Pour une meilleure connaissance historique des risques naturels en Savoie

Deux missions dans le domaine de la connaissance des risques naturels en Savoie

En 2006 paraissait l’ouvrage " Montagne maudite, montagne apprivoisée", basé sur les collections iconographiques du service de la Restauration des terrains de montagne de la Savoie.
Ces collections de photographies documentent et illustrent les risques naturels sur les territoires alpins et les efforts des hommes pour y remédier et s’en protéger depuis les années 1880.

Les plus anciennes des photographies ont été sorties des caves et confiées aux archives pour être préservées le mieux possible. Elles sont complétées par des clichés plus récents mais plus ou moins bien documentés.
Afin de mieux faire connaitre ces images et de permettre une connaissance sur le temps long, les archives départementales de la Savoie se sont engagées dans un programme européen sur la gestion des risques naturels en zone alpine (ALCOTRA PITEM RISK). Le service est délégataire pour la gestion de l’information documentaire historique sur le territoire départemental. L’objectif est de permettre l’accès aux données historiques relatives aux risques naturels aussi bien pour les chercheurs spécialisés que pour les décideurs institutionnels et les citoyens, dans une approche de résilience des territoires concernés. Le programme comporte plusieurs volets :

Pour mener à bien ce projet, nous avons besoin de renfort !

Les archives départementales de la Savoie (AD73) proposent deux missions, l’une pour réaliser des inventaires d’archives et l’autre pour effectuer une expertise de notre système de référencement des données.

En détails

 Inventaires de fonds d’archives. Cette mission comporte en particulier la prise en charge de plans d’ouvrages des XIXe et XXe siècles, la description de ces plans et d’un corpus de diapositives, la production et la publication xml d’instruments de recherche normalisés pour ces corpus ainsi que pour un fonds d’images en relation. Elle s’effectue en lien avec l’opérateur de numérisation dédié au programme.

 Expertise des outils d’indexation géographique en usage dans le service. Les AD73 ont plusieurs outils d’indexation, plus ou moins structurés et référencés. L’objectif est, dans un premier temps, de disposer d’un état des lieux du contenu de ces outils et des liens qu’ils comportent. Dans un second temps, l’objectif est de disposer de propositions de structuration des outils et du système global d’indexation géographique. Elles devront être en lien avec les référentiels déjà existants chez d’autres partenaires ou d’autres utilisateurs (perspectives de moissonnage) et la directive INSPIRE. Le projet s’oriente également vers un géoréférencement des données numériques, notamment les images, dans une approche de SIG.

Les deux missions sont distinctes mais peuvent être réalisées simultanément par la même personne.
La première mission est plutôt du ressort d’un archiviste, la seconde est plus ouverte : géographe, gestionnaire de données… sont les bienvenus.
La première mission est à effectuer sur place, la seconde peut être réalisée en partie à distance (système full-web).

Profil demandé

  • formation supérieure en archivistique et sciences de l’information
  • expérience dans le domaine de la gestion documentaire
  • connaissances des systèmes d’information géographique
  • capacités d’analyse en lien avec l’objectif de production d’une expertise
  • capacités relationnelles en lien avec l’intégration dans un programme collectif
  • Permis B souhaité
    Une bonne connaissance des territoires de montagne de la Savoie sera un plus.

Postes basés à Chambéry (déplacements possibles dans la zone ALCOTRA)
Contrats de 3 mois prolongeable

Renseignements auprès de Sylvie Claus, directrice-adjointe, au 04 79 70 87 73

Candidature avec CV et lettre de motivation, à Sylvie Claus, Archives départementales de la Savoie, 244, quai de la Rize, 73000 Chambéry ou ad@savoie.fr

2 Likes

Merci pour les photos !

Bonjour,
les postes ne sont pas pourvus comme prévus dans l’annonce mais le projet se poursuit !

Une chargée de mission nous a rejoint pour prendre en charge les plans anciens.

Il reste de l’ouvrage dans le traitement documentaire, la numérisation, la structuration et l’analyse de nos données.
Des analyses documentaires, des photos, des cartes, des relevés topographiques, des profils et des coupes… il y en a pour tout le monde. Et le géo-référencement est prévu en cerise sur le gâteau.
Toutes les compétences sont bienvenues !

Ce sujet a été automatiquement fermé après 187 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.