Grand Paradis en solo - votre avis

Bonjour,
J’envisage de faire l’ascension du Grand Paradis par la voie normale en solo, et je souhaiterais votre avis sur ce qui suit.
J’ai bien conscience qu’en Alpinisme le solo induit inévitablement des risques supplémentaires, quelque soit son niveau, tant pour soi que pour les personnes susceptibles d’avoir à intervenir pour vous sortir de la merde dans laquelle vous vous êtes mise par ce choix controversé.
Alors je me demande si le Grand Paradis, compte tenu de la petite expérience exposée plus haut, peut être propice à commencer l’Alpinisme en solo, avec encore une fois la pleine conscience qu’un solo sera toujours générateur de risques supplémentaires et parfois mortels (crevasses…).
Par exemple la traversée du glacier du Grand Paradis (ou de Laveciau, à voir selon les conditions) s’envisage t-elle non encordée sans prendre un risque inconsidéré? La voie normale via la via ferrata Schiena d’Asino permet-elle le cas échéant de ne pas emprunter ces glaciers?
Je vous remercie pour vos avis avisés.

Dans ce cas, c’est pas au Grand Paradis qu’il faut aller.
En général, t’es à la queue leu leu…

La via Ferrata permet effectivement d’éviter les crevasses du glacier de Laveciau. T’as juste 200m de neige à la fin avec quelques crevasses mais assez visibles et évitables.

Si tu veux faire un 4000 sans risque de crevasses, tu peux aller au Lagginhorn par l’arrête ouest. T’es pas obligé de dormir en refuge, et si tu veux faire en 2 jours t’as un bel emplacement de bivouac au pied de l’arrête. Si tu pars tôt tu peux être tout seul.

Oublie le glacier de Laveciau en solo, il y a beaucoup de crevasses. Pour l’autre itinéraire depuis Victor Emmanuel, c’est beaucoup moins crevassé mais pas sans trou. Le risque de chute en crevasse est quasiment le seul pour le GP par la voie normale si tu t’arrêtes au col sous le sommet.

1 Like

Effectivement Grand Paradis semble parfois être une autoroute;) Mais par « marcher seul » j’entendais plutôt sans compagnon de marche. La randonnée est pour moi le seul moment où je peux me retrouver avec moi même. A voir si cela jouera aussi avec l’alpinisme sans courir de risque inconsidéré, mais j’ai des doutes.
Je suis équipé en matos de via ferrata, je vais donc choisir cette option histoire de limiter le risque lié aux crevasses.
Et merci pour l’idée du Lagginhorn, je viens de regarder un topo, ça semble effectivement très accessible et peu risqué compte tenu de l’absence de glacier. Je garde ça pour la prochaine fois;)

il y a aussi la Levanna Occidentale depuis le refuge Carro qu’on peut faire maintenant sans passer sur le glacier (via le col des Pariotes).
cf. Camptocamp.org
Il y a aussi la Tête S du Replat.

Perso (tout ça, c’est toujours très personnel …) je trouve que marcher non encordé (sans obligation) sur un glacier enneigé est une roulette russe inutile.
Je m’explique :slightly_smiling_face:
Tu roules en moto « trop vite » sur une route pleine de virages fermée (comme ça on évite les jugements moraux sur les risque encourrus par ceux d’en face) : ta survie dépend de tes capacités de pilotage et si on aime, ça vaut le coup
Tu marches sur un glacier débonnaire enneigé : ta survie ne dépend que de la chance : sans intéret !

3 Likes

DB2 on est parfaitement d’accord.
C’est justement là tout le sens de ma question. D’ailleurs les solutions apportées (passer par la via ferrata et donc éviter de mettre un pied sur le glacier, ou d’autre 4000 sans glacier) vont bien de ce sens : éviter de jouer inutilement avec la chance et donc sa vie.

2 Likes

super merci, je rajoute à mon carnet de projet :wink:

Un 4000 solo ?
Bionnassay. Montée par l’arête de Tricot, descente par l’arête Sud. Pas de crevasses, à part 2 sur le glacier de Miage français mais à cette époque c’est jouable.

1 Like

Et en baskets fin juin cette année tellement c’était sec…

Bonjour, si tu veux aller au vrai sommet, passe par le côté gauche (barreaux de via) plutôt que par l’arête après le col équipée de queues de cochon (facile mais méchamment expo, j’irai pas en solo). Le sens unique par les barreaux et retour par le col a été mis en place pour éviter les croisements.

1 Like

Merci à tous pour vos conseils et idées.
Concernant la Grand Paradis, je vais en fin de compte laisser tomber l’idée du solo.
En effet, même en évitant le glacier à la montée en passant par la via ferrata, je serai obliger de poser les pieds sur le glacier à la descente. Tant que je peux éviter de marcher seul sur un glacier, je préfère m’abstenir.
J’ai donc trouvé un guide qui propose, pour un tarif plus que modeste, un accompagnement à la journée par cordées de 3 à partir refuge jusqu’au sommet. Le rdv est fixé à 05h00 départ du refuge Chabod, montée au sommet et redescente jusq’au refuge avant midi. Ascension programmée le 13/09 :wink:

5 Likes