Du bon usage de la corde à double en course d'arête

Salut à tous,

une petite question me taraude l’esprit:
En course d’arête; lorsqu’on est trois; pour une course ne nécessitant pas de rappel > à 20m.

J’aurai pensé qu’on peut s’encorde à 8/10m avec un brin doublé comme si on était en grande voie en flèche.
Ce qui veut dire que le leader est bien « assuré en double » mais que chacun des seconds ne sont que sur un brin.

Cette pratique est-elle une utilisation correcte?

En grande voie la pratique est courante dans des traversées et je me dis que c’est la même chose (en terme de facteur de chute) en cas de chute sur l’arête avec un encordement à huit mètre qu’un pendule à la dernière dégaine pour un second.
Le risque est-il alors principalement de « perdre un second » en cas de rupture d’un brin sur un rocher saillant car la corde à double est plus fragile que la corde d’attache ?

La question est importante car ça peut évite de prendre un second brin!

1 Like

Bonjour,
Je sens que l’on va partir pour de grands débats et je pense que le sujet a du déjà être évoqué.
Le terrain d’arête est très varié (difficulté, horizontal, plutôt vertical…) et nécessite beaucoup d’expérience pour être efficace et en sécurité satisfaisante.
D’après, ce que je comprends (et tu as quasiment répondu à la question), un brin de rappel entre chacun de tes seconds est trop fin et il y a risque de cisaillement (sauf si l’arête est quasi verticale).
Je pense qu’il vaut mieux que tu optes:
1- pour moi, il n’y a pas de flèche dans le style d’arête que tu envisages et donc vous vous mettez un 1er, un 2nd et un 3ème intercallés d’une dizaine de mètres.
2- en fonction de ton matériel, tu prends 20m de corde à simple, soit 40m de corde à double (que tu doubles entre chaque individu).
J’espère t’avoir aidé.

1 Like

Pourquoi utiliser une corde à double, tu ne disposes pas d’une corde à simple ?

Sinon, pour le problème de cisaillement que tu as déjà relevé, il est préférable de prendre une corde à simple.
Par exemple une corde à simple de 40m. Les 2 seconds encordés à environ 10m l’un de l’autre, et le premier qui gère les 30m avec des anneaux de buste. Avec 30m, il peut selon les difficultés se faire assurer pour un court ressaut, ou faire venir les 2 autres en les assurant sur un becquet. Je reprend ton hypothèse de rappels inférieurs à 20m.
Dans le cas d’une corde à double, je l’utiliserais en double comme une corde à simple. Suis-je clair?

L’avantage de parcourir une arete en flèche, c’est que le premier a 2 fois plus de tirage. Ça permet de s’entrainer pour les travaux de bois ou pour tirer des câbles ou de la fibre optique.

5 Likes

Oh oui, oh oui, oh oui :slight_smile:
@J2LH et @valcibiere ramenez vous…

1 Like

Corde à simple, écartement d’environ 10m, anneaux en début et fin de corde, la personne au centre pris en machard sur la corde, éventuellement une longe pour être plus à l’aise. Similaire si corde à double, avec la corde doublée entre chacun. Y’a déjà un post à ce sujet, c’est comme les relais, chacun à son avis sur la question mais il existe des systèmes mieux que d’autres :wink:

Et le second tracte la corde ! Sinon c’est à lui de passer devant ! Gaffe aux flemmards.

Sinon :popcorn:

je trouve qu’il y a pas mal d’infos utiles dans ce memento – pour l’encordement à trois tu peux regarder les pages 64 et suivantes:

http://emhmc3m.free.fr/transfert/Memento_des_techniques_d_alpinisme-light.pdf

4 Likes

A priori l’ENSA recommande d’éviter d’être pris uniquement sur un machard suite à un accident mortel (rapporté par un guide, je trouve pas de source écrite). En gros: main courante le grimpeur se déplace clippé à son machard, mais pas longé, il chute et le machard ne vérouille pas tout de suite, légère prise de vitesse, quand le machard vérouille il fond par frottement et se sectionne, le grimpeur n’est plus pris sur rien.
Je dirais que ce risque s’applique également dans le cas d’une course d’arête en cordée de 3, en tout cas matière à réflexion.

