Scarpa Mojito GTX

Salut,
J’ai déjà demandé à un randonneur ici, mais autant que le sujet soit public : qui a une expérience avec les scarpa GTX mojito ?
Je pense laisser tomber les montantes pour compostelle, et on m’a dit que les mojito étaient des basket
j’ai reçu 3 pointures : 43, 43…5 et 44
Première impression : elles sont serrées sauf les 44 mais sur la semelle j’ai plus de 2 cm avec le bout
est ce que ça se donne ? je chausse du 42.5-43 en ville

Ensuite, la personne me dit que c’est pas adapté pour compostelle pour l’amorti qui va me faire payer le bitume que je vais manger et que ça sêche mal

à côté j’ai des Jack Woldskin montantes (autre post) que je n’ai pas utilisé pour les rendre au cas où , mais au premier contact elles sont vraiment plus confort, souples, mais j’ai aussi besoin de chaussure pour la vraie montagne, les canaries, bref, pas 36 paires
j’ai des meindl pour la montagne, mais ça pèse 3 tonnes sur compostelle

un avis ou conseil sur ces chaussures et leur pointure, la manière dont elles se donnent ou pas ?

J’ai les mêmes. Super pompes pour tous les jours, ultra confort.
Bien pour la rando à la journée aussi.
Par contre effectivement, pour le bitume, en portant un gros sac, c’est pas génial.
Tu as pensé à rajouter une semelle amortissante genre Sidas/sorbothane ?

De ce que j’en comprends, le chaussant n’est pas adapté à ton pied.
Il existe pléthore d’autres chaussures « d’approche », il faut essayer … mais pour des randos sur du dur, plusieurs jours, le mieux est à mon avis des chaussures pour de la rando légère et facile, en textile. Ça reste souple mais l’amorti semelle est plus important.
J’ai eu des mojito aussi, je n’ai rien à en dire de plus que @mollotof .

1 Like

Merci,
pour les semelles sidas, j’aime pas trop rajouter une semelle mais surtout , pour des basses, ça va être compliquée encore plus pour les pointures
j’avais l’impression que la semelle était assez épaisse, mais j’ai pas envie de souffrir : de manière générale, est ce que la sensation première est celle qu’on gardera ou justement il faut imaginer que ça va s’assouplir ?
SI c’est ce que je sens, alors oui c’est serré, sauf en 44 mais là encore j’ai peur qu’à les porter ça sera trop grand vu la distance avec le bout

peut être garder mes Jack Wolfskin qui sont clairement des pantoufles, mais montantes … je voulais des basses
Après je peux les garder en chaussure de ville, les mojito, et au mieux j’aurai une bonne surprise, au pire, j’aurai de chouettes chaussires quand même classes

Hello. Si c’est pour marcher beaucoup sur la route tu serais pas mieux en baskets de trail ? Amorti et séchage ultra-rapide.
Pour les pieds larges (si t’es un peu serré dans les Mojito…), Saucony. Par exemple Xodus Iso 3, j’en ai une paire pour courir et rando pas technique, c’est de la balle de pompe.

2 Likes

Salut,
merci
hier, j’ai fait une sortie avec les jack Wolfskin texapore que j’avais achetées : montantes mais souples : elles me semblaient même trop grande et bien j’ai été serré dedans : maintenant peut être 2 facteurs : j’ai pas marché depuis longtemps et aussi j’ai repris l’escalade la veille ce qui m’avait bousillé les orteils

Pour les mojito : j’ai pris la taille 44 et c’est nettement moins serré, sans être des pantoufle mais je n’ai pas marché avec : on dit partout que c’est ultra confort alors je suis étonné

des baskets trail j’ai peur que ce soit léger surtout pour la partie pyrénées
Est ce qu’un mix : chaussure de marche ET sandale style teva est pas le mieux pour compostelle ?
C’est un casse tête pour moi depuis que je fais compostelle : en montagne j’ai mes grosses pompes meindl mais pas possible pour compostelle mes pieds pèsent des tonnes à la longue

Si tru veux pas tout faire en chaussures de trail, perso je partirais sur chaussures de montagne d’un « niveau technique » correspondant à 80 des passages montagneux (et pouvant passer sur les 20 % les plus techniques en faisant gaffe). Et une paire de chaussures de trail ultra-légères pour les passages les plus roulants, les passages sur route. Et une paire de tongs pour le soir…

J’en ai déjà parlé en PM avec Ragrati mais si c’était moi, pour compostelle je partirais avec:

  • 1 paire de chaussures de trail avec un bon amorti type Scarpa Rush, Spin Ultra, Neutron ou Proton ou chez Oka les Torrent 2
  • 1 paire de sandales type Teva ou Source Stream

Je précise que je ne connais pas exactement l’iti pour Compostelle, ma réponse est à prendre comme (quelles chaussures pour un trek longue durée avec des parties en montagne et des parties en plaine et sur route).

