Partenaire randos sportives en raquettes à Pralognan fin janvier ?

Bonjour,
Je recherche un/une partenaire de rando sportive en raquettes à Pralognan, entre le 28 janvier et le 2 février 2023. Je pars souvent seule, mais j’aimerais faire des randonnées plus engagées cette année et de ce fait partir à 2 serait plus sécuritaire (et aussi plus sympa)!
J’ai 50 ans, je suis sportive. Mais pas assez à l’aise à skis pour le ski de rando hélas!
Il y a peu d’offres de sorties collectives sportives en raquettes, c’est pourquoi je tente ce forum en espérant que d’autres soient dans le même cas que moi :slight_smile:

Salut, tout dépend ce que tu entends par raquette engagé, l’esf de pralo propose une sortie raquette à la journée pour aller au refuge felix faure, sinon tu peux demander un accompagnateur pour une sortie personnalisé, je pense que ça se fait :slight_smile: mais ça peut couter un peu chère… et puis tu sors vite des prérogatives de l’amm donc peut-être un guide si tu veux être safe, mais ça coute un bras encore !

Bonjour, j’y vais toute seule à Felix Faure, je n’ai pas besoin de prendre un accompagnateur. J’ai fait une demande auprès de l’ESF et on me propose la Réchasse, mais pas à la journée, donc avec une nuit à Félix Faure et on me compte du coup 2 jours de raquettes donc 700 euros !! Je trouve cela exagéré parce que monter à Felix Faure ça prend même pas 2 heures donc compter la journée d’accompagnateur pour ça… j’en déduis que ce type de plan ne les intéresse tout simplement pas.
J’aurais été prête à payer un accompagnateur à la journée pour quelque chose de vraiment intéressant, mais pas deux jours quand même. A croire qu’il n’y a aucun plan possible à la journée en-dehors des Prioux, Felix Faure et la Montagne (endroits où je vais à chaque fois déjà).
Peut-être le lac de la Patinoire peut être une option si il n’y a pas trop de neige (pour pouvoir monter au chalet des Gardes sans s’enfoncer jusqu’aux cuisses).

Bonjour, il est rare d’être seule sur le secteur pralognan. Tu poura pratiquement toujours faire des connaissances et te faire gratuitement accompagner.

Planay.planfournier, le top pour de la raquette.

C’est u peu le PB des bureaux des guides que des trucs hyper classiques

hello, ben je sais pas; très souvent quand je pars en raquettes je ne croise pas grand-monde. Peut être faudrait-il que je fréquente davantage les pistes de ski pour faire des connaissances!
Quant à l’idée Plan Fournier, il faut que je regarde, le souci étant que je n’aurai pas de voiture sur place…

Oui, après je ne vois pas trop ce que tu appels de la rando sportive, tu peux courir si tu veux te mettre mal, en plus en raquette dans la neige ça ira plus vite encore… non sans déconner, je ne vois pas trop ce que tu appels engagés.

ben… des itinéraires en raquettes avec 1000 mètres de dénivelée… ça ne semble pas dément, si?

non, c’est plus physique que angagé de mon point de vue…

Bonjour,

1000m en raquettes, ça n’a vraiment rien de « dément ». L’on peut faire 1500, ou même 2000m pour quelqu’un de très entrainé. Mais ce ne sera pas de la raquette technique pour autant.
Ce que l’on appelle des itinéraires de raquette technique, c’est lorsque l’on aborde des pentes importantes, des terrains plus compliqués (glacier, passages en neige dure voir présence de glace, etc, …). Des terrains pour lesquels tu peux avoir besoin d’un piolet. Et les crampons sont toujours dans le sac « au cas ou ». Voir même du matériel d’alpinisme. Et savoir s’en servir.

Et il y a toujours le risque d’avalanche si tu t’engages dans des itinéraires de ski de randonnée ou les probabilités sont plus fortes (pentes plus raides, risque de déclenchement en amont, etc, …). Pour cette problématique, ce serait déjà plus sûr de l’envisager plutôt au printemps.

Pour les itinéraires avec guide au départ de refuge, ou l’on te facture 2 jours, Tu peux proposer de monter seule la veille et donner rendez-vous au guide le lendemain matin. Cela se fait beaucoup pour les courses d’alpinisme par exemple. Ce serait la solution pour monter à la Réchasse, ou la pointe du Dard. C’est une très belle course glaciaire, pas difficile.

