Hernie discale aux cervicales

Bonjour,
Je vois beaucoup de personnes ayant repris le sport de façon sérieuse (et notamment l’escalade) suite à des hernies discales au niveau lombaire, qu’on arrive en général à maitriser grâce à des techniques type McKenzie.
Pour ma part, je me remets d’une hernie discale au niveau des cervicales (c5 c6) qui entraine une NCB (nevralgie cervico-brachiale) mais je ne trouve aucun témoignage de personne ayant réussi à reprendre l’escalade (de façon un peu assidue…) suite à ce diagnostic.
Quelqu’un a-t-il eu cette expérience ? Pensez-vous que l’escalade soit en cause dans cette pathologie (écrasement des disques au niveau des cervicales à force de serrer des prises) ? Je fais d’autres sports (tennis par exemple), et j’ai un doute sur le sport à l’origine du mal.
Les mêmes causes ayant souvent les mêmes effets, je n’ai pas vraiment envie de replonger dans 6 mois…
Merci de vos retours d’expérience si vous en avez :slight_smile:

Guillaume

Salut,
Je traine 2 hernies discales au niveau des cervicales depuis presque 15 ans. Au début, quand j’ai eu la première crise, je nd pouvais plus dormir, je n’arrivais même plus à tenir un téléphone pendant quelques minutes, crampes dans le bras gauche. Au bout de 1 an ou 2, ca allait déjà mieux. Je n’ai pas fait opérer à l’époque, on me proposait arthrodèse ou prothèse de disque, bof bof. Par la suite, j’ai eu souvent des crampes dans les mains, et des douleurs aux cervicales, mais ça restait gérable. Par contre il y a 3 ans, après une bonne journée de boulot (je suis soudeur), j’ai perdu toute la force des doigts de la main gauche, ainsi que du poignet. Ca ne s’est jamais arrangé. Pendant plusieurs mois, je ne pouvais plus mettre ma main dans la poche ou enfiler un gant un peu humide. Aujourd’hui, 3 ans plus tard, je suis en train de faire les démarches pour une opération. Pas pour améliorer les choses, mais pour éviter une paralysie complète de la main.
Pour moi le déclencheur a été le boulot, position prolongée avec la tête en l’air pour souder dans des faux plafonds pendant plusieurs semaines.
Difficile a dire que qu’il va t’arriver, je peux juste te conseiller de voir ton kiné pour qu’il te montre des exercices pour soulager les cervicales, et d’éviter d’assurer tes potes pendant des heures, à moins d’utiliser les lunettes à prisme.
Bon courage à toi !

Merci ozz pour ce retour.
Pour moi ça a commencé par des douleurs à l’épaule, puis la tendinite au coude, avant que je continue et que la crise arrive après une journée en falaise : décharges dans le bras, douleurs lancinantes sur tout la nuit, et effectivement des trucs simples qui deviennent impossible comme amener ta fourchette jusqu’à la bouche ou se brosser les dents.
Après 6 semaines de repos total, de l’ostéo, du kiné, ça a commencé à s’améliorer et aujourd’hui, encore 6 semaines de plus, je n’ai plus mal et je vis normalement même s’il subsiste quelques fourmillements et que je n’ai pas encore retrouvé toute la mobilité au niveau du cou. Mais du coup, je me pose les questions que j’ai écrite plus haut : est-ce que c’est l’escalade qui m’a fait ça et ne faut-il pas mieux faire une croix dessus.
Ton histoire est bien plus grave évidemment et tu le traines depuis un moment, je no’se pas imaginé comment le truc doit te pourrir la vie… Je me demande si on se remets vraiment de ce type de problème sans changer radicalement ses habitudes. Dans ton cas, changer de boulot, c’est compliqué malheureusement ! :frowning:
Du coup tu n’as jamais arrêté de grimper pendant tout ce temps ? L’escalade ne t’a jamais provoqué de douleur ?
J’espère que l’opération se passera bien pour toi, je lis plutôt des bonnes choses sur les opérations de ce type.
Bon courage à toi aussi !

Je me suis fait opérer, tout bien maintenant…
Fais moi un mp si tu veux
Grimpe et le reste nickel

A force de serrer les prises , non . Sinon tous les grimpeurs seraient atteint d’hernies aux cervicales. Pour Robinson au dessus, c’est certainement les chutes répétés. Et même , tous les bloqueurs ne sont pas atteint de la même chose . Mais le bloc et l’escalade intensive y sont certainement pour beaucoup , dans son cas.
L’origine de ces pathologies atypiques doit dépendre de la morphologie de chacun , je pense.

Salut Guillaume.
As-tu essayé McKenzie pour tes cervicales ?

Bonjour et merci beaucoup pour vos retours.
Oui, je suis en plein dans les séances McKenzie pour retrouver la mobilité complète. Mais contrairement à la partie lombaire, où on voit bien les contraintes mécaniques et comment les mouvements McKenzie et du renforcement musculaire permet de contrer l’effet l’éjection du disque, j’ai l’impression que ce n’est pas aussi simple côté cervicale car il n’y a pas grand chose pour contrer l’effet d’écrasement et d’éjection, pas vraiment de muscles puissants à cet endroit-là.
Au niveau cervicale et lombaire, tout le monde ou presque a des hernies (c’est le constat de McKenzie), mais seuls certains ont la hernie ou protusion qui vient titiller le nerf au mauvais endroit. Je suis sûr que beaucoup de grimpeurs ont les disques écrasés, c’est une dégénération normale du squelette.
Est-ce que les chutes ne devraient pas avoir plutôt un effet sur les lombaires plutôt que les cervicales ?
3 grimpeurs qui en arrivent à l’opération suite à ce problème, en tout cas… Personne ne s’en est remis sans cela ?
Après, les retours que je vois après opération semblent très positifs !

Guillaume

Salut ,
comme tu l’as compris , les 2 caractéristiques principales de la méthode McKenzie sont que c’est :
1 une méthode qui ne fonctionne que pour les douleurs d’origine mécanique
2 une méthode d’autotraitement .
Cette méthode ne fonctionne pas uniquement sur les problèmes d’origine discale .
Discute bien avec ton praticien McKenzie afin de pratiquer au mieux .
La suite en mp .