Ok, après tu peux toujours trouver un contre argument pour sécuriser la chose, là c’est énorme, j’ai jamais fait fondre un machard sur des rappels de 60 enchaînés (enfin si en fait mais pas au point qu’il lâche), par contre un machard mal fait qui bloque pas ou mal c’est classique.

Et merde je rentre dans le débat.

Normal, c’est le descendeur qui dissipe le gros de l’énergie, contrairement à cet accident où toute l’énergie de freinage a été dissipée par le machard et les qq dizaines de cm de corde où le machard a frotté en freinant.

Oui voilà, et la quantité d’énergie à dissiper est pas la même non plus (descente contrôlée à rythme constant vs. petite chute avec accélération importante).

De toute façon, une cordée de 3 c’est ch… à gérer. Débrouille toi pour qu’il n’y ait pas de troisième. Balance le dans une crevasse, arrange toi pour qu’il rate le rendez-vous… les moyens ne manquent pas.

2 Likes

Merci pour vos réponses.

Un brin de corde à double c’est plus léger et je l’ai déja pour la grande voie donc c’est pour ça que je le privilégie.
De plus ma corde à simple est de 70m et je ne souhaite pas multiplier les cordes (ou couper ma corde).

Ma question était surtout de savoir si c’est craignos ou non d’encorder comme une flèche dans une grande voie dans le cas d’une évolution en corde tendue sur une arête. Mais effectivement c’est surement mieux d’évoluer avec un premier, un 2nd et un troisieme. Avec un brin de 50m ça passe à condition de jamais avoir à tirer de longueur pour un ressaut par exemple.

Bien entendu c’est plus commode de former des binômes ou de prendre une corde d’attache mais si on ne peut pas faire autrement c’est quand même bien de savoir ce qui est possible de faire.

Je ne m’encorde pas avec un machard sur une arete car ca utilise un mousqueton qui constitue de plus un point de fragilité en cas de choc sur un rocher, surtout qu’un noeud de pecheur double fonctionne très bien.
Il n’y a que sur glacier que je m’encorde sur un mousqueton directionnel avec un cabestan.

Merci pour la référence c’est le type de document que je cherchais justement!

Sinon @Bubu Niveau tirage sur 10m c’est gérable quand même

1 Like

Oui, dans ce cas, cela me semble la meilleure solution. Avec 25m, il est possible de progresser en dynamique avec des assurages intermédiaires (sangles, becquets, etc…).
Dans la mesure du possible, une progression sur un seul brin de corde à double est à proscrire.

Bonne ballade.

1 Like

Si, c’est possible.
Le premier est encordé au milieu de la corde, le 3ème est encordé par les 2 bouts de la corde, le 2ème par un papillon (2 du coup) entre les 2 autres grimpeurs par exemple.
Dès qu’une longueur doit être tirée, le 2ème se vache quelque part et se décorde, le 1er grimpe en tête assuré par le 3ème, puis ce 3ème décorde un seul brin qui servira à réencorder le 2ème. Puis les 2 et 3èmes montent en flèche.
Et on répète l’opération: vachage du 2ème, désencordement du 2ème, réencordement du 3ème sur son brin prêté, réencordement du 2ème au milieu des 2 autres grimpeurs.
C’est rébarbatif, mais à 3 c’est toujours chiant.

Bien vu, c’est une possibilité.

a voir ce qui est le plus pratique entre cette solution et brasser deux brins alors qu’un seul pourrait suffire. Et le critère poids est intéressant aussi car 1 brin pour 3 c’est allège vraiment les sacs.

Merci pour les retours

ça dépend pour quelles pratiques :smiley: