Douleur atypique au doigt empêchant de grimper depuis un an

Salut,

Malheureusement je n’ai jamais eu de début de réponse.

Je songe à prendre un rendez-vous à la clinique de la main de Nantes mais j’ai peur de retomber dans l’errance diagnostique qui est pas top pour le moral.

D’autant plus que ça fait environ 3 ans que je n’ai pas pu grimper et que je continue à en rêver la nuit… Le deuil de ce sport n’est pas fait.:slightly_frowning_face:

Je me suis mis au Taekwondo à la place ce mois-ci !

Si jamais ton souci est similaire et que tu trouves des pistes ou une solution à l’avenir, je suis évidemment preneur, rien ne me ferait plus plaisir que d’être à nouveau capable de grimper.

Purée, c’est fou quand même. J’avais espoir en votre histoire, je suis désolée que vous en souffrez depuis autant de temps. Oui aucun soucis, si j’ai la chance d’obtenir un diagnotic je vous en ferai part.

Est-ce que vous seriez d’accord de répondre à ces trois questions pour voir si nous avons des points commun? - avez vous tendances à vous craquer les doigts régulièrement ? - travailler vous sur ordinateur (avec souris) ? - faites vous de la moto ?.

Merci d’avance.

Non, oui et non.

Mon intuition me dit que mon problème vient d’une blessure que je me serais fait en grimpant (sans m’en rendre compte) et qui aurait mal cicatrisé, ce qui fait qu’il y a un problème mécanique à l’intérieur de l’articulation. Une partie mobile qui ne se met pas correctement en place, quelque chose comme ça.

Au quotidien, je ne ressens jamais de douleur, elle n’apparaît que lorsque mon articulation est fortement sollicitée. Par contre, le craquement se fait toujours entendre.

Merci pour votre réponse.

Il est fort possible de votre côté que ce problème ait été engendré par la grimpe, mais par exemple moi je ne vois pas du tout d’où ça pourrait provenir.

C’est vraiment déjà bien que vous ne soyez pas gêné au quotidien car c’est mon cas, je dois porter une attelle sinon le craquement se fait dès que je fais un mauvais mouvement. La douleur est vraiment aigue. C’est peut-être le début…

En tout cas je vous souhaite tout mon courage du fait que vous ayez du stopper un sport qui vous tenait à coeur. Je reviendrai vers vous si j’ai des informations interessantes.

1 Like

@Canapin : depuis tout ce temps as-tu suivi les conseils de @JeremieBordes ?

Ayant eu un gros soucis de ressaut au pouce, j’ai perdu un temps fou avec des tas de séances de kiné, physiothérapie en tous genres sans résultat… avant de me faire faire cette infiltration qui me faisait peur.
Ça a été d’une efficacité incroyable, en une seule injection.

J’ai eu une infiltration hélas sans aucun effet.

Ah zut alors ! Mais l’injection a t-elle été faite au bon endroit ?
Une échographie dynamique n’a rien montré ?
En tous cas, il y a un tendon qui a du mal à coulisser.

L’injection a été faite au bon endroit. On a aussi tenté une échographie sur la face interne (côté paume) de l’articulation pour voir s’il se passait un truc quand mon doigt craquait, mais la sonde était trop grosse et ça n’a pas pu se faire.

Compte-rendu :

Indication : Symptomatologie clinique de doigt à ressaut en regard de la quatrième poulie du 3ème rayon mais gauche. Ressaut audible. Patient pratiquant l’escalade.

Résultats : Absence de nodule des tendons des fléchisseurs superficiels et profonds des doigts. Il n’y a pas de kyste de poulie. La 4ème poulie et bien visualisée et sans anomalie. Sous asepsie stricte et sous-guidage échographique, on effectue une infiltration de quelques gouttes de Diprostène et de Xylocaïne en regard de la quatrième poulies des fléchisseurs. On effectue une minime dilacération de la poulie.

Par contre, et je n’y ai pensé que bien après, il aurait peut-être été intéressant de faire la même chose mais sur la face externe (côté dos de la main) de l’articulation, puisque je ne sais pas exactement où se situe le craquement, même si je le ressens clairement dans mon articulation et que la sensation est désagréable - en plus d’être audible la plupart du temps.