Oui pareil que mollotof je connais pas les détails des parties techniques de Compostelle.
Mais quand je dis que les trails c’est bien pour la rando « pas technique » je veux dire qu’à T3 et en dessous (cotation C2C) je me pose pas la question -> basket de trail.

Après bien sur tout ça est personnel, question d’habitude et de « pied ». Le mieux étant encore de se faire sa propre idée :wink:

2 Likes

Bon j’ai suivi vos conseils.
J’ai pris des asics. Parce que des que je les ai mises j’ai senti un matelas sous les pieds.
C’est première fois de la vie que je randonne en basket et là pour 1200km … Ça passe ou ça casse. Par contre c’est moche ou plutôt flash.
Vous conseillez quoi comme chaussettes pour éviter les ampoules et en même temps garder la souplesse ? Je veux pas du coup être serré dedans.

1 Like

pour avoir fait 2 fois compostelle total bivouac, depuis arles et le puy, j’ai opté pour des baskets simples (salomon). de toute façon à la fin c’est poubelle.

pour les chaussettes, bonne qualité en mérinos. même si ça tient un peu chaud tu peux enchaîner les jours de marche sans que ça pue…

  • une paire de tong pour le soir.

concernant l’itinéraire si tu fais la classique (camino frances) il y a peu de montagne :
la traversée des pyrénées (1 jour) puis en arrivant en galice, el cebrero (1 jour).
c’est pas du tout technique.

bon trip.

Bon choix je pense, par contre t’était pas obligé de les choisir moches :wink:

bah elles le sont toutes
Et celles ci les premières qui sont super rebondissantes sont moches
tout est relatif : elles sont flash

Ceci dit je pense que je m’en fous si elles font le job : je suis dedans à marcher et c’est une sensation très étrange : énorme souplesse et matelas
ça me change des montantes : Mato : oui on se fout parfois en rando des gens en basket mais finalement …
par contre sur la breche de Roland y avait de quoi s’inquiéter
Oui je fais la classique. J’ai pensé au norte à un moment, mais j’ai pas envie de me taper trop de stations balnéaires et de bitume et puis c’est plus long et puis je vais commencer par la classique …

Poubelle ? Peut être pas ? on verra

Question de gout alors, elles sont pas discrètes c’est sur mais moi je les aime bien en bleu et orange :slight_smile:
De toute façon, au bout de quelques jours sur le chemin, toutes les chaussures ont la même couleur de poussière!

Oui je commence à les apprécier et la vendeuse a été vraiment perspicace , c’est des pantoufles.
Mine de rien le grip a l’air bon par contre gros hic évidemment : pas d’imperméabilité , mais là où je vais il va pas pleuvoir énormément et ça doit sêcher très vite

1 Like

Je plussoie pour les chaussettes merinos, 2/3 paires style Icebreaker Hike light mini devraient suffire pour tous le trip en les faisant tourner/laver tous les 3 jours

Par contre j’étais parti sur l’option sandales (Source ou Teva) pour le soir plutôt que tongs.
Les sandales permettent de marcher en ville et même de faire de longues portions de routes plates ou de remplacer les chaussures quand elles sont en train de sécher sur le sac

Bon c’est la déception : j’ai fait 10 km avec les acsis et j’ai mal au pied droit comme s’il s’était écrasé (c’est certes une zone sensible que je ressens depuis que je reprends la marche) mais c’est le coup à ne plus pouvoir marcher au bout de 3 jours :
Je me demande : est ce l’adaptation ? Ou alors cela devrait être direct non ?
C’est dommage, c’est vraiment confort, sauf que mon pied n’aime pas sur la durée

Impossible à dire pour nous, ont a pas ton pied et on est pas dans tes pompes, je referais d’autres essaies en augmentant les distances au fur et a mesure.
Après, pas de miracle, une chaussure ca va ou ca va pas, souvent pas de demi-mesure…