Lac gelé en Isère

Bonjour,

Ne sachant pas vraiment dans quelle catégorie poster, je m’excuse si ce n’est pas l’endroit adapté.
Je suis à la recherche d’un lac gelé en Isère pour y patiner. Je ne connais pas trop les lacs isérois mais il faut, comme vous l’imaginez, qu’il soit gelé depuis pas mal de temps mais que la neige n’ai pas trop tendance à s’y accumuler.
Ce n’est pas une demande facile car c’est très dépendant des conditions mais avec le redoux récent, j’ai l’espoir de trouver ça quelque part et il y a certainement, comme ailleurs, des lacs qui satisfont plus facilement ces conditions que d’autres. Il y a bien des randonneurs parmi vous qui ont pu être les témoins de telles conditions récemment dans ce département !
Concernant les risques de cette pratique : je les connais, en prend l’entière responsabilité, je vérifie toujours bien l’épaisseur de la glace avant de m’y engager et je prépare des repères.

Merci à vous !

J’ai le souvenir (il y a longtemps) d’une patineuse qui faisait de jolies figures sur le Lac Achard (accessible depuis Chamrousse) Mais il avait fait très froid pendant assez longtemps avant.

1 Like

Bonjour,

Des lacs qui gèlent complètement, ça ne doit pas manquer en Isère.
Qui ne sont pas recouverts de neige ou dans des endroits pas trop craignos (pentes au dessus), ça doit être moins courant.

Dans le genre pas craignos au niveau des pentes à proximité, il y a les lacs Robert (Chamrousse) mais ils sont au pied des pistes de ski alpin et utilisés pour faire de la plongée (cette année vu qu’il n’y a pas de remontées mécaniques, je ne sais pas si les plongeurs sont là).

1 Like

Lac du Léat en Haut Bréda. Il est petit, donc l’entreprise de déneigement ne sera pas trop dure et il a une cabane à côté.

1 Like

Des lacs qui restent gelés une grande partie de l’hiver, ce n’est effectivement pas ce qui manque en Isère, en particulier dans Belledonne, comme l’a mentionné @catherine.
Je connais bien le massif des 7 Laux et sa profusion de lacs, que ce soit dans la Grande Valloire et surtout sur le plateau même des 7 Laux où on trouve une bonne 15aine de lacs de toutes dimensions. Malheureusement, je les ai toujours vus (et parfois traversés) recouverts d’une épaisse couche de neige. Par ailleurs, recouvert d’une épaisse couche de neige ne veut pas forcément dire glace épaisse dessous ???
Il y a aussi des lacs d’altitude du côté du Taillefer et des Grandes Rousses, mais je ne les connais pas bien.
Je te suggère de contacter l’aérodrome du Versoud où les pilotes connaissent particulièrement bien les différents massifs environnants qu’ils survolent régulièrement (et s’y posent parfois). D’en haut, ils ont une vue précise de l’état des lacs.

1 Like

On peut aussi utiliser les photos satellites (du 3 février dans cet exemple).

1 Like

Plus un avec le Léat, quoique c’est une mare très peu profonde plutôt qu’un lac.
Petit volume qui doit geler aussi vite qu’il dégèle.
Et il n’est pas très haut en altitude (dans les 1700 mètres).

1 Like

JE vais répondre à l’inverse des autres, ca ne me semble pas du tout évident;
Il faut que le lac soit en en altitude dessous du manteau neigeux, mais que la température soit en moyenne plutôt négative à cet endroit.
Du coup plein nord, ds une vallée encaissée, assez bas mais pas trop en altitude. Ds Belledonne le manteau neigeux Nord est annoncé continu vers 1000m. Faudrait chercher un lac sur les contreforts, ds un vallée encaissée, tout en étant vigilant sur l’épaisseur de la glace et la profondeur. Si elle casse et que tu n’as pas pied, le temps de survie est réduit, et sans outil pour s’accrocher ca n’est pas du tout évident de remonter sur la banquise…

On n’a jamais dit que c’était facile de trouver un lac gelé et qui n’avait pas besoin d’être déneigé.

Sinon, au lieu de chercher un lac très bas en altitude et encaissé, tu peux aussi essayer de chercher un lac relativement haut en altitude et plutôt venté, le déneigement sera donc plus ou moins fait naturellement.

Je partage ton analyse, mieux vaut rechercher une topographpe type piège à froid à basse/moyenne altitude, ou attendre une fin d’automne/début d’hiver avec une longue période de froid sans précipitations.

Perso, comme déjà dit, j’ai souvent traversé des lacs gelés … mais jamais sans neige !
Curieux de voir le résultat des recherches : des photos !

J’ai le souvenir (encore au Lac Achard !) du lac gelé sur une belle épaisseur et non recouvert de neige. Les gens s’amusaient à lancer et faire glisser à la surface des morceaux de glace : avec les fibrations que cela engendrait cela faisait des sonorités incroyables !

https://www.rts.ch/play/tv/12h45/video/un-lac-qui-chante-un-phenomene-rare-quoffre-en-ce-moment-le-lac-de-sils-maria-dans-les-grisons-?urn=urn:rts:video:11002769

2 Likes

C’est aussi sympa d’aller voir sous la glace001LacBleu

002LacBleu

Bonjour,

Attention, pour cette activité qui peut paraitre facile à pratiquer, il est très fortement conseillé au moins d’avoir un fil d’Ariane pour retrouver la sortie.

Bernard

Tout à fait! Là c’était une situation particulièrement optimale qui nous a permis de nous en passer sans compromettre la sécurité. Pour l’avoir fait dans des eaux nettement plus troubles, tu comprends vite que le terme de ligne de vie n’est pas galvaudé!

En ce qui concerne le lac du Léat, il est certes petit, mais avait beaucoup gelé en début d’hiver avant d’être bien recouvert de neige, qui a du bien l’isoler depuis. A mon avis ça se tente car le deneiger sera déjà bien long… Approche facile et pas dangereuse par la forêt au départ du hameau de la bourgeat noire. Moi ça m’intéresse de savoir si ça le fait.

Le lac de Charlet, au dessus de Saint-Honoré. Passé fin novembre c’était déjà gelé. On a fait un petit tour sur la glace.