Petit article sur Pierre Allain

Dans le Dauphiné Libéré (donc pas exempt de défauts - avis personnel bien entendu - par exemple la Dibonna), un article sur Pierre Allain qui résume un peu sa vie et ses nombreuses innovations dans le domaine de l'alpinisme (mousqueton asymétrique, descendeur, chaussons, duvet intégral...). C'est aussi un peu de pub pour un livre de Gilles Modica sur les inventeurs de l'alpinisme à paraître en octobre et une réédition du livre de Pierre Allain chez Guérin, mais je pense que ça aussi pourra intéresser du monde ici.

Un autre article intéressant de l'auteur avait déjà été signalé :

Antoine Chandellier semble être un journaliste qui connaît bien la montagne :

La fôte est d'autant plus honteuse alors :stuck_out_tongue:

Posté en tant qu'invité par mhghg:

juste un petit mot sur les mousquetons pierre Allain
l'autre jour, on va jouer du coté de la Mounine, dans un coin qui a eu son heure de gloire dans les années 50
dans le pierrier je vois un bout de ferraille / et j'extirpe du sol un mousqueton pierre allain quelque peu vintage, qui devait trainer là depuis les années en question (peut être ...)
je le frotte sommairement, et fait jouer le doigt deux trois fois : état nickel, le doigt ne frotte pas, ne bouge pas, revient impeccablement ...
bon d'accord, c'était pas du light, mais putain ce que c'était solide ... :cool:

Posté en tant qu'invité par apéro:

Il n'était pas forcément là depuis longtemps (disons que certains en ont encore, dont moi :rolleyes: ).
J'en ai aussi trouvé des vieux in situ, plutôt décomposés en mini feuillets...
Je crois pas que l'alliage était meilleur avant.

Posté en tant qu'invité par MATOU ZALEM:

Eheh ben ,le soleil devait taper bien fort... :lol: j'en connais qui sont intéressés par de telles performances!!!Tu nous ferai un extraordinaire archéologue bravo!! :lol:

En parlant de mousquetons, quelqu’un peut de me donner le date de fabrication de ces deux modèles?

Allez je me lance et il faudra affiner, je dirais antérieur à 1973…

C’est un des premiers mousquifs que j’ai acheté. Je dirais donc vers 1968 ou m^me avant.
Allez, je dis vers 1963.

Pour celui du haut ou du bas?

Je rêve ou les doigts ne ferment pas vraiment les mouskifs ?

Tu as raison, les doigts ne ferment pas vraiment, seulement une butée.

Ben oui, les doigts ne fermaient pas vraiment. C’était comme ça à l’époque.

Ah, grillé !

Et ça tient vraiment 1600kg ?
Ou est-ce un modèle dégradé sans que l’indication de résistance ne soit corrigé ?

Ça tient 1600 kg si ça travail dans le bon sens et dans de bonnes conditions (dans l’axe, pas de porte à faux etc.)
D’ailleurs, j’en ai toujours un ou deux, des comme ça. Je les utilise pour l’élagage.

D’ailleurs c’est confirmé dans l’article sur la résistance des HMS.

On a du trouver ça vraiment gonflé à l’époque car même mon vieux Simond collector (125g) avait un doigt avec ergot !

mais ce n’est pas du tout la même géométrie ; ce simon est complètement ovale alors que le PA est beaucoup plus asymétrique pour faire travailler la corde le long du coté opposé au doigt.

Ceux en alu étaient chers. On grimpait avec des mousquetons en acier.

EDIT :
Surtout, on retournait le mousqueton après avoir clippé (on ne disait d’ailleurs pas clipper). Le doigt ne devait pas être côté rocher, car suite au divers mouvements de la corde, il pouvait s’ouvrir au contact d’une protubérance.
Ce n’était pas des dégaines mais des simples mousquetons, et il y avait peut-être moins le risque que la corde n’ouvre malencontreusement le doigt et ne sorte du mousqueton lors de la chute du premier.

Je sais mais qui peut le plus peut le moins ! d’ailleurs les asymériques modernes ont un ergot. Il allait à fond au bout de son raisonnement, mais ses oreilles ont du siffler.

1 Like