Rupture du LCA : traitement ortho fonctionnel

Bonjour,
Suite à une rupture complète du ligament croisé antérieur en ski, je suis orientée vers un traitement ortho fonctionnel plutôt qu’une chirurgie.
Cela consiste en 3 mois d’immobilisation dans une attelle articulée bloquée 6/8 semaines entre 30 et 60° puis 2 semaines à 20/70° puis 2 semaines à 10/80° puis 2 semaines 0/90° puis kiné.
A 6/8 semaines, je devrais passer une IRM de contrôle pour savoir si la cicatrisation est en bonne voie et sinon je rebasculerais sur le protocole chirurgical.

Comme mon objectif est de reprendre le sport (dont ski, escalade, danse classique) avec un genou aussi solide que possible, pouvez-vous me dire si vous avez déjà tenté ce protocole, comment s’est passé la récupération, en combien de temps et si vous avez retrouvé vos performances initiales?

Le chirurgien que j’ai consulté pour avoir un 2ème avis a validé les possibilités de cicatrisation malgré la rupture totale (car les fibres sont alignées favorablement). Il a surtout soulevé la pénibilité liée au port de l’attelle mais l’avantage indéniable de ne pas avoir les risques d"une opération.

La kiné qui me suivra me déconseille ce traitement car l’enraidissement après 3 mois d’immobilisation risque d’être conséquent.

Bref merci d’avance pour vos témoignages !

Bonjour,

Bon Courage pour cet accident.
Je partage totalement l’avis de ta kinésithérapeute (je suis aussi kiné et eu 3 ruptures de LCA moi-même).
Beaucoup de personnes vivent très bien sans LCA, des sportifs aussi. Ici en Suisse, le plus souvent, on n’opère pas en première instance et on laisse (souvent 6 mois) avec de la kinésithérapie, pour voir comment le genou se stabilise. Ensuite on avise.
Par ailleurs, je doute fort, et je n’ai jamais entendu qu’un LCA totalement rompu se cicatrisait. La je ne pense pas que ce soit juste ce qui t’ait été dit. Renseigne-toi bien à ce sujet.

Tout de bon pour la récupération
Florence

Salut , rupture du ligament croisé antérieure LSA en avril 2021 avec une grosse entorse et œdème osseux , 15jours aprés marche tranquille avec bâtons ,kiné , plus d’un mois reprisse vélo route , ensuite 2 mois plus tard vtt avec genouillère articulée , retour marche en montagne avec bâton et genouillère pour la descente , mais pas de reprises de ski part contre , pour le ski décembre 2021 avec genouillère en carbone spéciale ski , je ne la serre pas a la montée , et pour descendre je la fixe bien pas de problème , la genouillère utile pour éviter les entorses pas d opération a mon âge trop long , mais faut bien se remuscler , mais pas immobilisation , conseille du médecin du sport a Albertville

2 liens:
-Genou : Cicatrisation du LCA spontanée : mythe ou réalité ?
-Réparation ou reconstruction du ligament croisé antérieur du genou sous arthroscopie

Sachant que si le protocole conservatoire ne marche pas la chirurgie est toujours possible, l’inverse non!
Dans tous les cas une preparations Kyné est fortement conseillée avant l’operation

Merci beaucoup pour vos réponses. Pas de témoignages de ce traitement?

Il y a une trentaine d’années j’avais eu une rupture totale de LCA, réparé par un ligament en Goretex à l’époque suivi d’une centaine de séances de kiné (3/semaine) sur un an pour arriver à faire talon-fesse. Reprise de toutes mes activités. Il a tenu 9 ans jusqu’à une nouvelle rupture sur une chute en bloc. Je n’ai pas jugé intéressant d’en refaire mettre un autre au vu de l’investissement de rééducation, le chirurgien m’a dit que tant que j’avais de bonnes cuisses je pouvais m’en passer. Alors je m’en passe. Je ski, je grimpe et je randonne toujours, plus modérément qu’avant, en faisant attention à ne pas tomber. Éventuellement j’ai toujours une genouillère dans le sac au cas où.

Salut
Pour ma part, rupture totale également (genou instable mais test lachman net bien que plus lointain que l’autre genou) aucune immobilisation, beaucoup de Kiné, balneo et proprioception = pas de chirurgie, irm qui présente un lcr « propre » et longiligne en fin de convalescence (grosso modo, avec le temps et le travail, création de fibres qui « gainent » le tout)
Donc un genou stable, aucune gêne pour le ski, là grimpe, l’alpi, la course à pied….
Chaque cas est différent mais cela peut-être t’aidera, selon moi ça vaut le coup d’essayer.