Ça pourrait être du côté du tendon extenseur, j’en sais rien.
image


Vu à quel point ça me met en bad de plus pouvoir grimper j’en suis au point où j’ai envie de dire à n’importe quel spécialiste d’ouvrir et de jeter un œil à l’intérieur quitte à signer une décharge longue comme le bras en cas de problème !

Petite mise à jour.

Un copain grimpeur s’étant fait une rupture de poulie ayant mal cicatrisée, il m’a proposé de l’accompagner à la clinique de la main de Nantes. Ça m’a motivé à relancer la machine de l’errance diagnostique si l’on peut dire…
On a fait une sortie clinique entre potes :partying_face:

Deux choses.

L'une, qui est hors-sujet (un peu) mais que je raconte quand même…

J’ai depuis environ 6 ans une douleur au poignet qui n’est pas très gênante mais qui m’empêchait de faire certains mouvements lors de sports ou dans la vie quotidienne, mais également de prendre certaines prises d’escalade.
Un IRM n’avait rien montré. Un arthroscanner mal effectué (pris en retard pour le scanner après l’injection, le liquide de contraste a eu le temps de disparaître partiellement, menant à une qualité d’examen suboptimale) a d’après le médecin de sport qui me l’avait prescrite, montré une fissure ou perforation du ligament triangulaire.
J’ai soumis les résultats de l’examen indépendamment à deux médecins spécialistes des membres supérieurs afin d’avoir d’autres avis, mais ces derniers ont estimé que la qualité de l’arthroscanner ne permettait pas de conclure à cette lésion du TFCC.
Le spécialiste que j’ai vu aujourd’hui à Nantes a quant à lui confirmé le diagnostic d’une lésion du TFCC. Il m’a montré sur son écran ce qui apparaît comme une petite fissure sur le ligament et m’a dit que si le le liquide de contraste avait été plus présent, alors la fissure serait d’autant plus visible. Il n’a pas l’air d’avoir de doutes à ce sujet.
Il m’a dit que des traitements peuvent être disponibles mais que mon examen est trop vieux (2019) et que je dois refaire un autre arthroscanner pour voir si la pathologie a évolué depuis le temps, et si oui comment, ce qui permettrait d’évaluer la possibilité d’un traitement adapté.


L’autre, c’est que contrairement aux autres spécialistes de la main que j’avais consultés et qui n’avaient aucun avis sur mon problème d’articulation du majeur, ce médecin indique sur son compte-rendu un « aspect évocateur d’un conflit capsulaire intra-articulaire (plicae de l’ipd?) » et m’a fait prendre un rendez-vous avec un radiologue pour une échographie à effectuer pendant que je ferai « craquer » mon articulation (ce que je peux faire à volonté puisqu’il s’agit d’une manifestation parmi d’autres de ma pathologie) en espérant y voir quelque chose.

Il m’a expliqué plus en détail ce à quoi il pensait en terme de pathologie et ce qui cause la douleur, le craquement et le phénomène de « blocage » (qui crée le craquement quand ça se « débloque »), mais j’ai tout oublié parce que c’était un peu compliqué à retenir - y a du jargon. Il m’a dit que c’était un phénomène qui peut être accentué par des membres hyperlaxes, ce qui est mon cas (mon « hyperlaxitude » a déjà été confirmée par d’autres médecins).


Bref… Toujours la crainte que ça ne mène à rien, mais au moins cette fois, il y a des choses à creuser, même si c’est pas évident de garder espoir.

4 ans que ça dure et je continue pendant mon sommeil à rêver d’escalade très régulièrement. Le deuil n’est pas fait :confounded:

Bonjour,

@Canapin est-ce que tu as trouvé une solution à ton problème ?

Merci d’avance pour ton retour,

Bon courage à toi,

David

Salut !
J’ai rendez-vous ce mercredi pour l’examen de mon doigt. Je doute qu’on y voie quelque chose vu que les recherches jusque là n’ont absolument rien donné mais bon… Je tiendrai au courant.