Faisabilité de l'arrête entre la pointe Rousse et la pointe Blanche de la Grivola

Bonjour,

Suite à la lecture de ce topo sur la possibilité de faire la pointe blanche de la Grivola en rando : Camptocamp.org, je me demande ce qu’il est en est de l’arrête Est, reliant la pointe Rousse à la Blanche en passant par le col de la Noire et la pointe éponyme.
Je lance ce sujet pour savoir si certains forumers connaissent bien l’endroit, et si l’arrête est accessible en rando, voire alpi rocheux facile, lors de conditions estivales sèches. Je n’ai pas réussi à trouver de topo avec ce trajet, mais au vu des quelques photos que j’ai trouvé, avec des étés aussi secs que 2022, ça semble jouable. Je fais vraiment de la prospective, c’est de la curiosité en vue de planifier un trek, histoire de compléter les maigres infos trouvées sur internet. Des photos c’est bien, mais on ne se rend pas tellement compte de la pente, de l’étroitesse de l’arrête, de la qualité du rocher, d’éventuels ressauts cachés…

Photo là

Le plus dur a l’air la montée finale à pointe Blanche. Mais comme tu dis la photo ne suffit pas.

là dessus y’a peu de doute, c’est du rocher très très pourri

1 Like

C’est déjà une bonne info, vu les pentes ça explique pourquoi je ne trouve pas de passage par cette arrête, les pentes sont quand même bien raides de chaque côté il n’y a pas tellement droit à l’erreur.

Le plus dur a l’air la montée finale à pointe Blanche. Mais comme tu dis la photo ne suffit pas.

Avec les photos que j’ai trouvé prise du sommet de la pointe blanche, ce n’est finalement pas la montée finale de l’arrête qui a l’air d’être le plus compliqué mais plutôt la descente de la rousse, et ensuite l’arrête qui n’a pas l’air si plate, mais qui serait plutôt un plan incliné à 45° d’un côté se terminant par des falaises de l’autre côté de l’arrête.


La vue depuis le sommet de la blanche, la noire à droite, la rousse au fond. Je trouve que cet angle ne renvoie pas l’impression d’un passage si difficile.


La vue depuis le sommet de la rousse, la noire puis la blanche, avec la grivola à droite. Pour le coup sur cet angle, même si ça ne semble pas infaisable, les pentes et le peu de place pour évoluer sur l’arrête me refroidit beaucoup plus.

Bon bah ya qu’à tenter. Fin d’été prochain?

C’est un truc plus facilement faisable au printemps, quand le gel tient encore en altitude. Avec de la chance la neige restante pourra être une bonne aide.

1 Like

C’est le projet avec un pote oui, on en est à l’étape prospective d’itinéraire treks avec des sommets d’altitude pour acclimater un peu le corps. Dans le grand paradis, ce topo Camptocamp.org fait très envie, et comme la rousse de la Grivola se fait aussi depuis Cogne, l’enchainement est joli. Si en plus on peut continuer la crête et passer par la Noire puis la Blanche, puis faire un retour Cogne en passant par le Col du Loson, on aura fait une belle bambée déjà et beaucoup de 3 000.

C’est un truc plus facilement faisable au printemps, quand le gel tient encore en altitude. Avec de la chance la neige restante pourra être une bonne aide.

Ça se fait en ski de rando, en passant un peu plus bas que l’arrête sur le glacier. Si la neige est très molle ça pourrait surement nous aider mais j’y crois moyen, et on a pas le niveau ni l’expérience pour cramponner sur ce genre de terrain, ce n’est pas l’objectif. Je suis très sceptique quant à la faisabilité de cette traversée, mais c’était plus pour savoir si quelqu’un l’avait déjà fait ou connaissais suffisamment le coin pour dire catégoriquement c’est infaisable ou si peut-être avec toutes les bonnes conditions réunies ça peut s’essayer.

Quoiqu’il en soit même sans faire cette traversée le trek serait joli, et je ferais un retour sur CampToCamp si jamais on va là-bas, pour dire si ça passe ou pas.

1 Like

C’est @alporz qui a peut-être une idée.

Bonjour,
Même si les conditions ont bien changé depuis la parution du topo (1982), c’est la course N°11 des 100 plus belles du Grand Paradis, cotée F.

Je pense que c’est tout à fait faisable, mais je pense aussi que ce n’est plus de la rando. Plutôt de l’alpi facile et exposé (ou du T5 si tu veux).
Depuis le sommet de la Rousse, il y a déjà une petite redescente rocheuse (raide) avant de retourner sur la crête. Ou alors il faut contourner par les éboulis en dessous, qui sont très raides et fragiles.

Un T5 ou de l’alpi facile passe en « rando » dans ce contexte, dans le sens ou c’est de toute façon très peu protégeable. Effectivement au vu des photos cette petite descente depuis la Rousse à l’air impressionnante est très exposée, et c’est surtout l’état du rocher qui permettra de s’engager dedans ou non, mais pour ça pas le choix il faudra aller le voir en vrai.
Merci de vos réponses, j’en retiens que c’est un itinéraire faisable dans de bonnes conditions pour les gens aguerris, donc potentiellement possible de passer par là mais à voir ce qu’on fait au moment ou on y sera (si on y va) et prévoir un plan B si on le sent pas.