Et si tu envisages des itinéraires de raquette technique, il faut aussi réfléchir au matériel : quel type de raquettes possèdes-tu ?

j’ai de bonnes raquettes TSL. Bon je suis bien consciente que ce ne sont cependant pas des crampons et qu’elles ont leurs limites (cela dit j’ai aussi des crampons, ils sont vieux mais encore très bien…!
Cependant, je n’envisagerais pas de faire seule un itinéraire « technique ». Je pensais plutôt à quelque chose de physiquement un peu sportif. En général je monte à Felix Faure depuis le village en partant très tôt comme ça les pistes ne sont pas ouvertes mais à part ça je n’ai pas d’idée de plan en raquettes avec un peu de dénivelée depuis Pralo. La Réchasse en montant seule au refuge la veille m’aurait bien tentée, et comme tu dis ça se fait en alpinisme, on ne paie pas le guide sur 2 jours, mais là ça n’a pas l’air d’être le même principe, on me demande de payer les deux journées. Ce qui devient du coup, complètement hors budget…
J’aimerais bien y aller en effet au printemps et ce serait peut-être moins risqué au niveau avalanches, mais enfin, il faut monter pas mal pour trouver de la neige. Je suis déjà allée en mars à Pralo et il est arrivé que ce soit vraiment pelé au niveau du village. Et puis de toute façon là j’ai l’occasion d’y aller en janvier.
Mais dans tous les cas, je n’ai donc pas trop de plan en raquettes hors itinéraires classiques. Même au printemps, j’aurais le même souci, puisque j’y vais seule…

Et oui, 1000 mètres ce n’est pas dément, et d’ailleurs j’ai bien pensé à aller à la Réchasse en une journée, mais ça paraît chaud parce que depuis le village ça fait quand même vraiment une trotte, et si on prend les remontées, ça fait trop tard (étant donné en plus que les jours ne sont pas très longs encore…)

Et pourquoi ne pas le faire en 2 jours en passant une nuit au refuge ?

Il suffit de regarder les itinéraires de ski de randonnée (en choisissant les plus faciles et en prenant en compte les risques d’avalanche).

oui, je ferais bien le truc sur deux jours, mais pas toute seule car je ne me risquerais pas sur le glacier seule, étant donné que je n’ai aucune idée de l’état des crevasses, ni même de leur emplacement. Idéalement j’aurais aimé trouver un accompagnateur mais qui ne me facture qu’une journée : donc soit y aller depuis le village avec un accompagnateur sur une seule journée (mais on ne me le propose pas…), soit dormir au refuge, mais qu’on ne me compte que la journée du lendemain et que je monte seule la veille. Mais on ne me le propose pas non plus. De ce fait, le plan ne semble pas possible.

ça a l’air pas mal en effet depuis Chambéranger, le souci c’est que je n’aurai pas de voiture et comment aller à Chambéranger du coup?

As-tu essayé de le proposer? C’est pourtant une pratique très courante. Les guides/AMM sont très entrainés, et ne mettraient pas longtemps à monter à Félix Faure le matin.
Ou il peut aussi te retrouver le soir au refuge. Tu ne paierais dans ce cas que ses frais d’hébergement.

Ça se fait couramment en alpinisme : le guide fait une course le matin avec un client. La course se termine en début d’après-midi et il remonte en refuge pour retrouver son client du lendemain. Ça lui permet d’enchainer les courses sans journée perdue pour monter/descendre en refuge. Tout le monde est gagnant.

je sais, mais quand j’ai répondu au mail du bureau des guides en suggérant de monter indépendamment au refuge, et de faire la course du lendemain avec l’accompagnateur (apparemment, pas besoin d’un guide de haute montagne), et donc de ne payer qu’une journée, on ne m’a pas répondu. J’en déduis que la proposition ne les intéresse pas.
Dans le mail initial, on me disait même que je devais monter les repas pour le guide et moi-même au refuge (bon ça encore OK, je sais qu’on est supposé fournir la nourriture du guide, mais en pratique je n’ai jamais eu à le faire, ils préféraient tous emporter leur propre nourriture!), et surtout que je devais… emporter l’eau pour le guide et moi, pour les deux jours. Alors là je dois dire que ça m’a laissée un peu perplexe - et la neige alors elle ne peut pas fondre?
J’en suis donc toujours à me demander si ce mail n’était pas une façon de me signifier que cette randonnée ne les intéressait pas du tout… mais pourquoi? mystère.