Idées de sommets à 6000 ou 7000m dans le Karakorum

Salut !

J’envisage cet été avec un ami une expédition dans le Karakorum, sur un sommet entre 6000 et 7000m en gros pour une ascension en style alpin, avec un intérêt technique raisonnable (cotation AD à D ?) et une logistique pas trop complexe (on souhaite être autonomes au maximum - pas de guide, etc.).

On ne connait pas la région : est-ce que vous avez des idées de sommet ? (plusieurs objectifs possibles, on partirait un mois). Si vous connaissez des bons interlocuteurs sur place (agence), je prends aussi !

Si d’autres ont un projet similaire, ça vaut aussi le coup d’en discuter.

Au plaisir d’échanger ! (MP / on s’appelle pour approfondir ?)

merci et bonne journée :wink:

1 Like

Pas dans mes cordes techniquement, et pas de timing pour cette année, mais je te souhaite de trouver ! Et de ramener des images :wink:

1 Like

merci pour la réponse - projet potentiellement compromis vu le contexte, mais on se permet de rêver !
au passage, si qqn connait une bon site (ou livre) ou trouver des itinéraires / topos de la région…

Curieusement le Lonely Planet sur le Pakistan avait une section randos pas trop mal pour des idées.
Je devais y aller l’automne dernier pour du trek, et pas sûr que cette année sera la bonne.
Mais j’ai donc pas mal potassé depuis 2011 pour du trek, mais pas de l’alpi (en plus les permis y sont assez reuch).
Le Karakoram pakistanais n’est pas bien grand (je veux dire comparé aux Andes ou à l’Himalaya), les treks y sont assez concentrés.
La belle carte de Terra Quest donne déjà pleins d’idées.
De toutes façons vu le relief on n’y fait pas des grandes boucles comme au Ladakh voisin.

Je connais bien le Karakoram pakistanais, et un peu l’Hindu Kush, également très intéressant. Le massif du Nanga Parbat est aussi très propice.

Trek : immenses possibiltés, y compris pour de grandes traversées ou boucles (3 semaines ou plus), mais il faut alors une bonne logistique (pas de lodge, pas de ravitaillement, cols parfois difficiles). Exemple : partir de Hushe, s’acclimater un peu dans les vallons de Masherbrum et Charahusa, puis franchir le Gondogoro La, descendre à Konkordia puis Biafo, remonter au Hispar La, finir à Hispar ; ou traverser le Snow Lake et finir à Shimshal. ça fait 4 ou 5 semaines.

Alpi : libre pour les sommets de moins de 6500 mètres, et il y en a un paquet, mais peu sont techniquement faciles. Parmi ceux-ci : Buldar (5600) au Nanga Parbat, Mingalik (6050) au Shimshal pass, Sonia peak (6340) en partant du Khunjerab pass, Gondogoro peak (5650) en partant de Hushe, Pastore peak (6200) à proximité de Konkordia. Un 7000 assez facile et très recommandable : Spantik (7027).

Saison : malheureusement l’été n’est plus une bonne saison, il y fait beaucoup trop chaud, les rivières sont intraversables, le regel inexistant. Préférer l’automne pour le trek, le printemps (mai, juin) pour l’alpi.

2 Likes

Merci pour ce retour! N’hésite pas à créer des ébauches dans le topoguide …

merci pour ces précision !

@pibou

Saison : malheureusement l’été n’est plus une bonne saison, il y fait beaucoup trop chaud, les rivières sont intraversables, le regel inexistant. Préférer l’automne pour le trek, le printemps (mai, juin) pour l’alpi.

tu es catégorique là dessus ? les agences semblent encore privilégier l’été pour l’alpi ; ça doit dépendre de l’altitude non ? (par ex. le Spantik, à plus de 7000m, ça le fait tu penses fin juillet ?)

Les agences privilégient l’été car c’est en été qu’il y a le plus de clients ! Ceux qui sont libres au printemps ou à l’automne vont plutôt au Népal.
Ceci dit c’est jouable pour les sommets de plus de 7000, même si la meilleure saison reste juin. Le taux de réussite est bien plus élevé en juin qu’en juillet ou en août.
Le Spantik est faisable en grande partie à skis, auquel cas la bonne saison est mai.
Certains sommets avec une approche pas trop glaciaire sont bien faisables en octobre, où le temps est beaucoup plus stable, mais les glaciers sont secs.