Matelas bivouac 4 saisons

Pas facile (et pas bon marché) de trouver un matelas vraiment isolant.
Ici le retour de test du récent Comfort Plus Insulated de Sea to Summit

Bonne journée :slight_smile:

Merci pour ce retour intéressant.

Lors de mes précédentes expés en altitude au Chili, j'ai utilisé le modèle Tuo de la marque Nemo.
Sans doute parmi les meilleurs en terme d'isolation, pour les conditions de froid sévère.
Confortable, d'un poids raisonnable et peu volumineux une fois plié, je l'ai bien malmené sans aucun souci. Il est vrai que les deux valves apportent une marge de manoeuvre certainement appréciables en cas de crevaison.
Par contre, pour une isolation optimum, le gonflage à la bouche est à proscrire eu égard à la quantité non négligeable d'humidité que l'on y fait ainsi pénétrer. Et en haute altitude, gonfler à la bouche, c'est du sport (bon moyen de vérifier son acclimatation !).

B.A.

On a privilégié la légèreté avec des Exped lite de 8 cm d'épaisseur, UUL, mais pas de plume ou autre isolant à l'intérieur: Ça nous change de nos matelas mousse en terme de confort mais soyons honnête, en matière d'isolation, quand on plante à même un sol nu, c'est pas suffisant: On sent nettement le froid venant du sol!

On ne regrette pas pour autant cet achat car c'est suffisant dès qu'on plante sur un tapis végétal, qui peut monter haut par endroits (max 4800 m au Pérou pour nous), mais bon, on en voit les limites!
En cas de sol très froid, on dispose soigneusement une couche de vêtements sous les matelas pour améliorer l'isolation: ça marche pas mal sans être miraculeux non plus, évidemment.

SeaToSummit c'est nul, un matelas 4 saisons et n'importe quelle altitude c'est Thermarest Solar

Salut Oli, sans isolant, j'ai essayé un matelas de 16 cm d'épaisseur, c'est affreusement froid à +2°C

Oui, salut B.A. , plus d'un kilo quand même.

Je n'ai pas l'habitude d'être aussi tranché dans mes propos, surtout si je n'ai pas essayé le-dit produit sur le terrain, mais je partage en partie ton point de vue et ce n'est pas pour rien que le Thermarest RidgeRest est utilisé depuis des décennies sur les plus hauts sommets du monde.
À cela, une principale raison : il est increvable (à tous les sens du terme) et son rapport poids / isolation est incomparable.
Quant à son encombrement, quand il est porté par les mules, les yacks ou les sherpas, c'est quand même mieux parceque sur le sac, qu'est ce qu'on se fait chier à s'accrocher partout !
Il n'en demeure pas moins que les matelas gonflables (je n'ai pas dit "auto-gonflants"), surtout ceux qui ont 2 couches d'air, sont non seulement très confortables, mais bien plus isolants que les RidgeRest qui existaient déjà il y a au moins 45 ans : si ma mémoire est bonne, Bonnington les utilisait en 1970 à la face Sud de l'Annapurna !
Depuis, la terre a tourné et le matériel a un peu évolué !

B.A.

Nous, c'est à -10° qu'on a eu froid, à Chiarkhota dans le PN du Condoriri en Bolivie.
A partir de là, on a décidé de mettre qq ch en dessous, d'abord des vêtements du genre polaire ou sous-couches isolantes, et à présent on a des petites couvertures boliviennes de style alpaca, légères et très isolantes à mettre sous les matelas, réglant le problème.
En fin de compte, notre matelas gonflable UUL(400 grs) plus la couverture, ça fait un poids de 800 grs à tout casser, c'est une bonne isolation et un bon confort grâce au matelas gonflable et ça ne nous est pas revenu très cher.

Oui c'est surtout l'encombrement qui est très pénalisant sur ce matelas. Il m'a l'air difficile à utiliser avec un sac à dos de 40l pour des courses d'alpi de 2/3 jours dans les Alpes.
Par ailleurs, et sans l'avoir essayé, sa résistance thermique (théorique) n'est pas meilleure que celle d'autres matelas de même poids et qui sont moins encombrants.

J'ai fait la même chose avec un Thermarest Prolite à 6000m dans les Tian Shan.
Couverture de survie et grosse polaire dessous, et j'avais encore froid. Quel souvenir! :lol:

Petit retour sur le Thermarest NeoAir Xlite, que j'utilise depuis un peu plus de 2 années.
Au plus froid, je suis descendu à -12°C (directement sur la neige -> pas de tente, couverture de survie sur-sac) au col des avalanche en décembre 2013, avec un 000 PETIT ASTAZOU 800 FL bilant très bon, aucunement froid, j'ai terminé la nuit en slip ...
J'utilisais et utilise encore un Z-Lite, la différence de confort et thermique est juste bluffante !

Ce type de matelas est vraiment top ! Vraiment, revenir en arrière est pour moi inconcevable.

Salut Jibié,
On en arrive au ressenti de chacun sur les matériels isolants. Très différents selon les cas et les individus.
Perso j'ai testé le NéoAir Xlite en bivouac sous tente dans le Vercors (-15°C au dehors, -5 à 0 dans la tente) et j'ai fait connaissance avec les frigories qui m'ont conté fleurette durant la nuit..
Pas suffisamment isolant pour moi, mais très léger et compressible ça oui! ptet un peu fragile et pas donné pour être complet avec ce matelas.

Oui, il y a du ressenti, je ne suis pas de nature frileux, mais le duvet que j'utilisais (et que j’utilise toujours) est juste fantastique je trouve. A noté que pourtant, on avait fait la montée depuis la Bérarde en arrivant à la nuit tombante bien déshydraté ... et un peu fatigué quand même !

Mais comme tu dis, le ressenti de chacun est différent. Mais avec un gros duvet, ça aide ... Même si le matelas est important.