y en a plein dans ces vallons de montagne !

Souvenir impérissable, mais impossible de recommander l’un ou l’autre itinéraire : désormais je ne vais plus sur des terrains délicats car la dernière fois j’ai eu des crampes au mauvais moment, …sans parler d’autres courses de jeunesse moins réussies, avec plusieurs mauvais jugements (dont topo mal lu, et même mal relu, et mal retenu !!), chute à fracture qui aurait pu être bien plus grave, chutes de pierres qui m’épargnent pour cette fois mais faut pas croire que ce sera toujours…

PS: La descente en Wingsuit permet des vues splendides de cette face !