Tautavel : on est encore tombé sur un os !

Quelle découverte récente a remis la grotte de l’Arago sur le devant de la scène ? Qu’est-ce qui fait de cette grotte un des sites majeurs pour la paléoanthropologie en France ? Que nous permet de savoir l’Homme de Tautavel sur les premiers peuplements de l’Europe ?
La Caune de l’Arago, plus connu sous le nom de grotte de Tautavel, est un site exceptionnel à plus d’un titre. Connue depuis le milieu du XIXème siècle, c’est au milieu des années 60 que les fouilles vont commencer à en révéler l’incroyable richesse, sous l’impulsion de Henry et Marie-Antoinette de Lumley qui, après avoir trouvé une première dent prometteuse en 1965, mettront au jour le crâne de ce qui deviendra « l’homme de Tautavel » en juillet 1971. Un crâne à bien des titres mystérieux aujourd’hui encore, puisque s’il s’agit d’un représentant très ancien du genre Homo, daté à 450 000 ans. Son espèce exacte fait encore débat, entre « Homo erectus européen » ou « Homo heidelbergensis », soit un cousin pas si lointain de Néandertal.
Rencontre avec Christophe Falguères, directeur de recherche CNRS, membre de l’Unité Histoire naturelle de l’Homme préhistorique au Muséum national d’histoire naturelle. Quelles méthodes de datation sont aujourd’hui utilisées pour affiner la connaissance de l’occupation du site de la Caune de l’Arago
bonne écoute.

7 Likes