1255852_fr

Verdon - Escalès - Carelle Amont : Chlorochose

Heu les mecs se planter dans un accès rappel ça arrive. Certains sont effectivement pas évidents à trouver. Mais se murger dans le rappel des écureuils, bin ça fait partis des choses qu’on garde pour se raconter les souvenirs de nos plus belles boulettes sans remettre en cause la clarté de l’équipement… Franchement pour réussir en partant du rappel indiqué comme rappel des dalles grises à finir ailleurs que sur le Jardin des Ecureuils (en considérant le gros dièdre qui borde à droite), c’est qu’on a merdé. Ca nous est tous arrivé de faire une connerie d’itinéraire plus grosse que nous qui a engendré une belle journée galère, ça fait partie de la vie de grimpeur. Dans ce cas là on rentre un peu peunauds à la bagnole en se disant q’on fera mieux la prochaine fois, on hurle pas à la conspiration des locaux dans la ligne de rappels la plus emprunté par les touristes…

Le plus important c’est que tout s’est bien terminé.

C’est sûr qu’on s’en souviendra de cette grande voie :sweat_smile: . Après je cherche pas à critiquer les ouvreurs en criant qu’ils gardent leur terrain de jeu pour eux, c’est surement très bien équipé quand on est au bon endroit et l’aventure doit être sympa quand on a un guide pour nous montrer le chemin. Je trouve juste que le manque d’indication précise sur le topo est un peu limite, puisqu’en plus c’est une voie classique du secteur, et que si on avait pas réussi à garder notre sang-froid ou qu’on avait été un peu limite au niveau technique, ça aurait pu mal finir.
Quand on est arrivé en bas, on s’est quand même demandé pourquoi et comment on avait réussi à foirer les rappels, et mon petit côté hypocrite m’a fait penser que si il y a des parois que des grimpeurs transforment en chasse gardée, ça aurait pu aussi être le cas dans le Verdon.
Mais bon, comme l’a si bien dit @LedZep, le plus important ce que tout se soit bien terminé :wink: .